Brèves 

La fermeture des berges le long du Parlement serait limitée « en cas d’alerte »

On en sait un peu plus sur le projet de fermeture du quai du bassin de l’Ill, le long du Parlement européen de Strasbourg. Selon l’institution européenne, les travaux comprennent « des nouvelles plantations le long des berges ainsi que des portails sur chaque extrémité permettant la fermeture des berges en cas d’alerte. »

Dans sa réponse, l’administration ajoute que « la décision de la fermeture des berges sera prise par les autorités françaises, en concertation avec les services de sécurité du Parlement. »

La Préfecture va dans le même sens : « Le principe d’activer ou non ces dispositions sera flexible et réversible. »

Une manif’ et un recours gracieux

Si ces portails ne devaient s’en tenir qu’à cet usage exceptionnel, cela déminerait en partie la crainte de voir cet axe très emprunté par des cyclistes, des sportifs ou des promeneurs définitivement obstrué. Néanmoins, ils craignent qu’une fois installé, le le plus simple soit d’activer la fermeture en permanence. Sur l’autre rive, des portails amovibles sont ainsi fermés complètement depuis 2015.

Voici l’endroit qui serait fermé et l’annonce sur feuille A4, accroché au grillage à droite. (photo Emmanuel Jacob / Blog de la Robertsau)

Les 12 sessions plénières au Parlement strasbourgeois ne durent que trois jours par mois, alors que d’autres lieux davantage utilisés (écoles, édifices religieux, universités ou hôpitaux) représentent aussi des cibles potentielles d’actes terroristes.

Quatre associations, d’habitants, de piétons ou de cyclistes ont appelé à la manifestation du jeudi 12 octobre contre une fermeture définitive. Le blog de la Robertsau nous apprend que l’association de quartier l’ADIR a même déposé un recours gracieux au préfet. La Ville de Strasbourg a également demandé à être un peu plus informée sur les modalités.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

La clinique privée Rhéna finalement inaugurée, les critiques oubliées

par Manon Weibel, Pierre France. 1 059 visites. 2 commentaires.

Vers la fin du diesel après 2021 pour les livraisons au centre-ville de Strasbourg

par Jean-François Gérard. 792 visites. 2 commentaires.

La brasserie Mercière condamnée pour injure contre le maire de Niederhausbergen, Jean-Luc Herzog

par Pierre France. 4 218 visites. 9 commentaires.