Ecolo tous les jours
Réduire son empreinte carbone sans grelotter, concilier respect de la nature et vie urbaine... Dans ce blog, nous allons tester si l'écologie peut survivre au quotidien.
blogs  Ecolo tous les jours 

Manger 100% bio avec 10€ par jour, c’est possible

actualisé le 15/10/2012 à 07h57

nature morte bio (Photo JH)

Par jeu, nous avons tenté l’expérience pendant une semaine, histoire de voir si l’on trouve à Strasbourg tout ce qu’il faut pour se nourrir exclusivement avec des produits issus de l’agriculture biologique labellisés AB, Demeter ou UE . Et pour corser le tout, avec le budget alimentation moyen du tiers des ménages français les plus modestes : soit environ 10€ par jour.


Blog10 euros par jour pour manger à deux un petit déjeuner et deux repas, ça ne fait pas lourd même en se nourrissant de produits dits conventionnels. Alors en bio… Autant dire tout suite que ça exclut le resto et les plats cuisinés. Il faut retrouver les joies de l’épluche-légumes et de la cuiller en bois. Mais c’est possible, si l’on ne fait pas de folie. Précisons quand même que nos habitudes alimentaires facilitent les choses. On mange de la viande mais en petite quantité et on aime les plats simples : brandade, spaghettis à la bolognaise, galettes de pommes de terre, choucroute, couscous, minestrone… Et puis, nous ne sommes pas des travailleurs de force et n’avons pas besoin de rations considérables.

Des courses un peu plus longues

Avec un budget aussi ric-rac il fallait faire du shopping malin et tenter de trouver les produits les moins chers. A Strasbourg mais aussi à Kehl réputé mieux achalandé en bio.

On s’est approvisionnés dans 14 points de ventes différents.

  • 2 magasins spécialisés : Le Serpent Vert, la Maison Vitale
  • 3 marchés : Neudorf, Montagne Verte et Kehl.
  • 6 enseignes de la grande distribution : Monoprix, Simply, Leclerc, Edeka, DM, Coop
  • 2 hard discounters : Pennymarkt, Lidl.
  • 1 boulangerie : Dolder

Autant dire qu’on s’est beaucoup baladé (à vélo). Une bonne heure par jour en moyenne. Le double environ des 32 minutes quotidiennes que les Français consacrent à leurs courses (selon l’Insee). Mais il est vrai que nous débutions et qu’on a passé pas mal de temps à noter et comparer les prix.

Quelques exemples de prix relevés

Nous avons relevé une série de prix de manière empirique, entre le 10 et le 30 septembre 2012 (voir ce tableau). Cependant, ils ne nous permettent pas d’établir un « panier de la ménagère bio » à Strasbourg et environs et encore moins un classement des surfaces de vente tant l’offre varie de l’une à l’autre. Comment comparer un hard discounter qui propose deux ou trois produits à des prix souvent imbattables avec une  épicerie spécialisée parfois un peu plus chère mais qui offre en un lieu unique tout ce dont on a besoin ?  En gros on a joué partout sur les premiers prix. Et surprise, contrairement à une idée bien ancrée, les produits bio allemands ne sont pas toujours les moins chers, même sur les marchés.

Moins de viande, plus de légumineuses

La viande et la charcuterie font sans conteste partie des aliments bio les plus chers et peu de magasins en vendent. On en trouve un peu à la découpe, fraîche, chez Edeka à Kehl et de temps en temps sur le stand de la ferme Durr au marché de Neudorf. Mais en général les produits carnés bio  sont proposés sous plastique ou surgelés. On a essayé le tofu (fûmé) comme source de protéines alternative mais on n’a pas trouvé ça bon. Alors on s’est un peu rattrapé sur les légumineuses : lentilles, haricots, pois chiches…

Le pain (bonne) surprise

Gros mangeurs de pain, nous avions un peu peur de ne pas en trouver ou qu’il ne soit pas à notre goût. Nous avons commencé par faire la tournée des boulangeries du quartier, sans succès. On a essayé celles d’Allemagne mais leur pain bio est assez cher, sombre et baroque (avec toutes sortes de graines) et dans les grandes surfaces il est souvent sec et peu appétissant. Finalement nous avons découvert pas très loin de chez nous, au coin de l’avenue de Colmar et de la rue de Mulhouse, la boulangerie Dolder qui fait une délicieuse boule de pain blanc bio de 500g pour 1€50 .

Fruits et légumes , la carte fraîcheur

Nous avons privilégié bien sûr les produits locaux et de saison. Avec la chance de pouvoir profiter des derniers (délicieux) légumes de l’été : tomates, courgettes, aubergines. Nous les avons achetés de préférence sur les marchés quitte à les payer un tout petit peu plus cher que dans les hard discount. Mais ils étaient plus frais et plus beaux. Un stand nous a paru particulièrement intéressant : celui de la ferme Peter de Muttersholtz. Ils sont le jeudi matin au marché de la Montagne Verte, place d’Ostwald. Ils vendent uniquement leur propre production : fruits, légumes et laitages à très bon prix.

9€65 par jour

Sur nos 10 euros de budget quotidien nous en avons prélevé 2 pour l’épicerie de base : huile, beurre, pain, confiture, café, thé, épices et condiments. Il en restait donc 8 € pour acheter les aliments proprement dits. Voici la liste de nos menus avec leur coût détaillé.

Une semaine de menus à télécharger

 
Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Joël et Maïa Henry
Joël et Maïa Henry
Maïa et Joël Henry expérimentent des modes de vie du futur moins polluants et plus sobres en carbone.