Brèves 

Malaise autour d’une photo d’élus lors d’une soirée d’En Marche à Strasbourg

Françoise Pfersdorff, conseillère départementale élue avec un colistier « Les Républicains », s’est affichée le temps d’une photo derrière deux adjointes au maire de Strasbourg lors d’une soirée du mouvement En Marche, avant de repartir…

En mars 2015, Françoise Pfersdorff (ex-Les Républicains) et Christel Kohler (sans étiquette, mais élue à Strasbourg sur une liste PS) étaient opposées lors des élections départementales sur le canton 4, dans le nord de Strasbourg (Robertsau, Wacken, Tivoli). Elles étaient candidates en binôme, respectivement avec Yves Le Tallec (« Les Républicains ») et Alain Fontanel (premier adjoint au maire de la Ville de Strasbourg, PS). Le tandem de droite l’avait emporté au second tour.

Mardi soir, une centaine de personne s’est rendue à la grande soirée d’un comité local d’En Marche à Strasbourg qui proposait des ateliers autour du travail (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Aujourd’hui, les deux femmes se retrouvent ensemble dans le même mouvement, grâce au pouvoir d’attraction de « En Marche« , le mouvement (dont nous vous parlions des prémisses en octobre) de l’ancien ministre de l’Économie Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle. Mais le passé a la vie dure !

Une photo et puis s’en va

Car mardi 17 janvier, lors de la soirée des vœux du comité local d’En Marche à Strasbourg, Françoise Pfersdorff s’est placée à côté de Christel Kohler et l’autre adjointe au maire de Strasbourg non-encartée et désormais « En Marche », Nawel Rafik Elmrini, le temps d’une photo à la demande de la presse régionale, sans vraiment demander leur accord aux deux femmes.

Mais les deux adjointes, comme certains militants, ont surtout ont été choquées par le départ, tout aussi soudain, de la conseillère départementale, pour une soirée au Fossé des XIII. À ce moment, la soirée de travail autour du travail débutait à peine, après la formation de petits groupes pour remplir des questionnaires sur des propositions liées à l’emploi. La photo, prise par un militant d’En Marche, n’a finalement pas été transmise à la journaliste.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

Tram vers l’ouest : le collectif demande une suspension de l’enquête publique

par Jean-François Gérard. 1 138 visites. 1 commentaire.

Une trentaine de radiés des listes électorales étudient leurs voies de recours

par Roxane Grolleau. 4 309 visites. 4 commentaires.

Parmi plus de 15 000 Strasbourgeois radiés des listes, certains le découvrent au bureau de vote

par Pierre France. 33 806 visites. 8 commentaires.