Vie pratique 

Archi-Strasbourg propose une application pour interroger le patrimoine strasbourgeois

actualisé le 28/03/2016 à 20h56

Mieux qu’un guide du routard, une encyclopédie interactive à portée de main. Le site web Archi-Strasbourg, spécialisé dans le recensement des bâtiments strasbourgeois, dispose à présent d’une application mobile. Les informations de près de 7 000 lieux couverts par le site sont désormais consultables directement sur son téléphone mobile via la géolocalisation.

Qu’est ce que la Villa Knopf ? Quel est l’architecte du Palais impérial de la Place de la République ? Ou bien encore de quand date la statue de Gutenberg ? Muni de votre téléphone mobile, il vous est désormais possible de trouver toutes les réponses à vos questions, par l’intermédiaire du site d’Archi-Strasbourg version mobile, mais aussi d’une application gratuite, compatible sur Iphone et Android.

A l’image d’un GPS, les mobinautes peuvent s’orienter dans la ville de Strasbourg via un plan interactif et construire leur propre itinéraire touristique. Huit parcours pré-définis sont actuellement disponibles, prêts à l’emploi, dont deux consacrés à l’Art nouveau. Mais là où l’application Archi-Strasbourg innove est dans la possibilité d’obtenir une manne d’informations sur les différents lieux que l’on trouve sur son passage, via la géolocalisation. Concrètement, la version mobile du site utilise la base de données d’Archi-Strasbourg, qui recense tous les lieux et monuments de la ville et qui est enrichie régulièrement par de nombreux contributeurs. Car Archi-Strasbourg, c’est d’abord une affaire d’échange de bons procédés entre contributeurs.

Fabien Romary, directeur de l'association Archi-Strasbourg

Grand passionné d’architecture, Fabien Romary lance l’application mobile Archi-Strasbourg, avoir l’espoir de raviver l’intérêt de la population pour le patrimoine de leur ville. (Photo : Franck Brucker)

De site web collaboratif au statut d’association

Né en 2003, le site web Archi-Strasbourg se présentait à l’origine comme un blog, où seul un utilisateur unique pouvait alimenter les contenus et la base de données. Il est devenu collaboratif en 2008, à la manière de Wikipédia. Cinq modérateurs veillent à ce qu’aucun débordement ou fausse information ne soient publiée. Avec 1000 visiteurs uniques par jour sur le site d’Archi-Strasbourg, la dizaine d’internautes ont décidé de se constituer en association en 2011, en vue d’une plus grande visibilité. Il s’en suit, en novembre 2012, du lancement d’une application pour smartphone.

Le projet, évalué à 30 000€, a pu voir le jour grâce, en grande partie, aux subventions de la Communauté Urbaine de Strasbourg (20 000€), de la Direction régionale des affaires culturelles (8 000€) et du Conseil Général du Bas-Rhin (2 000€). Les dons des contributeurs/membres de l’association, à hauteur de 1 000€, permettent quant à eux de financer les frais d’hébergement annuels du site web. Les créateurs d’Archi-Strasbourg ont tenu à lancer une application pour s’adresser aux jeunes, pour qu’ils puissent redécouvrir le patrimoine de leur ville. Fabien Romary, directeur de l’association Archi-Strasbourg, grand passionné d’architecture et informaticien de formation, explique quel a été l’élément déclencheur qui l’a poussé à développer une application mobile :

« Ce que je trouve dingue, c’est qu’en 2013, si on souhaite en savoir plus sur les lieux qui nous entourent, il faut se rendre aux archives et entamer un long parcours de recherche. Avec cette application, l’objectif est d’offrir un outil ludique, clé en main, qui se présente comme une invitation à la tolérance, en étant mieux informer et surtout, en éduquant l’oeil, notamment des plus jeunes ».

A l’heure actuelle, l’association revendique une quarantaine de membres et espère, à terme, recenser près de 20 000 bâtiments, implantés dans la ville de Strasbourg.

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Aller plus loin

Accès au site mobile via le navigateur : Archi-Strasbourg. Application Iphone. Application Android.

 
L'AUTEUR
Franck Brucker
Etudiant en Master 1 à l'Ecole de journalisme de Grenoble (EJDG), je suis stagiaire à la rédaction de Rue89 Strasbourg pour un mois.
En BREF

Le virus Zika signalé dans le Bas-Rhin

par Pierre France. 2 146 visites. 2 commentaires.

Et voici le nouveau logo de la Région Grand Est

par Pierre France. 2 610 visites. 22 commentaires.

Tramway contre camion de pompiers, un blessé

par Pierre France. 3 025 visites. 2 commentaires.