Brèves 

La gare de Strasbourg se réveille sous les eaux

This slideshow requires JavaScript.

Ce jeudi 10 août à 6h , l’eau a envahi la gare de Strasbourg. La rupture d’une canalisation au niveau du Boulevard de Metz est à l’origine de cette inondation. Les accès ont été partiellement fermés, pendant que l’eau était évacuée. Cet incident n’a pas perturbé la circulation des trains. Un retour à la normale est espéré à la mi-journée.

La gare de Strasbourg est sous les eaux depuis 6 heures ce jeudi 10 août, suite à la rupture d’une canalisation publique sur le Boulevard de Metz, à une cinquantaine de mètres au sud de la gare. Les raisons de cet incident ne sont pas connues à l’heure actuelle.

L’accès côté sud est fermé pour permettre aux différents services d’évacuer l’eau. Les passagers peuvent rejoindre les quais par les halls nord et centre depuis 8h45. Dans un premier temps, l’accès à la gare ne pouvait se faire que par le quai numéro 1, via la parking Wodli.

Une vingtaine de pompiers, des employés de l’Eurométropole, d’autres d’une société de nettoyage et quelques gendarmes étaient présents sur les lieux pour contenir l’inondation et évacuer l’eau présente dans le hall sud et à l’étage inférieur de la gare. Une fois l’origine de l’inondation détectée, les pompiers ont coupé l’eau, ce qui a limité le niveau de l’eau.

Aucune perturbation de la circualtion

La SNCF a aussi mobilisé du personnel en plus pour orienter les passagers. L’incident n’a cependant pas eu d’impact sur les horaires de départs et d’arrivée des trains. En revanche, tous les commerces n’étaient pas accessibles.

Les équipes des services de l’eau et de l’assainissement de la ville travaillent actuellement à trouver les raisons de l’incident et à réparer la canalisation. Au niveau de la gare, un retour à la normal est prévu pour la mi-journée.

L'AUTEUR
Louise Gerber et Quentin Tenaud
Nos deux stagiaires dynamiques du mois d'août, qui n'ont pas peur d'affronter la boue.
En BREF

La gare de Strasbourg se réveille sous les eaux

par Louise Gerber et Quentin Tenaud. 3 253 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Contre un coup de main, la brasserie La Mercière offre un dernier coup à boire avant déménagement samedi

par Jean-François Gérard. 2 282 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le gouvernement n’exclut pas un retour de l’écotaxe en Alsace

par Jean-François Gérard. 2 820 visites. Aucun commentaire pour l'instant.