Strasbourg

Prévisions 25 juillet 2014
jour
Partiellement ensoleillé avec orages
Partiellement ensoleillé avec orages
28°C
 

Manger 100% bio avec 10€ par jour, c’est possible

30646 visites | 104 commentaires

nature morte bio (Photo JH)

Par jeu, nous avons tenté l’expérience pendant une semaine, histoire de voir si l’on trouve à Strasbourg tout ce qu’il faut pour se nourrir exclusivement avec des produits issus de l’agriculture biologique labellisés AB, Demeter ou UE . Et pour corser le tout, avec le budget alimentation moyen du tiers des ménages français les plus modestes : soit environ 10€ par jour.


Blog10 euros par jour pour manger à deux un petit déjeuner et deux repas, ça ne fait pas lourd même en se nourrissant de produits dits conventionnels. Alors en bio… Autant dire tout suite que ça exclut le resto et les plats cuisinés. Il faut retrouver les joies de l’épluche-légumes et de la cuiller en bois. Mais c’est possible, si l’on ne fait pas de folie. Précisons quand même que nos habitudes alimentaires facilitent les choses. On mange de la viande mais en petite quantité et on aime les plats simples : brandade, spaghettis à la bolognaise, galettes de pommes de terre, choucroute, couscous, minestrone… Et puis, nous ne sommes pas des travailleurs de force et n’avons pas besoin de rations considérables.

Des courses un peu plus longues

Avec un budget aussi ric-rac il fallait faire du shopping malin et tenter de trouver les produits les moins chers. A Strasbourg mais aussi à Kehl réputé mieux achalandé en bio.

On s’est approvisionnés dans 14 points de ventes différents.

  • 2 magasins spécialisés : Le Serpent Vert, la Maison Vitale
  • 3 marchés : Neudorf, Montagne Verte et Kehl.
  • 6 enseignes de la grande distribution : Monoprix, Simply, Leclerc, Edeka, DM, Coop
  • 2 hard discounters : Pennymarkt, Lidl.
  • 1 boulangerie : Dolder

Autant dire qu’on s’est beaucoup baladé (à vélo). Une bonne heure par jour en moyenne. Le double environ des 32 minutes quotidiennes que les Français consacrent à leurs courses (selon l’Insee). Mais il est vrai que nous débutions et qu’on a passé pas mal de temps à noter et comparer les prix.

Quelques exemples de prix relevés

Nous avons relevé une série de prix de manière empirique, entre le 10 et le 30 septembre 2012 (voir ce tableau). Cependant, ils ne nous permettent pas d’établir un « panier de la ménagère bio » à Strasbourg et environs et encore moins un classement des surfaces de vente tant l’offre varie de l’une à l’autre. Comment comparer un hard discounter qui propose deux ou trois produits à des prix souvent imbattables avec une  épicerie spécialisée parfois un peu plus chère mais qui offre en un lieu unique tout ce dont on a besoin ?  En gros on a joué partout sur les premiers prix. Et surprise, contrairement à une idée bien ancrée, les produits bio allemands ne sont pas toujours les moins chers, même sur les marchés.

Moins de viande, plus de légumineuses

La viande et la charcuterie font sans conteste partie des aliments bio les plus chers et peu de magasins en vendent. On en trouve un peu à la découpe, fraîche, chez Edeka à Kehl et de temps en temps sur le stand de la ferme Durr au marché de Neudorf. Mais en général les produits carnés bio  sont proposés sous plastique ou surgelés. On a essayé le tofu (fûmé) comme source de protéines alternative mais on n’a pas trouvé ça bon. Alors on s’est un peu rattrapé sur les légumineuses : lentilles, haricots, pois chiches…

Le pain (bonne) surprise

Gros mangeurs de pain, nous avions un peu peur de ne pas en trouver ou qu’il ne soit pas à notre goût. Nous avons commencé par faire la tournée des boulangeries du quartier, sans succès. On a essayé celles d’Allemagne mais leur pain bio est assez cher, sombre et baroque (avec toutes sortes de graines) et dans les grandes surfaces il est souvent sec et peu appétissant. Finalement nous avons découvert pas très loin de chez nous, au coin de l’avenue de Colmar et de la rue de Mulhouse, la boulangerie Dolder qui fait une délicieuse boule de pain blanc bio de 500g pour 1€50 .

Fruits et légumes , la carte fraîcheur

Nous avons privilégié bien sûr les produits locaux et de saison. Avec la chance de pouvoir profiter des derniers (délicieux) légumes de l’été : tomates, courgettes, aubergines. Nous les avons achetés de préférence sur les marchés quitte à les payer un tout petit peu plus cher que dans les hard discount. Mais ils étaient plus frais et plus beaux. Un stand nous a paru particulièrement intéressant : celui de la ferme Peter de Muttersholtz. Ils sont le jeudi matin au marché de la Montagne Verte, place d’Ostwald. Ils vendent uniquement leur propre production : fruits, légumes et laitages à très bon prix.

