Culture 

Musée Vaudou à Strasbourg: ouverture des portes prévue en octobre

L’ouverture d’un musée du vaudou à Strasbourg n’est plus un projet, il va ouvrir courant octobre 2013 à l’ancien château d ‘eau situé rue de Koenigshoffen.

L’ancien PDG des brasseries Fischer et Adelshoffen, Marc Arbogast, possède une impressionnante collection d’objets vaudou africains qu’il a récoltés depuis plus de cinquante ans lors de ses séjours en Afrique. Cette collection présente plus de mille pièces, ce qui fait d’elle la plus importante de France, d’Europe et peut-être même du monde, selon l’intéressé. Afin de faire partager sa passion et cette impressionnante collection, Marc Arbogast a décidé d’ouvrir un musée du Vaudou à l’ancien château d’eau datant de 1878, durant l’occupation allemande, situé rue de Koenigshoffen dont il en est le propriétaire. Une négociation est en cours avec le Quai Branly quant à sa muséographie.

L’objectif de ce musée est « d’attirer des milliers de visiteurs supplémentaires et redynamiser le quartier de la gare » dont certains Strasbourgeois auraient une mauvaise opinion, selon l’adjoint de quartier Jean-Jacques Gsell.

Le château d’eau a besoin d’être rénové pour pouvoir accueillir des visiteurs, c’est pourquoi l’architecte Michel Moretti, ayant également rénové l’ENA, est en charge de cette lourde mission. Parmi les étapes de rénovation annoncées on retiendra l’accessibilité aux personnes handicapées, la création d’un troisième étage et d’un espace éducatif pour les enfants et la rénovation des vitraux à l’identique.

Un financement encore incertain

La responsabilité du musée se verra attribuée à Bernard Müller, ethnologue et anthropologue spécialiste du vaudou à l’institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Iris). Il propose une programmation pour ce musée axée autour d’une exposition permanente au deuxième et troisième étage, d’expositions temporaires, d’installations d’artistes contemporains deux à trois fois par an, de conférences, d’ateliers thématiques  (initiations aux arts africains…), même un ciné-club une fois par semaine et un théâtre !

Quant aux financements de ce musée, les réponses restent relativement vagues car c’est encore en cours de négociation et les apports au budget devraient se concrétiser dans un ou deux mois. Néanmoins, Marc Arbogast assure que pour l’instant, il finance entièrement la rénovation et recherche des mécènes en Afrique. Si aucune solution n’est trouvée avant son ouverture, le musée risque de ne pas être immédiatement un musée municipal et donc sujet à un prix d’entrée. Cependant, Marc Arbogast assure qu’il s’occupera entièrement des deux tiers du financement. Le reste, concernant surtout son fonctionnement, sera à la charge de la Ville  ou des visiteurs.

 
L'AUTEUR
Kevin Roecker
Kevin Roecker
Étudiant en dernière année de DUT Information-Communication, actuellement stagiaire à Rue89 Strasbourg.
En BREF

Pollution : troisième jour d’affilée de pollution aux particules fines en Alsace mercredi

par Jean-François Gérard. 2 645 visites. 6 commentaires.

Une web-radio pour les musiques actuelles du Grand Est

par Pierre France. 705 visites. 1 commentaire.

Tramway vers Kehl : les réseaux de transports gardent des tarifs indépendants

par Jean-François Gérard. 3 275 visites. Aucun commentaire pour l'instant.