Culture 

Cet été, huit spectacles de théâtre pour les enfants aux Taps

Cet été, les enfants sont invités à se rendre au théâtre à Strasbourg. Le TAPS a préparé un programme estival spécial pour les familles, où rêve et poésie s’entremêlent. Voici le programme complet.

C’est avec le désir de sensibiliser les (très) jeunes au spectacle vivant que le théâtre municipal de Strasbourg (TAPS) a conçu sa programmation estivale. Les deux scènes ont été réparties et transformées pour l’occasion : au TAPS Laiterie les spectacles destinés aux plus petits (à partir de 18 mois jusqu’à 7 ans) et au TAPS Scala ceux destinés aux plus grands (à partir de 8 ans). Huit pièces sont présentées entre juillet et août, aux tarifs de 3 à 5€.

Le petit cirque (Photo : MN / TAPS)

Le « Petit cirque » est une adaptation libre de la bande dessinée du même nom de Fred. Le spectacle raconte l’aventure d’une famille de saltimbanques. Imaginaire, humour et cirque se rencontrent dans cette pièce mise en scène par Marion Grandjean. À partir de 6 ans.

• Au TAPS Laiterie, 10 rue du Hohwald, mardi 18 juillet à 17h/ mercredi 19 juillet à 10h30 et 15h

Blanche (Photo : Arthur Babel)

« Blanche » est une adaptation de Blanche-Neige. Seulement, dans la pièce de Céline Schnepf, le point de vue est donné au chasseur qui, seul sur scène, nous raconte l’histoire de la jeune fille. Adversité, manipulation et menace sont les thèmes centraux de la pièce. À partir de 9 ans.

• TAPS Scala, 96 rue du Polygone, jeudi 20 juillet à 19h

Une lune entre deux maison (Photo : Arnaud Hembert)

Une « Lune entre deux maisons » raconte la rencontre entre Plume, garçon joyeux et extraverti et Taciturne, fillette timide et renfermée. Plume, qui cherche un ami, va tenter de se rapprocher de la jeune fille. À partir de 3 ans.

• TAPS Laiterie, 10 rue du Hohwald, mardi 25 juillet à 17h, mercredi 16 juillet à 10h30 et 15h

Fratries (Photo : Raoul Gilibert)

« Fratrie » est née de plusieurs témoignages. Entre souvenirs collectifs et moments singuliers, les quatre femmes jouent sur scène un quotidien qui nous est familier. À partir de 3 ans.

• TAPS Scala, 96 rue du Polygone, jeudi 27 juillet à 19h

Une foret en bois… construire. (Photo : Mathieu Rousseau)

La pièce « Une forêt en bois… construire » est un hommage à la forêt. Tout en étant poétique et surréaliste, la pièce mise en scène par Estelle Charles cherche à sensibiliser sur la récupération d’objets. À partir de 4 ans.

• TAPS Laiterie, 10 rue du Hohwald, mardi 1er août à 17h, mercredi 2 août à 10h30 et 15h

Blanche (Photo : Arthur Babel)

La « Femme oiseau » est librement inspirée de la légende japonaise « La Femme grue ». La pièce d’Alain Batis laisse place au suspense et à l’imaginaire tout en invitant le spectateur à réfléchir sur le monde matérialiste. À partir de 8 ans.

• TAPS Scala, 96 rue du Polygone, jeudi 3 août à 19h

Pluie ( Photo : Bart Kootstra)

« Pluie » est une expérience sensitive et auditive sur le thème de l’eau. Entre étonnement et émerveillement, c’est l’occasion d’emmener les tout-petits au théâtre. Dès 18 mois.

• TAPS Laiterie, 10 rue du Hohwald, mardi 8 août à 17h et mercredi 9 août à 10h30 et 15h

Non mais t’as vu ma tête!(Photo : Vincent Frossard)

« Non mais t’as vu ma tête ! » mélange sur scène peinture et vidéo. Luc Amoros, auteur de la pièce propose une réflexion sur le portrait, l’image de soi et de l’autre, tout en faisant participer les enfants. Dès 8 ans.

• TAPS Scala, 96 rue du Polygone, jeudi 10 août à 19h

Y aller

TAPS - Saison estivale 2017
Lieu : TAPS Scala
Date(s) : Du Ma.18/07 au Je.10/08
Voir l'événement sur jds.fr

L'AUTEUR
Justine Monfefoul
Justine Monfefoul
Stagiaire à Rue89 Strasbourg et étudiante en prépa lettres à Paris.
En BREF

À Kolbsheim, des opposants au GCO empêchent des travaux préparatoires

par Jean-François Gérard et Pierre France. 956 visites. 2 commentaires.

Jeudi, nouvelle mobilisation contre la réforme du Code du travail

par Manon Weibel. 653 visites. 1 commentaire.

Des milliers d’enseignants à la retraite peuvent faire valoir leurs droits après l’arnaque du Cref

par Jean-François Gérard. 855 visites. Aucun commentaire pour l'instant.