9€65 par jour

Sur nos 10 euros de budget quotidien nous en avons prélevé 2 pour l’épicerie de base : huile, beurre, pain, confiture, café, thé, épices et condiments. Il en restait donc 8 € pour acheter les aliments proprement dits. Voici la liste de nos menus avec leur coût détaillé.

Une semaine de menus à télécharger

Soutenez Rue89 Strasbourg Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89 puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

104 Commentaires postés

  1. Manger tout bio, est-ce vraiment pertinent ? Pourquoi manger bio? Souvent les consommateurs pensent que le bio assure une qualité nutritionnelle, sanitaire, gustative supérieure. Et pourtant rien n’est moins sûre. Manger bio, c’est d’abord payer pour une démarche, Le bio est une obligation de moyens pas de résultats. Il y a aussi des produits pour lesquels il est plus pertinent de payer. Par exemple, les céréales produites en France sont des plantes très peu traitées avec des pesticides et l’usage est très raisonnée contrairement aux fruits fragiles pour lesquels il est beaucoup plus difficile de maîtriser le développement des maladies.Bien manger, c’est donc d’abord bien choisir. Nous aidons les consommateurs à décrypter toutes les informations du monde agricole et agro-alimentaire : http://www.foodandfourche.com/produits/bmbc/

  2. pas mal du tout mais dans un soucis ecologiques , ne devrions nous pas payer moins cher vu que le transport est quasi nul. les producteurs bio profitent d un système local et les gains qu ils font en gasoil devraient etre répercute sur les prix. exemple meme si ce n est pas bio: les pates GRAND MERE a marlenheim coutent plus cher que les majors et pourtant marlenheim strasbourg est tres court a faire . si nous devons consommer bio , il faudrait une certaine franchise des producteurs etant donne qu ils économisent enormement de carburants .

  3. Intéressant pour une première approche, mais ce serait bien de creuser un peu plus l’approche locavore et équitable pour le producteur: vu le comportement des grandes surfaces avec les producteurs et leur négociation éhontée des prix avec eux, je ne m’encourage pas, personnellement à en être cliente. Il vaut mieux privilégier l’achat direct à la ferme ou au marché.

  4. pas mal du tout mais dans un soucis ecologiques , ne devrions nous pas payer moins cher vu que le transport est quasi nul. les producteurs bio profitent d un système local et les gains qu ils font en gasoil devraient etre répercute sur les prix. exemple meme si ce n est pas bio: les pates GRAND MERE a marlenheim coutent plus cher que les majors et pourtant marlenheim strasbourg est tres court a faire . si nous devons consommer bio , il faudrait une certaine franchise des producteurs etant donne qu ils économisent enormement de carburants .

  5. Intéressant pour une première approche, mais ce serait bien de creuser un peu plus l’approche locavore et équitable pour le producteur: vu le comportement des grandes surfaces avec les producteurs et leur négociation éhontée des prix avec eux, je ne m’encourage pas, personnellement à en être cliente. Il vaut mieux privilégier l’achat direct à la ferme ou au marché.

  6. 10 euros? t’as juste une portion de viande bio!…

  7. Manger bio ne rime pas toujours avec manger bien. A quoi bon manger du des produits bio s’ils sont farcis d’huile de palme, d’arômes en tous genre, bourré à l’amidon pour essayer d’en faire baisser le prix? s’ils sont produits de base comme le lait venant de l’autre bout de l’europe? Pourquoi privilégier une tomate bio d’Egypte plutôt qu’une tomate locale de plein champs du marché?

    J’ai mangé pas plus tard qu’hier un poulet bio d’une marque distributeur qui faisait pâle figure par rapport aux poulets non labellisés que certains petits paysans vendent localement.

    En conclusion, bravo pour la démarche, le défi n’est pas évident à relever, mais attention à ne pas penser que bio est forcement synonyme de sain et savoureux.
    Le produit bio n’a qu’une vertu, et c’est deja pas si mal, il a été cultivé dans le respect de l’environnement (une autre vertu est d’être une source de plus value importante pour le magasin mais c’est une autre histoire). Ca ne l’empêche en rien d’être immangeable, de finir dans une préparation culinaire sans intérêt.

