Brèves 

Contre un coup de main, la brasserie La Mercière offre un dernier coup à boire avant déménagement samedi

La brasserie artisanale la Mercière quitte Niederhausbergen et l’Eurométropole. En conflit permanent avec le maire Jean-Luc Herzog (voir tous nos articles), Franck et Imène Julich quittent à regret la commune où tout à commencé.

Leur maison est désormais vendue. Ils trouvent refuge à Cosswiller, près de Wasselonne, où des travaux sont en cours. Les deux brasseurs avaient besoin d’une unité de production plus grande et de réaménager leur boutique.

Un moment festif

Malgré le pont du 15 août qui se profile, Imène Julich, tient à marquer le coup samedi 12 août avec toutes les bonnes volontés et soutiens qui le souhaitent :

« Ce sera un moment festif, type auberge espagnol. Chacun ramène à manger et nous on fournit les boissons jusqu’à 15 heures. Ensuite tout le monde démonte symboliquement la tente (où la bière était brassée ndlr). »

Le 12 août, dernier verre de bière à Niederhausbergen avant l’arrivée à Cosswiller (photo La Mercière)

Une fête d’installation fin septembre

Pendant le déménagement et les travaux, la production sera brassée chez un autre brasseur. L’installation est prévue autour du 6 septembre. Cette migration est rendue possible par un financement participatif où 975 personnes ont participé au printemps. La Mercière a ainsi récolté 85 321 euros, soit plus que son objectif de 70 000 euros.

Une fête d’inauguration des nouveaux locaux à Cosswiller, où les donateurs recevront leurs contrepartie, est déjà prévue du vendredi 22 au dimanche 24 septembre.

Y aller

Dernier coup à boire à la Brasserie La Mercière, samedi 12 août à partir de 12h, 15 rue Mercière à Niederhausbergen.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur la brasserie La Mercière

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

La gare de Strasbourg se réveille sous les eaux

par Louise Gerber et Quentin Tenaud. 3 253 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Contre un coup de main, la brasserie La Mercière offre un dernier coup à boire avant déménagement samedi

par Jean-François Gérard. 2 282 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le gouvernement n’exclut pas un retour de l’écotaxe en Alsace

par Jean-François Gérard. 2 820 visites. Aucun commentaire pour l'instant.