Brèves 

La Nouvelle Douane fête ses trois ans avec trois nouveaux projets

actualisé le 12/11/2017 à 10h57

Restauration sur place, vente en ligne à livrer et partenariats à destination des touristes, le point de vente d’alimentation la Nouvelle Douane au centre-ville de Strasbourg, géré par des agriculteurs, fourmille d’idées.

En 2014, la supérette de la Nouvelle douane, gérée et alimentée par 22 agriculteurs alsaciens ouvrait ses portes dans le centre de Strasbourg. Pour Phillippe Boehmler son président de la nouvelle douane, ces trois années peuvent être résumées à une période de « rodage ».

Un vent de renouveau soufflerait-il sur la Nouvelle Douane ? L’équipe est dorénavant composée de 9 personnes. Johan Legroux, ancien responsable commerce et restauration au sein d’IKEA, a pris la direction du magasin en octobre. Et une des ambitions est de se tourner vers les touristes :

« La Nouvelle Douane souhaite faire appel à des blogueurs, des résidences hôtelières, des appartements-hôtels de la ville. De plus il s’agirait de participer à de nouvelles manifestations gustative comme Strassbouche. »

L’adjoint au maire de Strasbourg en charge du tourisme Paul Meyer, le président de la Nouvelle Douane Phillippe Boehmler, celui de la chambre d’agriculture Jean-Paul Bastian et le nouveau directeur Johan Legroux ont tous des ambitions pour le magasin. (Photo CM / Rue89 Strasbourg / cc)

Plus de visibilité

Parmi les nouveautés, des partenariats  des acteurs locaux du tourisme devraient être noués. Résidences hôtelières et hôtels pourraient bénéficier de « paniers découverte ». La présence de la Nouvelle Douane et de ses producteurs lors de manifestations gourmandes sera accrue, si bien que des chefs pourraient bientôt devenir partenaires de la structure. Objectif, augmenter la visibilité du point de vente fermier.

Johan Legroux a déjà modifié les horaires du magasin. La Nouvelle Douane est désormais ouverte le samedi de 8h à 18h30 et fermée du mardi au vendredi à 19h30. Une autre satisfecit pour le directeur du magasin est la capacité à attirer les jeunes :

« 75% des clients viennent au moins une fois par semaine, 95% sont porteurs de la carte de fidélité du magasin et 30% d’entre eux ont moins de 35 ans. Nous voulons continuer d’attirer le jeune public. Notre page Facebook sera améliorée, et en 2018 un compte Twitter sera ouvert. Notre principe de carte de fidélité plaît. »

Selon les chiffres de la Nouvelle Douane, 75% des clients viennent au moins une fois par semaine, 95% sont porteur de la carte de fidélité. (Photo CM / Rue89 Strasbourg / cc)

Devant la nouvelle l’offre promotionnelle est mise en évidence. (Photo CM / Rue89 Strasbourg / cc)

Étendre le service de livraison

Autre chantier pour le président Phillippe Boehmler, développer la livraison :

« Avec notre chef cuisiner récemment arrivé, nous voulons développer la mise en place de livraison de plateau repas. Nous visons surtout les salariés. Tout sera préparé ici, à venir chercher ou à livrer. »

En 2015, La Nouvelle Douane a lancé le « snacking fermier ». Il s’agit de mettre en scène les produits du magasin et de proposer des sandwichs et autre repas de midi. Aujourd’hui, un cuisinier s’occupe de réaliser les préparations. La Nouvelle Douane souhaite aller plus loin.

En avril 2018, l’objectif est de développer la gamme et de mettre en place la livraison de repas. Un service de livraison des produits existe déjà, pour les courses réalisées avant 14h. Elles peuvent être livrées par l’entreprise locale « Sam s’en charge, » à domicile le soir même, à vélo, pour 10€.

Le snacking fermier fête ses 1 an d’existence. La gamme sera élargie à l’aide d’un cuisinier. (Photo CM / Rue89 Strasbourg / cc)

L’achat en ligne va arriver

Enfin, un site de vente en ligne « Clic & Collect » sera mis en place au printemps. Les achats sont réalisés en ligne et pourront soit être retirés en magasin, soit livrés à domicile de Schiltigheim à Illkirch-Graffenstaden.

Trois ans après l’ouverture, l’adjoint au maire de Strasbourg en charge du tourisme et du commerce (La Coopérative) Paul Meyer se satisfait d’un « pari réussi » pour lequel la municipalité avait contribué à hauteur de 800 000 euros :

« Nous voulions favoriser le circuit-court, savoir où est le producteur, d’où viennent les produits, c’est important aujourd’hui pour le consommateur. La preuve en est, la réussite de la Nouvelle douane. Je le dis clairement, je ne veux plus de tourisme de masse. Par exemple, je ne veux plus voir de cars entiers de touristes chinois, qui viennent acheter des souvenirs. La plupart du temps ces babioles sont même fabriquées en Chine ! Et ils ramènent cela chez eux. Nous voulons faire découvrir la ville autrement, mettre en avant la singularité de la ville et la nouvelle douane contribue à cela. »

Alors même si on s’imagine mal des touristes chinois ramener chez eux des fruits et légumes de la Nouvelle Douane, les portes sont grandes ouvertes pour les Strasbourgeois avant les fêtes de Noël.

Y aller

La Nouvelle Douane, 1A rue du Vieux Marché aux Poissons à Strasbourg. Site web

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Des produits du terroir alsacien à l’Ancienne Douane

L'AUTEUR
Cécile Mootz
En BREF

Non, les élus de Strasbourg n’ont pas augmenté leurs indemnités de 25%

par Pierre France. 755 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Mercredi soir, des universitaires à la rencontre des habitants pour parler des migrations

par Rue89 Strasbourg. 223 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Détonations entendues à Strasbourg : c’était des avions de chasse

par Pierre France. 2 289 visites. Aucun commentaire pour l'instant.