  8. même en ayant du temps à perdre, visiblement vous en avez, pour faire tous points de ventes c’est bien plus d’une heure de vélo par jour surtout avec vos rations quotidienne ! il doit pas vous restez beaucoup d’energie !
    sans blague 5 cl de jus d’orange par personne le matin ? sans rien manger !
    Vu le prix du café, du chocolat , de l huile bio, vous buvez 2cl de cafe par jour en croquant 1/3 de carreau de chocolat (1/3 a deux bien sur)?

    vous pouvez publiez vos tickets de caisse?
    car voyez vous j ‘ai comme un doute et je suis comme saint thomas …..

    bon de toute façon j ‘ai des enfants en pleine croissance alors avec vos rations, je tomberais sous le coup de la loi pour maltraitance !

  9. Auriez-vous des points de vente de magasins BIO à Paris qui pratiquent des »prix raisonnables »
    Merci de me répondre en précisant comme objet : BIO

    • laissez tomber, pas un magasin bio ne pratique de  » prix raisonnable » encore moins à paris c’est un bizness comme un autre et c’est la mode alors ils auraient tord de se priver. les huper et supermarché l’ont bien compris c’est sur le bio qu’ils se font les plus grosses marges puisqu’on est prêt à payer plus cher.

      Faut essayer les marchés ou directement les producteurs mais à paris ! reste les AMAP mais là le panier est imposé !!

  10. Super intéressante cette expérience!
    En revanche, dans le bio comme dans le pas bio, les prix très bas cachent souvent une origine lointaine du produit.
    L’équilibre entre le prix, l’écologique et le sain est difficile à trouver!

  11. Vous donnez de vous dis donc ! :-p

    J’avoue avoir souvent du mal à comprendre les gens qui se plaignent de ne pas pouvoir manger « bien » et qui refusent l’idée du bio pour des raisons économiques.
    Il faut dire que je mange complètement végétal et que je cuisine beaucoup, ça aide. Mais je mange bio sans me serrer la ceinture (et pourtant je ne gagne seulement de quoi « survivre » alors bien sûr l’alimentation est un gros budget pour moi), en me régalant tous les jours. Je privilégie les produits de saison et n’achète presque pas de produits transformés, je ne cherche pas spécialement les promotions mais je fais quelques cueillettes quand je le peux. Je mange à ma faim.
    Prendre soin de moi (et de mes proches) est important alors je m’intéresse à ce que je mange, je prends le temps nécessaire pour le faire, ça fait partie de mon choix de vie.

    Je voulais vous dire bravo pour votre dévotion, les heures de vélo à chercher à manger, c’est folklorique ! ;-)

  12. Un petit coup de pub !

    aujourd’hui à 16h55 et 20H50 sur Arte : LES MOISSONS DU FUTUR
    « Après « le Monde selon Monsanto » et « Notre poison quotidien », Marie-Monique Robin enquête sur les méthodes de l’agroécologie aux quatre coins du globe. Un film plein d’espoir sur les solutions possibles à la crise alimentaire ».
    http://www.arte.tv/fr/les-moissons-du-futur/6815836.html

  13. et combien d’euros d’essence?

    « 2 magasins spécialisés : Le Serpent Vert, la Maison Vitale
    3 marchés : Neudorf, Montagne Verte et Kehl.
    6 enseignes de la grande distribution : Monoprix, Simply, Leclerc, Edeka, DM, Coop
    2 hard discounters : Pennymarkt, Lidl.
    1 boulangerie : Dolder »"

  14. Gérard, manges pas bio, les petits hommes verts nous arnaquent surement avec ce truc nouveau qui change nos habitudes, rinces pas tes fruits aux pesticides, régales toi de produits OGM, d’huile de palme et autres assaisonnements au Montsanto. T’as raison, c’est bon pour toi, ton pré carré et sans doute pour tes enfants. Mais si tu n’y vois pas d’inconvénients, je ne suivrais pas ton exemple. J’aime bien ma planète moi !

  15. bonjour

    je suis une ménagère de plus de 50 ans. Je vis à Paris. C’est moi qui fais les courses en moyenne surface et sur différents marchés. Je ne vais pas en hyper.

    Les prix que vous donnez pour les fruits et légumes bio ne sont pas crédibles. Les quantités non plus. Je paye 2,50 € pour 6 oeufs bio. J’ai essayé les paniers bio mais c’est tout de l’importé (qui a beaucoup voyagé).

    Ici je dois dépenser 5€ par personne et par repas pour du non bio et nous faisons souvent du couscous légumes et pas mal de boîtes de conserve de légumes.

    Bien sûr il faut préciser que votre exemple ne boit que l’eau du robinet.

  16. A croire que les gens ne savent pas se débrouiller et être malin pour ce qui est du « porte-feuille » et de la santé.

