Vie pratique 

12 choses à faire à Strasbourg entre Noël et nouvel an

Spectacles en relâche, associations en pause, clubs de sports fermés… C’est quand les gens ont davantage le temps que la vie strasbourgeoise s’arrête. Petit guide pour ne pas passer la fin d’année à s’ennuyer.

Les fêtes de Noël sont digérées, dans tous les sens du terme, des amis ou de la famille sont de passage à Strasbourg, les jours de congés sont posés ou le travail est un peu moins soutenu entre Noël et nouvel an…

Mais voilà, les salles de spectacles prennent le temps de souffler, les infrastructures sportives sont pour la plupart fermées aux clubs, les animations de Noël sont terminées, si bien qu’on peut se demander quoi faire à Strasbourg en toute fin d’année.

Alors voici notre sélection d’activités à Strasbourg et les environs disponibles entre Noël et nouvel an. Cliquez sur les phrases soulignées pour plus d’informations.

1 – Encourager les basketteurs de la SIG

Après un début de saison catastrophique (1 victoire en 8 matches officiels), les basketteurs strasbourgeois de la SIG se sont ressaisis aussi bien en Coupe d’Europe, qu’en championnat de France. L’entraîneur de ces cinq dernières saisons Vincent Collet a été rappelé en urgence et le beau jeu est revenu.

Lundi 26 décembre, les rouges et blancs défieront Dijon sur leur parquet du Rhénus à 18h. Un match important dans l’optique de la qualification à la Leaders Cup à Disneyland Paris en février, un tournoi de trois jours qui rassemble les huit meilleures équipes à mi-parcours.

Strasbourg – Dijon, 15ème journée de proA de basketball, lundi 26 décembre à 18h au Rhénus Sport, boulevard de Dresde au Wacken. De 8 à 30€, gratuit pour les moins de 6 ans. Billetterie sur place ou sur sigstrasbourg.fr

2 – S’émerveiller au cirque Bouglione

Tout le monde n’apprécie pas les spectacles de cirque, les débats sur la condition des animaux étant vifs. Le maire de Strasbourg Roland Ries (PS) s’était même engagé à interdire les spectacles d’animaux à en 2008, ce qu’il n’a finalement pas fait contrairement à Illkirch-Graffenstaden.

Néanmoins, cela n’a pas découragé le cirque Bouglione de poser son chapiteau au parc des expositions au Wacken jusqu’au 1er janvier pour présenter son nouveau spectacle d’hiver. Ses chevaux, ses neuf fauves, ses acrobates et trapézistes se produisent tous les jours sans exception, et parfois à deux reprises, pendant plus de deux heures.

Cirque d’hiver Bouglione, tous les jours du 23 décembre au 1 janvier inclus. Parc des Expositions au Wacken. De 15 à 50 euros. L’événement et les infos pratiques sur le JDS

Beaucoup de choses à faire (photos SIG Basket / Doriant Brault - Château de l'Ill et JFG / Rue89 Strasbourg)

Beaucoup de choses à faire (photos SIG Basket / Doriant Brault – Château de l’Ill et JFG / Rue89 Strasbourg)

3 – Skier sur les pentes vosgiennes…

Encore faut-il qu’il y ait de la neige pour skier. À quelques jours de Noël, rares sont les flocons de neige ne caresse les monts vosgiens. Mais les épisodes neigeux peuvent être soudains, donc mieux vaut surveiller la météo. La plupart des stations sont à 1h ou 1h30 de Strasbourg.

La navette des neiges du Conseil départemental du Bas-Rhin permet, sur réservation, de rallier le Champ du feu en autocar pour 5 euros aller-retour, sans même se soucier des pneus-neige ou de l’itinéraire.

Relire notre article « Les pistes à portée de Strasbourg »

4 – … Ou explorer ses lieux abandonnés

Pénurie de neige ? C’est le moment d’essayer « l’urbex », c’est-à-dire se promener dans les bâtiments abandonnés. En Alsace, plusieurs établissements sont localisés dans les Vosges comme à l’ancien Grand hôtel du Markstein, le centre de soins de Bennaville ou l’hôpital Docteur Petiot. Attention, la pratique comporte des risques et mieux vaut être prudent.

