« Ma voix » veut présenter un candidat sans programme et tiré au sort à la législative partielle

Avec une démarche inédite, « Ma Voix » veut que les députés soient tirés au sort et votent ce que les citoyens leur demandent. Bien que l’objectif est l’élection législative de juin 2017, le mouvement a choisi de tenter sa chance dès l’élection législative partielle qui se tiendra au printemps à Strasbourg. La partie s’annonce serrée pour trouver un candidat.