    On peut adresser la parole à un propriétaire d’un champs, d’un pré, c’est possible !… , et lui demander si on peut cueillir mûres-orties-etc.
    Quand on va vers l’autre et qu’on lui demande , il n’y plus de place pour nos conditionnements à la con ( « est ce que je peux », « ai je le droit » , « privé-public » … ; Quelles conneries ! … )

    Papy râleur , avant de commencer à s’occuper de la santé de 70 millions d’individus, peut être déjà commencer à s’occuper de la sienne…
    Au moins on avance…

  17. Moi je veux bien ! La question que je me pose est « Mais où donc trouvez vous des produits bios à ces prix ? » Par exemple mon voisin qui produit de la viande bio vends celle-ci 12 € le kg à domicile, ce qui l’a fait à près de 20 € en boucherie ! Nous sommes loin des 7,4 € le kg pour des spaghettis bolognese ! Le soir du 2eme jour, salade et tomate à 1,25 € le Kg, vite donnez moi l’adresse ! Ce n’est même pas le prix pour du non-bio !!! Quant au chocolat à 88 ct la tablette non seulement il n’est pas bio mais il doit être dégueulasse !!!
    Alors oui, on peut s’alimenter pour moins de 10 euros par jour, mais pas en bio et sans le plaisir de la table !

    • Pour ce qui est des prix nous vous renvoyons au tableau de nos relevés, vous trouverez aussi les noms des lieux de vente. Il est vrai que certains prix paraissent très bas comme celui de cette viande hachée bio achetée chez Lidl à Kehl. C’était probablement une promo mais avec un tel budget on profite de ces offres exceptionnelles. Ceci dit vous avez raison, les viandes et charcuteries bio sont en général beaucoup plus chères. Quant au chocolat à 0,88 € il est bien bio, fort en cacao et parfait pour une mousse. On s’est régalés.

      • Non, je peux vous confirmer qu’on trouve de la viande hachée bio chez Aldi à Kehl (pas en promo, au rayon frais en permanence) en barquette de 400gr à 7€50 le kilo.
        c’est une bonne astuce ;-) le congelateur en est plein ;-)

      • C’est sûr qu’en profitant des prix allemands défiant tout concurrence, il est plus simple de réduire le budget!
        La comparaison est donc un tantinet biaisée.

        La vraie question étant: pourquoi tout est-il plus cher en France?

  18. Je préfère parler de possibilités plutôt que de mises en garde, c’est plus constructifs et positifs.

    Quand on se balade dans la nature , hors des sentiers bitumés, c’est facile de trouver des mûres, des orties etc , hors des forets qui ne sont pas « un vivier » énorme.
    La cueillette nécessite de réfléchir et d’observer le « fonctionnement des choses » : ça pourrait être couillon de ramasser des orties près d’un champ de maïs qui vient juste d’être traité, au mois de Mai ou Juin.

    Quand ça « percute » bien au niveau du cerveau , ce genre d’ énorme désagrément peut être évité…

  19. Pour info : cueillir dans la nature , c’est gratuit ! , GRATUIT.

    Allo les gens … , y a quelqu’un ?…

    Le mot  » c u e i l l e t t e  » , ça dit vous dit qqch ?!

    A croire que les gens ne savent pas se débrouiller et être malin pour ce qui est du « porte-feuille » et de la santé.

    Rappel : c’est pas une obligation de se sentir obliger d’acheter…

    Je penses que bon nombre de cerveaux ramollissent !

    • Bonjour

      Pour répondre à Gilet : attention ramasser n’est gratuit que dans les forêts municipales. Sinon c’est purement et simplement du vol !! A titre d’exemple, les forêts de châtaigniers sont à 99% privées. Donc attention quand vous vous servez, idem pour les champignons !
      Bonne journée

    • Eh oui ! Cueillir c’est gratos, là où on peut ! Mais où peut-on ? Les terrains dits publics, communaux, ruraux, départementaux ou nationaux sont généralement loués à des agriculteurs ou autres entrepreneurs et de ce fait deviennent privés. Seuls sont publiques les routes, chemins et voies et leur emprise ! Et si les 70 000 000 de personnes qui vivent en France se mettent à la cueillette elles ne pourront guère se nourrir ! Et les citadins comment font-ils ? Ils représentent tout de même une bonne proportion de la population !

  20. OK, c’est bio… mais pas vraiment diététique.
    Bien peu de légumes et fruits frais (cela aurait explosé le budget, surtout en bio), et les repas du soir sont bien trop riches.