La page Alsace du site urbexsession.com

5 – Redécouvrir les balades natures en ville

Pour ceux qui veulent aller moins loin, nous vous avons proposé au printemps six balades à Strasbourg sur des chemins où la nature a plus ou moins gardé ses droits. Les (re)-découvrir en hiver a son charme. Un bon manteau, bonnet, gants, écharpes, bonnes chaussures et le plaisir de se rentrer au chaud n’en est que plus grand.

Relire nos six balades nature à Strasbourg et ses environs

Balade nature le long de l'Ill à Illkirch-Graffenstaden (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Balade nature le long de l’Ill à Illkirch-Graffenstaden. (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

6 – Se cultiver dans les musées

Les onze musées de la Ville Strasbourg gardent leurs horaires habituels, sauf les dimanches 25 et 1 janvier où ils sont fermés, et les samedis 24 et 31 où les visites s’arrêtent à 16h. Ceux ouverts le lundi sont accessibles le 26 décembre. De quoi choisir entre art moderne, histoire de la ville, archéologie, peinture ou zoologie.

Parmi les expositions en cours : « Brumath-Brocomagus. Capitale de la cité des Triboques », au musée archéologique, « Hétérotopies » au musée d’art moderne et à l’Aubette, « Forever Tomi Ungerer » au musée du même nom, « La vie en mini. Maisons de poupées et compagnie » au musée alsacien, etc. Rappel, pour les étudiants détenteurs de la Carte Culture ou les 11-25 ans détenteurs d’une carte Atout Voir, les musées sont gratuits.

Le site des musées de Strasbourg

Musée Historique

Le Musée Historique de Strasbourg (DR)

7 – Regarder le ciel étoilé à l’Observatoire

Tous les jours à 16h, le Jardin des sciences propose d’admirer le ciel au planétarium de l’Observatoire de Strasbourg, avec un médiateur. Entrée entre 4 et 6 euros.

Le ciel étoilé autour de Noël, sur réservation au 03 68 85 24 50 du dimanche 18 au vendredi 30 Décembre 2016, (sauf les week-end et le 26 décembre) à 16h. Entre 4 et 6 euros. Informations sur l’événement du JDS.

8 – Profiter des médiathèques et des piscines

Ces services publics restent ouverts pour les congés. Coté médiathèques, seul le cybercentre de la Meinau est fermé et le bibliobus ne circulera pas. Même si vous n’êtes pas abonné (26€ par an maximum), l’entrée des ces lieux de culture est libre. L’occasion de se plonger dans la presse nationale ou internationale, des BD, des romans, écouter de la musique, regarder un film voire jouer aux jeux vidéos sans compter le temps.

Le site des médiathèques de l’Eurométropole de Strasbourg

Côté piscines, en revanche, cinq établissements sur neuf sont fermés. Pour barboter, il ne restera que les piscines du Wacken, de Schiltigheim, de Lingolsheim et les Bains municipaux, boulevard de la Victoire. Ou l’Allemagne. Le 1er janvier, la grande et la petite piscines des Bains municipaux seront ouvertes et gratuites de 14h à 20h.

Le site des piscines de l’Eurométropole de Strasbourg

Médiathèque Malraux (Photo Yellowstar / FlickR / cc)

Médiathèque Malraux (Photo Yellowstar / FlickR / cc)

9 – Se relaxer dans un spa

Le froid, la nuit et le temps libre sont propices aux bains chauds et autres vapeurs des hammams et saunas, parfois agrémentés de massage. Si les thermes de Caracalla à Baden-Baden est souvent vue comme la référence, d’autres spas en Alsace ou en Allemagne valent le détour.

Relisez notre sélection de spa en cliquant sur cette phrase.

10 – S’amuser à Europapark

Le parc d’attraction de Rust en Allemagne propose une saison hivernale. Le ticket est un peu moins cher que le reste de l’année (38€50 contre 47€ pour les adultes). Tous les grands huit ne sont pas ouverts, tout comme les attractions aquatiques, mais Europapark se rattrape niveau animations, spectacles et féerie de Noël, surtout pour les plus petits.

Les files d’attentes sont, elles, parfois moins longues qu’en été. Il est aussi possible de passer seulement les trois dernières heures de la journée pour moins cher (16€ pour les enfants, 20€50 pour les adultes).

Saison hivernale d’Europapark à Rust en Allemagne, tous les jours (sauf 24 et 25 décembre) de 11h à 19h. Informations sur Europapark.de

11 – Admirer des illuminations de Noël

La foule et les barrages policiers pour le Marché de Noël vous ont fait fuir la grande-île en décembre ? Repos des imposantes troupes oblige, le marché de Noël s’arrête désormais le 24 décembre, après quelques éditions jusqu’au 31 décembre.

Mais pour ceux qui apprécient les illuminations des rues du centre-ville ou du grand sapin, leurs ampoules continuent de briller en fin d’année, la foule et les chalets en moins, le calme en plus. L’office du tourisme propose des visites guidées à 18h. Si ce sont les cabanes, les petits objets et le vin chaud qui vous manquent, direction Colmar où le marché de Noël dure jusqu’au 30 décembre, comme dans d’autres villes d’Alsace et d’Allemagne (Thann, Riquewihr, Baden-Baden).

Visites guidées des illuminations, tous les jours à 18h (3,5 à 7€). Renseignements à l’office du tourisme de Strasbourg. Toutes les dates de tous les marchés en Alsace sur le site marché-de-noel-en-alsace.com

Le village des marques de Roppenheim, au nord de Strasbourg. (Photos MC)

Le village des marques de Roppenheim, au nord de Strasbourg. (Photos MC)

12 – Aller aux magasins d’usine

En Alsace, il y a Roppenheim le village où les attractions sont les boutiques, à une trentaine de minutes au nord de Strasbourg (en voiture ou en navette gratuite sur réservation depuis Strasbourg). Les deux artères rassemblent des enseignes de vêtements chics ou de sport, mais aussi de chocolats, de valises ou de montres.

En Allemagne, les magasins « Outlet » de Metzingen près de Stuttgart ou Zweibrucken, près de Sarrebruck sont un peu plus loin mais proposent aussi un vaste choix d’habits de marque à prix réduits, car il s’agit des collections de l’année précédente.

À Roppenheim comme en Allemagne, on y fait parfois de meilleures affaires que pendant les soldes en janvier. Mais il faut accepter d’y consacrer au moins une demie-journée.

Les informations pratiques sur sites internet des « Style Outlet » de Roppenheim et Zweibrucken, ainsi que de l’outlet city de Metzingen . Le site magasins-usines.net répertorie aussi les magasins isolés en Alsace.

Bonus – Relire Rue89 Strasbourg

Les fêtes sont aussi l’occasion de ne rien faire et se reposer chez soi, en écoutant de la musique ou en lisant, par exemple, votre média local préféré. Toute l’année, nous vous informons avec parfois de longs sujets fouillés sur votre ville, que tout le monde n’a pas le temps de lire au quotidien.

Mais pourtant, beaucoup des dossiers restent d’actualité ou permettront de mieux comprendre l’actualité l’année prochaine. Déroulez la page d’accueil de notre nouveau site vers le bas. Elle permet de remonter toute l’année et même au-delà.

D’autres bons plans pendant les fêtes à faire partager ? Laissez un commentaire en bas de cet article

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

Gare au hand spinner, ce jouet à risques

par Morgane Carlier. 2 179 visites. 2 commentaires.

L’Université de Strasbourg parvient à éviter les tirages au sort

par Rue89 Strasbourg. 1 182 visites. 1 commentaire.

Le 14 Juillet à Strasbourg : où, quand, comment ?

par Louise Gerber. 6 207 visites. Aucun commentaire pour l'instant.