Le blog de Doc Arnica
Chroniques et humeurs d'une médecin strasbourgeoise.
blogs  Le blog de Doc Arnica 

Femmes, palpez vos seins !

Une palpation régulière permet de détecter rapidement des ganglions (Photo Jessie Romaneix / FlickR / cc)

Une palpation régulière permet de détecter rapidement des ganglions (Photo Jessie Romaneix / FlickR / cc)

Pour dépister le cancer du sein, on ne jure que par la mammographie en France. Mais cet examen n’intervient pas forcément au bon moment, voire met à jour des anomalies dormantes qu’il aurait mieux valu ne pas traiter. Je vous propose d’ajouter une technique plus simple, plus économique, plus fréquente et trop rarement utilisée !

BlogMarie a 48 ans , elle a un cancer du sein, elle est venue à ma consultation 6 mois après une mammographie que son gynécologue lui prescrit tous les ans depuis qu’elle a 40 ans parce que sa mère a fait un cancer du sein. En se douchant, elle a senti une boule dans l’aisselle gauche. Elle est venue en disant : « ça peut pas être grave docteur , ma mammo était normale il y a 6 mois ».

Myriam vient de mourir de son cancer du sein, elle avait 47 ans. Elle aussi faisait des mammographies depuis l’âge de 36 ans, depuis que  sa mère a fait son premier cancer du sein. Elle a senti une zone dure  dans son sein 8 mois après sa dernière mammographie. Son cancer était du genre de celui qui tue quoiqu’on fasse. Les récepteurs (marqueurs de la sensibilité aux traitements proposés) étaient négatifs, il s’est mis à fuser de tous les côtés pendant sa deuxième série de chimiothérapie après sa mammectomie et malgré une radiothérapie associée.

Martine a 60 ans, elle fait sa cinquième mammographie, elle a commencé à 50 ans, comme on lui a dit de le faire dans le courrier de l’Ademas (association de dépistage du cancer du sein). Cette fois, elle a des micro calcifications et à la biopsie, on a vu des cellules cancéreuses. Le marathon diagnostic et traitement commence pour elle. Au programme : tumorectomie, exploration du ganglion sentinelle. Il est envahi, donc curage ganglionnaire et chirurgie élargie avec mammectomie, elle aussi. La chimiothérapie va suivre.

Sylvie a 54 ans, elle va faire sa  troisième mammographie, on y trouve ces micro calcifications dans son sein droit. Tumorectomie qui révèle un cancer in situ. Le ganglion sentinelle (premier ganglion de la chaîne sous l’aisselle) est sain. La réunion de concertation pluridisciplinaire (plusieurs spécialistes oncologues, chirurgiens, radiothérapeute, généticien) qui statue sur le meilleur traitement à donner à la patiente décide de compléter le traitement par une radiothérapie. Elle aura ensuite un traitement par Tamoxifene pendant 5 ans (c’est un anti-hormone).

La mammographie ne suffit pas

Comment faire pour diagnostiquer et traiter correctement le cancer du sein ?

La France a décidé de tout miser sur la mammographie tous les deux ans de 50 à 75 ans. Cette stratégie n’empêche pas que des dépistages individuels soient prescrits bien avant  cet âge par beaucoup de médecins, alors que beaucoup d’études montrent que c’est la source de traitement abusifs et inutiles.

Voir ci-dessous un document édité par le gouvernement belge, qui explique bien le risque de surdiagnostic. Selon cette étude, une femme sur 1000 est sauvée grâce au dépistage systématique mais deux femmes sont traitées en trop.

Alors quoi faire ? Faire confiance aveuglément à cet unique examen n’est pas raisonnable, même si la France a fait ce choix. La plupart des autres pays ont fait des campagnes sur l’autopalpation des seins, qui n’est pas assez proposée aux femmes en France. Cette technique est intéressante parce que simple et surtout réalisable avant 50 ans et après 75 ans. Elle peut être associée aux mammographies entre ces deux âges.

J’ai vu il y a quelques temps , un joli clip de promotion de l’autopalpation qui passait aux USA. Regardez et rincez vous l’œil, ça vaut le coup même si c’est en anglais.

En attendant mon prochain billet, je vous souhaite une très bonne année 2014 et j’ose (eh oui) vous souhaiter une très bonne santé !

Aller plus loin

Sur L’Express.fr : « Dépister le cancer du sein peut sauver des vies mais en gâcher d’autres » (interview de Rachel Campergue)

Sur Cancer du sein.org : association Le cancer du sein, parlons en !

Sur La Strasbourgeoise.eu : course annuelle pour aider la recherche contre le cancer du sein

Sur Rue89 Strasbourg : le blog de Doc Arnica

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Doc Arnica
Doc Arnica
Je suis Doc Arnica , docteure généraliste de quartier à Strasbourg, installée depuis 20 ans déjà . Le temps file... Je dis souvent que je suis une médecin de famille. J'adore ma ville, ma cathédrale, la cuisine, la bonne bouffe. Bref tout ce qui fait plaisir.
En BREF

Détonations entendues à Strasbourg : c’était des avions de chasse

par Pierre France. 2 233 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vision Strasbourg, le site, le robot et l’asso pour que les bonnes idées sortent des chaumières

par Jean-François Gérard. 516 visites. 2 commentaires.

Le plan pour que le marché de Noël ne soit plus un enfer pour cyclistes

par Jean-François Gérard. 1 295 visites. 9 commentaires.