    • l équilibre alimentaire ne se fait pas sur un seul repas, ni même une journée mais plusieurs,

      notez que le petit déjeuner frugal est sans doute là pour équilibrer naturellement l’appétit sur une journée entière

      je vois en outre beaucoup de légumes frais mais cuits (ce qui n a rien à voir ): certains disent qu ils sont alors plus digestes et occasionnent moins de ballonnement …

  21. 7.40€ le kg de steak haché bio…. Ou ça ? A Grenoble chez Dia c’est plus cher ! Sinon sympa ça fait des idées pour des repas.

  22. Un régime quelconque qui m’amène à manger plus de lentilles pour moi serait incontournable, car bien que j’adore la charcuterie je pourrait bien m’en passer si le budget l’exigeait. Tout plat fait avec des lentilles françaises est forcément exquis.

    relationsfranco-americaines.blogspot.com

  23. Juste à voir le nombre d’emballages sur votre photo, je me dis que vous avez un gros problème avec la notion de bio. Mais ce n’est pas entièrement de votre faute, le capitalisme se réapproprie tout se qui lui tombe sous la main, tant qu’il y a de l’argent derrière. Le seul vrai bio, c’est sur le marché chez les producteurs locaux qu’on le trouve.

    • Oui c’est vrai, tout ça est très emballé et on pourrait souhaiter que le bio fasse l’objet d’un conditionnement plus respectueux de l’environnement. Et vous vous avez raison, il vaut mieux se fournir sur les marchés auprès de producteurs locaux, ceux qui ont un label AB, demeter ou U.E. seule garantie que leurs produits sont bien issus de l’agriculture biologique.

  24. A t’on oublié que la nature est généreuse ! , et qu’elle nous donne, si nous le souhaitons…
    Je mange des produits naturels taxés à 0% , c’est possible ! , plus facile à la campagne je l’admet .

    Venez donc à la campagne ! , et vous pourrez manger des orties (soupe) à « toutes les sauces », du pissenlit,plantain, mûres ,noisettes, chataignes, etc etc .
    Pour les plantes anciennes , en plus , elles contiennent plus d’éléments nutritifs .
    Là , c’est tout bénéf : c’est gratuit , ça nourrit mieux.

    Je comprends pas pourquoi ce réflexe de la cueillette ne soit pas plus répandu. A croire que les gens ne savent pas se débrouiller et être malin pour ce qui est du « porte-feuille » et de la santé …

  25. Bonjour,

    Petit souci dans votre tableau de relevés de prix. Le prix affiché est-il pour le produit ou est-ce le prix au Kg ou encore le prix au L. Car il y a une grande différence !

    Cordialement.

  26. Intéressant… j’aimerais bien tester la semaine de menus mais hélas, trop peu d ‘informations sur les « recettes » et les quantités.
    j’ai du mal à comprendre comment on peut cuisiner une pizza avec 300g de farine et des tomates par ex. Quelle quantité d’huile ajouter?

    Sans verser dans le blog culinaire, ce serait bien de mettre à disposition les grandes lignes de la préparation des repas.

    • recette d’une pizza de base:
      Mélanger 300gr de farine, du sel, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, de la levure de boulanger et de l’eau tiède.
      Bien pétrir et laisser gonfler 2 heures.
      Faire une sauce tomate avec 4 gousses d’ail et une boîte de tomates.
      Étaler la pâte, couvrir de sauce tomate, mettre des copeaux de fromage et des épices.
      Cuire 20min à four 8.

  27. A Illkirch on peut le faire sans se déplacer beaucoup. Boulangerie Gantzer fait pain et patisserie + charcuterie + fromages, c’est excellent. Argabio vend fruits et légumes au prix de gros + des produits frais, des jus de fruits et de légumes et des céréales. Enfin Viebio un peu plus cher on y trouve de la viande et plus de produits frais pour compléter.

  28. Merci de ne pas m’inviter chez vous!
    Cordialement!

  29. Petit déjeuner: Lait, jus d’Orange. Aie, j’ai faim rien qu’à le lire…!

  30. Je suis un peu étonné…
    300€/mois pour deux, c’est mon budget aussi, en non bio, et pourtant nous sommes minces…

    ceux qui dépensent moins, vous faites comment ???

