Strasbourg

Prévisions 26 décembre 2014
jour
Neige
Neige
5°C
 

Le jardin partagé du quartier gare

1789 visites | aucun commentaire

Le jardin entre immeubles et terrain multi-sports (photo A.M)

Le jardin partagé du quartier gare vous permet de jardiner en plein centre ville et rencontrer vos voisins. N’hésitez pas à vous rendre aux permanences de l’association JPQG (Jardin Partagé du Quartier Gare) qui se déroulent au jardin chaque dimanche à 18 heures!

Un jardin pour tous

Le jardin collectif du quartier gare est né de la rencontre d’étudiants. L’un d’entre eux habitait dans un appartement haut perché du boulevard de Lyon. De sa fenêtre, ils apercevait le petit bout de terrain qui allait devenir le fameux jardin. L’espace, laissé à l’abandon, était coincé entre la voie ferrée, la Semencerie et une mini-structure multi-sports pour les jeunes. Portés par leur envie de créer, les jeunes étudiants ont interpellé la mairie, qui leur a concédé ce lopin de terre pour y construire un jardin collectif. C’est ainsi que Corentin Seyfried, Anne Barnier, Kenji Sakaï et quelques autres se sont armés de leur savoir-faire et de leur bonne volonté pour donner forme à cet espace. Derrière l’envie de jardiner, l’objectif des créateurs du lieu, appuyés par l’association Zeugme, était de créer du lien social entre les habitants du quartier. Ont-ils réussi? Quand on pose la question à Kenji Sakaï, membre du bureau de l’association JPQG (Jardin partagé quartier gare), il met en avant la bonne fréquentation du jardin par les personnes âgées du quartier, les couples avec des enfants en bas âge et les personnes investies dans une démarche écologique. En revanche, il avoue la difficulté à faire venir leurs jeunes voisins du terrain multi-sport. Mais il faut aussi rappeler que le jardin est tout jeune. Cela n’a commencé qu’au début de l’année 2011 ! L’année 2012 est aussi la première véritable saison du jardin. Et, on peut dire que la production du jardin est assez florissante. Il y a des tomates, des courgettes, de la menthe, du persil, des radis, des choux, des carottes et même des fraises des bois !  Les semences viennent des participants, les plantations et l’entretien se font au gré des passages des personnes. Et puis, il y des permanences tous les dimanches à 18 heures, quand les membres de l’association jardinent et renseignent sur le fonctionnement du jardin.

Entre voisins

La production du jardin présentée par Kenji Sakaï (photo A. M)

Pour les récoltes, les aromates sont en libre service alors que pour les légumes, il est conseillé de se servir avec parcimonie. Car la production du jardin doit aussi servir à alimenter les repas qui sont organisés quelques dimanches dans l’année. Tous les plats sont faits sur place car la Semencerie leur prête sa cuisine. Kenji SakaÏ se réjouit de la proximité de la Semencerie car c’est aussi dans ses locaux que sont entreposés les outils nécessaires à l’entretien du jardin. L’envie de quelques étudiants aura finalement rencontré celle des habitants du quartier pour donner naissance à un lieu dans lequel il fait bon jardiner mais également rencontrer de manière différente ses voisins. Les effets bénéfiques de cette aventure sont aussi visibles sur l’aménagement du lieu. En effet, il y a maintenant des poubelles, une accessibilité améliorée et un compost.
Cette belle expérience, créatrice de lien social, va t-elle prendre fin? Il semble malheureusement que la chanson « le petit jardin » de Jacques Dutronc doive être entonnée en choeur devant le jardin collectif de la gare.

En, effet, le terrain aurait été vendu pour un projet immobilier. Le jardin devra déménager au-delà du boulevard de ceinture : c’est à côté de l’école maternelle Scheppler qu’il ira s’installer à l’automne… pour de nouvelles aventures potagères.

Le site : http://jpqg.eu/

Le mail : jpqg.strasbourg@gmail.com

L’adresse du jardin: rue du ban de la roche

Soutenez Rue89 Strasbourg Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89 puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire