Brèves 

En moyenne, vous avez suivi deux tiers de l’actu à Strasbourg

actualisé le 02/01/2017 à 12h29

C’est l’heure d’étudier les résultats de notre quiz sur l’actualité à Strasbourg en 2017, que près de 1 500 personnes ont terminé.

Près de 1 500 lecteurs sont arrivés au bout de notre quiz sur l’actualité à Strasbourg en 2016, publié le 29 décembre. Le temps moyen passé sur les 17 questions est de 8 minutes 23 secondes et le taux de réussite de 63%.

Néanmoins, une majorité de participants (347 à l’heure d’écrire ces lignes dimanche 1er janvier en soirée) se trouvent dans la tranche 70-79% de bonnes réponses. Assez peu (60) cumulent plus de 90% de bonnes réponses, ce qui ne laisse le droit qu’à une erreur. Et rares sont ceux avec moins de 40% de bons scores (environ 150 personnes).

La salle de shoot bien connue, d’autres dossiers moins

Quelques remarques, parmi les réponses les mieux répondues :

  • Plus de 90% des participants savent ce qu’est l’Eurométropole, ce que l’on appelait la CUS (communauté urbaine de Strasbourg) il y a deux ans. Cette collectivité, dont l’administration est fusionnée avec celle de Ville de Strasbourg, réunit des élus des 33 communes (depuis le 1er janvier 2017) de Strasbourg et ses environs. Suite à l’intégration de cinq communes, des élections désigneront le président ce jeudi 5 janvier. Le socialiste strasbourgeois Robert Herrmann, mais aussi l’élu de droite mais non-encarté Eric Senet sont candidats.
  • L’installation d’une salle de shoot dans l’enceinte de l’hôpital civil est l’une des questions les mieux répondues (87%). Cette actualité avait eu une couverture médiatique nationale.
  • La fusion des trois cliniques confessionnelles est la troisième et dernière question répondue juste par plus de 80% des lecteurs.

Parmi, les questions les moins bien répondues :

  • La question la moins bien répondue (22%) est celle sur le « bénévolat obligatoire » en échange du RSA. Peut-être il y a eu de la confusion, car la mesure est en effet illégale, si elle s’applique pour tous les Hauts-Rhinois. Mais le Département du Haut-Rhin va néanmoins le proposer à ses bénéficiaires dans le cadre des contrats qu’il passe avec eux. Si l’un d’eux l’accepte et n’effectue pas les heures auxquels il s’engage, son allocation pourrait être retirée.
  • Beaucoup de lecteurs (47%) ont pensé que c’était le Département du Bas-Rhin qui avait pris cette décision en début d’année. Or, c’est dans le sud de l’Alsace, au Conseil départemental du Haut-Rhin, que l’idée a germé. Le président bas-rhinois Frédéric Bierry (LR) avait néanmoins déclenché une autre polémique au même moment en abandonnant le soutien à l’hébergement en urgence des SDF.
  • Beaucoup de lecteurs ont pensé qu’il y aurait du changement pour les illuminations de Noël, mais les recommandations de la commission d’enquête de la Ville à l’association des Vitrines de Strasbourg sont facultatives.
  • Le devenir exact de la Maison de l’Alsace à Paris, du cinéma l’Odyssée, du festival Ososphère ou des quais des bateliers semblent assez flous pour une partie des lecteurs. Pour les quais, là aussi la confusion était possible car la « zone de rencontre » sur une partie sera bien à sens unique, mais les vélos et piétons pourront emprunter l’ensemble de la chaussée.

Pour être encore plus incollable sur l’actualité de votre ville, vous pouvez vous abonner gratuitement à la newsletter de Rue89 Strasbourg, pour avoir tous les titres à 8h dans votre boite email. Vous pouvez aussi « aimer » notre page Facebook, nous suivre sur Twitter (@Rue89Strasbourg) et même sur Instagram (@rue89strasbourg).

Toute la rédaction vous souhaite une joyeuse année 2017.

Tags
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.
En BREF

La gare de Strasbourg se réveille sous les eaux

par Louise Gerber et Quentin Tenaud. 3 117 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Contre un coup de main, la brasserie La Mercière offre un dernier coup à boire avant déménagement samedi

par Jean-François Gérard. 2 149 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le gouvernement n’exclut pas un retour de l’écotaxe en Alsace

par Jean-François Gérard. 2 728 visites. Aucun commentaire pour l'instant.