    • et pourtant je suis friand de pâtes, de riz et de patates :-)

    • - un demi panier de légumes type amap, complètement bio = environ 50 euros par mois pour deux
      - un panier laitier dans certaines amap: yaourt, fromage, crème, beurre, etc (notamment la mienne) = environ 40 par mois
      - un panier fruit = 16 euros par mois
      - viande / oeufs (je ne parle pas du poisson parce que ce n’est « jamais » – jamais dire jamais – bio = environ 40 euros par mois (j’achète pas mal en Allemagne, ou la culture bio est bien plus répandue qu’en France) + poisson environ 30 euros par mois
      - 1 bouteille de bonne huile d’olive par mois = 3 euros, voire moins
      - pain: 10 euros par mois

      + maison vitale ou autre ==> farine, pâtes, riz, etc. pour bien moins de 30 euros par mois
      ==> petite épicerie (confiture, miel, sucre, blahblahblah) moins de 30 euros par mois
      ==> autres: environ 30 euros par mois

      le tout pour moins de 300 euros par mois. Bien sûr, il faut cuisiner tout le temps et vivre en fonction des saisons. Exit l’ananas, les bananes, les avocats et pas mal d’autres trucs. Mais je n’ai aucun regret.

  31. bien un truc de citadins…A la campagne,il y a plein de gens qui mangent bio (et plus bio que le bio officiel), avec 0 euro d’investissement.

  32. Effectivement c’est enorme comme budget, je pense qu’une bonne partie des gens sont loin d’avoir 300 euros à disposition juste pour manger!!Quand j’etais encore chez mes parents on tournait à environ 100 euros maximum par semaine pour l’ensemble des courses pour 4 personnes; maintenant que je suis seule je garde environ 20 euros par semaine(sachant que j’ai 5 repas/semaines gratuits au travail), là encore pas uniquement pour la nourriture mais pour l’ensemble des courses.

    • On vous l’accorde volontiers, en dessous de 10 euros par jour et par ménage c’est difficile de se nourrir 100 % en bio. Mais on imagine que même en « conventionnel » ça ne doit pas être facile.

  33. Nous on tourne autour des 160/180€ pour 4 et par semaine ??? Et pas mal de produits BIO (lait, beurre, pain quand c’est possible, pâte, huile, oignon, pomme, légumineuses, carottes, p. de terre …) peu de viande,et de plus en plus de marque distributeur, tout en faisant attention à la provenance. L’exotisme très peu et beaucoup de produits de saison, en provenance au maximum d’Europe (Grèce au plus loin, Espagne, France, NL).

  34. D’accord avec Bob, je pense que nous sommes très très nombreux à ne pas pouvoir mettre 10€ par jour dans la nourriture.. Chez moi c’est aussi 30€ par semaine, et pas toujours jusqu’à la dernière… Sinon, je dis pas, ce serait bien !

  35. 70e de course par semaine pour 2 personnes ?!
    C’est énorme, chez nous on est à 30.

  36. « Et pour corser le tout, avec le budget alimentation moyen du tiers des ménages français les plus modestes : soit environ 10€ par jour. »

    Va falloir revoir votre notion de  » ménages les plus modestes  »
    Les plus modestes n’ont pas un budget de 10€ par jour pour la nourriture .
    Je connais pas beaucoup de couple smicard qui peuvent ce permettre de faire 300€ de course par mois , juste pour la nourriture .
    300€ c’est plus le montant max des courses tout compris , ce qui laisse un budget nourriture bien plus bas .

  37. Merci les amis pour votre persévérance créative et vos informations
    à partager de manière
    « tofu (fûmé) »( comme source de protéines alternative).

    Vous nous confirmez que » l’ Homme est bon ,mais que le Veau sera toujours meilleur ».

    Affectueusement

    Georges Yoram Federmann

  38. J’ai trouvé cet article vraiment idiot. Comme quoi on n’hésite pas à gaspiller dans notre société, que ce soit de la nourriture ou du temps à réfléchir sur des imbécillités pour occuper son temps qui devrait être utile. Ex : Pommes 2 ? Mais quel est la taille ou le poids de la pomme ! etc…
    Moi avec mes revenues je ne peux pas dépasser 180 euro par mois pour me nourrir et je choisis le Bio autant que possible sans être extrémiste , car l’important c’est la façon de manger qui est importante, comme les associations , les temps de digestions et d’assimilations etc…

  39. Intéressant, mais je suis surpris par les prix que vous avez trouvés. En grande surface en Belgique, les prix sont quasiment toujours multipliés par deux entre le bio et le conventionnel, voire plus.

    C’est pourquoi je n’achète du bio quasiment que sur les céréales et les légumes secs. En effet, payer 2 euros au lieu d’1 euro le sachet de riz ou de lentilles ne fait pas une grande différence sur le budget, surtout que le sachet tient facilement 5 repas. Au final, acheter bio ne me coûte que 10 à 20 centimes en plus par repas, maximum. Quelques euros sur le mois…

    Sinon, la meilleure façon de réduire sa facture, bio ou pas bio, c’est de passer à une alimentation végétarienne et d’éviter tous les plats préparés. On peut facilement réduire sa facture par deux ou trois ainsi.

