Culture 

Étoiles du cinéma : sept films distingués, trois jours de projections à l’Odyssée

Un mini-festival du film documentaire, issu des pépites de la production nationale, est prévu pendant trois jours, du vendredi 24 au dimanche 26 mars, au cinéma Odyssée à Strasbourg. Une première hors de la capitale.

Du vendredi 24 mars au dimanche 26 mars, au cinéma Odyssée à Strasbourg, le Festival des Étoiles proposera en entrée libre, sept projections parfois suivies de rencontres avec leurs réalisateurs. Ces sept documentaires ont été sélectionnés par un jury de la Safire (Société des auteurs de films indépendants en région Est), parmi les 30 films « Étoiles » de la Scam (société civile des auteurs multimédia).

Chaque année, la Scam sélectionne et récompense à Paris trente œuvres audiovisuelles sur plus de 400 films produits en France et ayant été diffusés pour la première fois. Ces trente films lauréats sont appelés les Étoiles et cette année, pour la première fois, il a été demandé à deux associations régionales de la Boucle Documentaire (Rennes et Strasbourg) de proposer une sélection régionale sur les films lauréats de l’année précédente.

Les sept films documentaires de la Safire traitent indépendamment de sujets parfois attachants, d’autres fois scandaleux, tels que l’espoir et le désespoir suscités par le Printemps arabe, les conditions de détention dans la prison de Guantanamo, ou encore les expériences théâtrales d’anciens internés en psychiatrie. Tous ces films ont reçu de multiples distinctions.

Les films projetés

Vendredi 24 mars, 20h30 : À Mots Couverts

Dans l’enceinte de la Prison Centrale de Kigali, huit femmes incarcérées témoignent. Vingt ans après le génocide perpétré contre les Tutsi rwandais, Immaculée et ses codétenues racontent leur participation aux violences, retracent leur itinéraire meurtrier et se confient. La projection sera suivie d’un échange avec les réalisateurs.

Teaser de A Mots Couverts (Films de l’embellie / Vimeo)

Samedi 25 mars, 10h15 : Une leçon de musique

Voyage musical à Saint Pétersbourg, à l’Ecole Spéciale de Musique et conservatoire Rimsky-Korsakov. L’immersion dans ce monde bien particulier effleure le mystère de la rencontre entre la Russie et la musique.

Bande-annonce de « Une leçon de musique » (vidéo Scam / Dailymotion)

14h : L’Académie de la folie

À Trieste, l’hôpital psychiatrique a fermé ses portes en 1978. Une troupe de comédiens très attachants monte une pièce de théâtre. Oeuvre sensible qui nous plonge dans un univers fellinien, un défilé de personnages pittoresques et bruyants, dont on suit avec tendresse leur quotidien plein d’humour.

Bande-annonce de « L’académie de la folie » (vidéo Point du Jour / YouTube)

15h40 : Un baptême du feu

Ce film suit les premières expériences de guerre d’un jeune photographe indépendant, Corentin Fohlen, filmé sur le terrain alors qu’il se rend en Egypte, en Libye ou à Haïti. La projection sera suivie d’une table ronde avec trois réalisateurs sur les difficultés pour filmer à l’étranger.

Extrait de « Un baptême du feu » (vidéo Nerves / YouTube)

20h20 : Je suis le peuple

Alors que le peuple égyptien se soulève place Tahrir, les villageois des campagnes du sud suivent la révolution sur leurs écrans de télévision. Du renversement d’Hosni Moubarak à l’élection et la chute de Morsi, le film suit ces bouleversements du point de vue de Farraj, un paysan de la vallée de Louxor. Au fil du quotidien agricole, entre espoirs et déceptions, le changement se fait attendre. La projection sera suivie d’un échange avec Thomas Micoulet, producteur du film.

Bande annonce de « Je suis le peuple » (vidéo Cinémaniak / YouTube)

Dimanche 26 mars, 14h : I don’t belong anywhere, the cinema of Chantal Akerman

Véritable film testament, Chantal Akerman livre avec émotion et humour son parcours cinématographique. De Bruxelles à Tel Aviv , de Paris à New York , un voyage au cœur de ses films est proposé dans ce documentaire.

Bande annonce de « I don’t belong anywhere, the cinema of Chantal Akerman » (vidéo Icarus Films / YouTube)

16h : Guantanamo limbo : dans l’enfer de l’oubli

Cette enquête permet de comprendre les dérives commises dans la prison de Guantanamo à Cuba au nom de la « guerre contre le terrorisme », et de suivre le destin de ces hommes, arrêtés par malchance, détenus par erreur, puis abandonnés. Ils témoignent de ces longues années confisquées, prisonniers de ce que les Américains appellent « Guantanamo Limbo », les limbes de Guantanamo.

Extrait de « Guantamano Limbo » (vidéo Scam / DailyMotion)

Aller plus loin

Sur Safire Alsace : le programme complet

L'AUTEUR
emmaschneider
En BREF

15 000 canards en plastique dans l’Ill pour fêter les 70 ans de Batorama

par Khedidja Zerouali. 2 500 visites. 2 commentaires.

Danse contemporaine, concerts et ateliers à la fête du parc Schulmeister samedi

par Roxane Grolleau. 501 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des joutes nautiques auront lieu tout l’été dans le bassin de la Presqu’île Malraux

par Jean-François Gérard. 631 visites. Aucun commentaire pour l'instant.