Société 

Strasbourg va gagner des classes à la rentrée, mais la campagne devrait en perdre

Les points rouges correspondent aux fermetures, les points verts aux ouvertures et les points bleus aux écoles où des changements sont prévus, sans changer le nombre de classes.

À la rentrée, Strasbourg va compter plus d’ouvertures que de fermetures de classes. En revanche, dans le reste du Département plus de fermetures sont envisagées, même si des ajustements sont prévus d’ici septembre.

Strasbourg gagne des habitants. Alors à la rentrée, la capitale du Grand Est pourra compter au moins cinq classes de plus, malgré des fermetures envisagées. Soit au total, 11 ouvertures pour 6 fermetures à ce stade. Ce sont surtout les écoles dans les quartiers périphériques de Strasbourg qui sont concernées.

La tendance strasbourgeoise est inverse à celle du reste du département, où l’on dénombre 63,68 ouvertures de classes contre 77,62 fermetures. Un total publié par le syndicat d’enseignants SNUipp-FSU, confirmé par l’Inspection académique. Ces totaux à virgule sont obtenus car les décharges des directeurs d’écoles sont dénombrées et leurs horaires sont comptabilisées en centième de poste. Elles dépendent de la taille de l’établissement.

Pour le moment, il ne s’agit que de prévisions, établies sur une base démographique. De nouveaux décomptes sont prévus au printemps et début septembre, où seules des (ré)ouvertures peuvent être décidées. Une trentaine de postes vont encore évoluer avant la rentrée selon l’Inspection académique, car 3 000 à 4 000 élèves vont déménager d’ici là.

Sur la carte au bas de cet article, on remarque néanmoins que les fermetures de classes concernent surtout la campagne et que les ouvertures sont à Strasbourg ou dans les villes de l’Eurométropole qui l’entourent.

Peut-être quelques ouvertures supplémentaires

Selon l’inspection académique, une classe est ouverte pour 28 élèves en élémentaire en moyenne et 31 en maternelle (voire 32 ou 33 dans les petites écoles). Les fermetures sont décidées dès qu’il est possible de caser 25/26 élèves par classe en élémentaire et 30 en maternelle. Mais là aussi, il peut exister des exceptions, notamment selon la taille des locaux disponibles.

À la rentrée, 66 postes seront créés (sur 5 289,3 existants) pour 226 élèves supplémentaires, soit un ratio enseignant pour 100 élèves légèrement supérieur à 2016/2017 (5,18% ; +0,04 point). Cela ne veut pas dire autant d’ouvertures de classes.

D’autres postes sont créés pour les remplacements des enseignants (20 postes), aux dispositifs « Plus de maîtres que de classes » (10 postes) à la  scolarisation des enfants de moins de 3 ans (10 postes), à des besoins éducatifs particuliers, ou de la formation (10 postes).

Pour Agathe Konieczka, représentante de la SNUipp-FSU au comité technique spécial départemental (CTSD), la situation doit être revue d’ici la rentrée :

« On a alerté sur le fait qu’il va y avoir des livraisons immobilières d’ici juin, qui ne sont pas prises en compte à ce stade. Il faudrait que l’inspecteur demande une meilleure dotation à la rectrice d’Académie, pour ne pas seulement être dans la gestion de crise. »

Ouvertures et fermetures envisagées dans le Bas-Rhin

Les points rouges correspondent aux fermetures, les points verts aux ouvertures et les points bleus aux écoles où des modifications sont prévus, sans changer le nombre de classes.

Dans le Haut-Rhin, il faudra compter avec 53 postes en plus, alors que le nombre d’élèves diminuerait de 50.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

Vision Strasbourg, le site, le robot et l’asso pour que les bonnes idées sortent des chaumières

par Jean-François Gérard. 466 visites. 2 commentaires.

Un millier dans les rues de Strasbourg, contre un gouvernement jugé trop libéral

par Cécile Mootz. 514 visites. 1 commentaire.

Les Strasbourgeois invités à nettoyer les berges de l’Ill samedi

par Rue89 Strasbourg. 600 visites. 1 commentaire.