  40. A Gérard…
    D’accord, le bio n’apporte rien à la santé! C’est absolument vrai! Il faut arrêter de prétendre que le bio est (immédiatement) meilleur pour la santé.
    Mais à long terme… Le nombre de cancers a plus que décuplé ces 30 dernières années, et le nombre des cancers chez les enfants a progressé de façon spectaculaire, 1 à 2 % par an, les sols se sont appauvris, la terre est polluée… Encourager la culture intensive, pour « fabriquer » des aliments pas chers, en très grande quantité, qui ne permettent même plus aux agriculteurs de vivre, puisque la marge ne profite qu’à la distribution, et tout ça pour mieux jeter… Quelle terre laisserez-vous à vos enfants, Gérard ?

    • « Le nombre de cancers a plus que décuplé ces 30 dernières années, et le nombre des cancers chez les enfants a progressé de façon spectaculaire »

      source ?
      il est vrai que les cancers du sein, de la thyroïde et de la prostate ont augmenté, mais cela s’explique par la très forte augmentation du dépistage (ces cancers se développent lentement en général, et souvent les gens mourraient d’une autre cause sans savoir qu’ils avaient un cancer)

    • Précisons que nous nous nourrissions ponctuellement en bio avant cette expérience. Et que ce qui nous motive n’est ni la question de la santé ni celle du goût des aliments mais une conviction politique : encourager une agriculture sans produits chimiques ni OGM.

      • vous êtes victimes de la propagande obscurantiste habituelle.
        les études sérieuses n’ont jamais montré que les produits chimiques et les ogm sont toxiques (sauf pour les agriculteurs s’ils ne prennent pas leurs précautions).

      • toxiques ni pour les hommes ni pour les sols (qui continuent à produire), ni pour les animaux (sauf quelques cas comme pour les abeilles, et ces insecticides sont alors interdits)

      • Pas toxique pour les sols qui continuent à produire ? Elle viens d’où cette affirmation gratuite? Posez la questions aux agriculteurs vous verrez qu’il sont tous conscients qu’aujourd’hui les sols permettent de moins en moins de produire, c’est d’ailleurs pour ça que qu’on utilise la chimie. Et les sols il en reste quoi? ils partent dans les rivières et envasent nos baies, grâce à l’usage excessif d’engrais solubles qui destructurent les sols au détriment de la matière organique de l’humus. La bio n’est pas une réponse à tout mais même les agriculteurs conventionnels qui s’intéressent à la qualité de leurs sols tendent à réduire l’usage de la chimie. Profitez de votre soirée de demain mardi sur Arte (Film les moissons du futur) pour apprendre les possibles et l’avenir optimiste de l’agriculture.

  41. je ne sais pas trop ou vous avez trouvé ces prix !!! mais une portion de choucroute de 340gr à 0.78€…. ou 200gr de cabillaud, mais jamais ça coûte moins de 2€!!!

    y a vraiment rien de logique dans votre liste, et de toute façons elle ne s’applique certainement pas aux habitants de grande villes !!!

    et puis le bio ça sert à rien, sauf à faire du frics sur le dos de gens qui veulent se donner bonne conscience en payant plus cher des aliments qui sont pas plus différents que les autres.

    • leur « choucroute » c’est du choux cuit à l’eau et un « petit » morceau de lard. pour un alsacien c’est de l’héresie ou ça rappellera des mauvais souvenir !

  42. Apparemment il y en a que ça défrise de voir, que, si, on peut manger bio et pas cher.
    A lire toute la délicieuse ironie contenue dans le ton des phrases, c’est à croire qu’ils préfèrent être confortés dans leurs certitudes à savoir que hors du tandem hyper-bagnole, on est foutu.
    Alors, que manger bio ne rendent ni plus beau, ni plus gentil, ni plus intelligent, personne ne remet cela en question.
    Non, c’est juste que ça permet de manger des aliments non empoisonnés : un pesticide c’est du poison.

    • c’est la dose qui fait le poison.
      à forte dose l’eau, le sel, le soleil, les vitamines, la caféine etc sont aussi des poisons violents.

      Les résidus de pesticides ne sont pas dangereux, toutes les études l’ont montré.

      • Faux, et archi faux. De faibles doses de polluants ou de pesticides toxiques peuvent tout à fait, sur une longue durée provoquer des maladies et notamment des cancers.

      • Et l’effet cocktail de toutes ces « faibles » doses mélangées….

      • oui et surtout de générations en générations ! SI vous ne risquez rien pour vous , vos enfants oui ! . La preuve l’augmentation ( énorme ) des cancers de cette tranche d’âge !

      • « l’augmentation ( énorme ) des cancers de cette tranche d’âge  »

        ça sort d’où cette affirmation ?

