Culture 

Le design alsacien s’invite sur les terrasses et dans les jardins

actualisé le 23/08/2012 à 11h16

Alix Videlier (à g.) et Malo Mangin débutent leur carrière avec un salon d'extérieur épuré (Photo Vincent Muller / Was Magazine)

Alix Videlier et Malo Mangin ont reçu le prix du jury pour leur salon alsacien 220 Vogesen au concours « Design châtaigner » organisé par le Parc naturel des Vosges du Nord. Après une courte exposition dans les jardins des Tuileries à Paris cet été, ils débutent en septembre la production du salon, en série limitée.

Alix Videlier, tout juste diplômé du Master Design de l’Université de Strasbourg, s’est récemment établi designer indépendant à Strasbourg. Le jeune homme, désireux de se faire connaître et d’enchaîner les projets, s’est associé à Malo Mangin, un ami de la fac de design, pour participer au concours « Design Châtaignier » organisé par le Parc Naturel des Vosges du Nord. Lancé en décembre, le concours proposait à de jeunes designers en devenir de créer de nouveaux produits et usages à partir du bois de châtaignier. Alix Videlier et Malo Mangin ont présenté le salon 220 V(ogesen) et ont reçu en avril le prix du jury dans la catégorie « mobilier d’extérieur ». Plus de 120 projets ont été présentés, sept ont été primés.

220 V(ogesen) (voguesen pour Vosges du nord en alsacien) se compose d’une chaise, d’une table et d’un banc dont les traits et la fabrication s’inspirent du mobilier alsacien traditionnel. Aucun des deux jeunes hommes n’est originaire de la région mais les deux designers ont voulu réutiliser le savoir des anciens, comme l’explique Alix Videlier :

« On avait plein de possibilités, mais on a décidé de partir sur l’idée du mono-matériau, car ça nous permettait de penser la démarche de fabrication jusqu’à la fin de vie de l’objet. Si tout est réalisé en bois, lorsque l’objet n’a plus d’utilité, il est facilement recyclable. L’assemblage des éléments ne nécessite ni clou ni vis. On remarque certaines pièces qui ont une couleur plus foncéé sous la table. On voulait attirer l’oeil là-dessus. C’est une touche subtile, mais les gens vont se poser la question de l’assemblage, alors que d’habitude, ça passe inaperçu. »

Le piétement évasif, caractéristique de la chaise alsacienne a aussi été réutilisé.

Tout en bois de châtaigner, une alliance du design et de la tradition (DR)

Début de la production en présérie

Alix Videlier a déjà été primé (premier prix du concours Barrisol en 2009 par exemple) mais c’est la première fois qu’un de ses prototypes pourrait passer en phase de production. Les deux designers se sont associés au menuisier qui a réalisé les prototypes pour lancer en septembre une « présérie » limitée. Ils attendent les premières commandes pour déterminer le volume à produire. Alix Videlier précise l’estimation du prix des éléments du salon :

« L’exposition à Jardins Jardin aux Tuileries nous a permis d’obtenir quelques contacts. Mais on essaie d’obtenir nous-mêmes des précommandes. Les prix évolueront en fonction du volume à produire évidemment, mais on prévoit autour de 160€ pour une chaise, 620€ pour la table et 290€ pour le banc. On a fait équipe avec un vrai spécialiste du bois, et on a même dans l’idée de développer la gamme. On montrera aux gens que le mobilier alsacien peut aussi être design. »

Le bois de châtaigner à la bonne idée de résister, sans traitement, aux intempéries et aux insectes.

Caroline Toussaint

Pour aller plus loin

Le site web d’Alix Videlier

Le site web de Malo Mangin

L'AUTEUR
Was Magazine
Was Magazine
Magazine d'informations culturelles à Strasbourg. A retrouver dans plus de 200 points de distribution tous les trois mois.
En BREF

À Kolbsheim, des opposants au GCO empêchent des travaux préparatoires

par Jean-François Gérard et Pierre France. 987 visites. 2 commentaires.

Jeudi, nouvelle mobilisation contre la réforme du Code du travail

par Manon Weibel. 668 visites. 1 commentaire.

Des milliers d’enseignants à la retraite peuvent faire valoir leurs droits après l’arnaque du Cref

par Jean-François Gérard. 877 visites. Aucun commentaire pour l'instant.