    • non ca ne me defrise pas, c’est juste qu’habitant strasbourg j’ai bien rigoler en lisant leur article (rien que le petit dej)
      et je peut vous dire que, moi aussi je circule à vélo toute l ‘année, leur trajet pour faire les courses c’est bien plus d’une heure par jour.( sans compter le temps passé dans les 14 magasins)
      le serpent vert c’est hors de prix, j’ai testé merci !
      Vous savez la temperature qu’il fait en alsace l’ hiver? c’est pas avec leurs rations que vous compenserez la perte de calories surtout si vous faites du vélo !

      ouvrez les yeux relisez leurs menus (pour 2 !) c’est ce genre de personnage qui vous font passer pour des bouffons.

      cordialement

  43. Pas besoin de racheter de l’huile, du café, des épices et des condiments la semaine suivante, leur budget s’en trouve donc allégé par la suite.

  44. rappelons qu’il est démontré que les aliments produits avec pesticides et engrais chimiques n’apportent absolument rien à la santé non plus…

    • rappelons qu’aucune étude n’a jamais montré de toxicité liée aux résidu de pesticides.
      rappelons que l’occident a l’espérance de vie la plus élevée au monde, bien qu’elle utilise les pesticides depuis plus de 60 ans.

      • Il y a presque l’aberration incluse dans l’énoncé !
        En effet, on a une espérance de vie assez élevée .. de la part de personne ayant connu la « vie d’avant » car les anciens d’aujourd’hui n’ont pas grandit avec le chimique et on souvent des habitudes alimentaires qui les ont amenés à cuisiner eux-même tout …
        La plupart des prévisionnistes nous disent que l’espérance de vie vas s’effondrer dans les années à venir car nous arrivons seulement maintenant aux génération « tout chimique » …

      • Rappelons que l’espérance de vie en bonne santé ne cesse de diminuer…Ben oui vivre vieux c’est une chose mais en bonne santé en est une autre !

  45. Pour moi un demi verre de jus d’orange et deux gorgées de lait c’est pas vraiment un petit dejeuner !

  46. rappelons qu’il est démontré que le bio n’apporte absolument rien à la santé.

    • En revanche, les pesticides, oui.

    • Cela dépend pour qui !?
      Ayant fait des études en protection des cultures,
      vous avez un point de vu de l’exploitant agricole et leur exposition,
      des voisins qui supportent les épandages réguliers,
      de l’état des eaux de surfaces et souterraines,
      des consommateurs avec l’ingestion des résidus et cocktails de molécules …
      Mais pour qui travaillez vous ???

    • Vous-êtes un producteur de pesticides, Gérard? Vous avez du mal à écouler votre stock et ainsi vous étalez votre frustration dans cette discussion autour de l’agriculture biologique? Curieux..

    • Vous êtes malhonnête, Gérard. Citez vos sources,un petit lien pubmed serait le bienvenu,de préférence sur une étude récente et dont la crédibilité est reconnue.

  47. Joël et Maïa, des modèles de citoyens. Toujours en pointe. Bravo. C’est à des gens comme eux que devraient être réservées les récompenses de la République (Ordre du mérite, légion d’honneur). Je ne blague pas. Une question à eux : comment vous êtes vous senti après cette expérience ? Est-ce qu’une semaine d’alimentation bio produit des effets déjà sensibles sur votre état de forme et de bien être ? Merci de votre réponse et bravo encore pour tout ce que vous faites. Jean-Michel

  48. 14 points de vente, une heure de courses tous les jours … Ça peut être intéressant juste pour l’expérience, pour écrire l’article, d’accord. Mais croyez-vous vraiment que vous allez persévérer ? Et que cela encourage vos lecteurs à vous imiter ?

    • Joël Henry

      A vrai dire on s’est demandé ce qu’on ferait après cette semaine bio et de fait on continue en étant quand même un peu plus souple sur le budget (parce qu’on peut se le permettre c’est vrai) et sur les produits. Si vraiment c’est compliqué de trouver en bio on achète en « conventionnel » . Mais on est plutôt bien partis pour continuer sachant que maintenant on a une petite connaissance de l’offre près de chez nous et on perd moins de temps.

  49. Essayez la ruche qui dit oui pour des courses 100% locavore 90% bio en quelques clics et un sel déplacement, convivial en plus !

  50. En ce qui concerne le tofu, une seule adresse : Tofu Hong, qui fabrique artisanalement du tofu à Strasbourg, à partir de soja bio en provenance d’Erstein.
    Le tout pour un tarif très largement inférieur à ce qu’on trouve en supérettes bio, et d’une qualité supérieure !