Back Office
Le blog de la rédaction de Rue89 Strasbourg. Annonces, nouveautés, envies, galères et autres joyeusetés.
Back Office  blogs 

Rue89 Strasbourg s’installe à Hautepierre pour un mois

actualisé le 28/03/2016 à 21h12

L'ancienne bibliothèque de quartier sera notre nouvelle salle de rédaction pendant un mois (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

L’ancienne bibliothèque de quartier sera notre nouvelle salle de rédaction pendant un mois (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Qu’est-ce que ça change de ne plus vivre et travailler au centre-ville de Strasbourg mais dans un quartier ? Pour répondre à cette question, Rue89 Strasbourg s’installe dans l’ancienne bibliothèque de Hautepierre jusqu’au 18 mars, à la rencontre des habitants et pour confronter nos a priori et nos clichés à l’observation du quotidien.

Qu’est-ce que Hautepierre ? Une cité connue pour l’inflammabilité de ses voitures, l’un des quartiers les plus jeunes de France, un réservoir de voix pour la gauche strasbourgeoise, la tête de pont de l’islamisme turc, une zone où plus du quart des habitants sont au chômage ? Un peu tout ça probablement, certainement beaucoup plus que ça. Mais les journalistes sont rares à Hautepierre, comme dans tous les quartiers populaires des villes de France, alors comment raconter le quotidien, faire émerger les enjeux ?

C’est pourquoi lorsque Les Migrateurs, qui occupent en partie le théâtre de Hautepierre, nous ont proposé d’investir l’ancienne bibliothèque du quartier, en « résidence », nous avons tout de suite accepté l’invitation. Le projet est simple : insérer les journalistes de Rue89 Strasbourg dans ce quartier en pleine transformation et voir ce qu’ils trouvent à en dire. Toute l’équipe est mobilisée dans cette opération unique.

Après de nombreuses tractations sur lesquelles il serait inutile de revenir ici et grâce à la bonne volonté de la Ville de Strasbourg, il faut le souligner, nous avons finalement pu quitter lundi soir nos amis de La Plage Digitale à Rivétoile pour brancher nos ordinateurs et notre machine à café juste en face du centre commercial d’Hautepierre. Pour un média qui s’appelle « Rue89 », pouvoir enfin planter sa bannière au niveau du pavé et ouvrir notre porte est un acte important.

Une porte ouverte sur le quartier

Car c’est aussi de ça qu’il s’agit, permettre aux habitants de Hautepierre de nous rencontrer, de voir comment nous travaillons et peut-être de nous suggérer des sujets d’enquêtes à mener dans le quartier. Nous n’allons pas transformer votre média préféré en « Rue89 Hautepierre » pendant un mois, mais nous allons profiter de cette résidence pour changer notre perspective habituelle, faire en sorte que les exemples et les témoignages soient issus du quartier plutôt que du centre-ville.

Le salon où se tiendront nos rencontres et la conférence de rédaction ouverte. (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Le salon où se tiendront nos rencontres et la conférence de rédaction ouverte. (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Et des rencontres sont prévues, avec l’association Horizome, le centre socio-culturel Le Galet, les collèges Érasme, François Truffaut et le lycée Marcel Rudloff, à nouveau pour faire tomber les barrières et parler de journalisme, de la fabrique de l’information et de la liberté d’expression ainsi que de ses limites. Les Migrateurs nous ont installé un superbe salon, dans lequel nous allons tenir nos conférences de rédaction hebdomadaires « ouvertes » le lundi matin et y tenir quelques rencontres et palabres.

Le programme des événements publics sera publié sur notre agenda des sorties et sur notre page Facebook.

 
Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

Pollution : troisième jour d’affilée de pollution aux particules fines en Alsace mercredi

par Jean-François Gérard. 2 627 visites. 6 commentaires.

Une web-radio pour les musiques actuelles du Grand Est

par Pierre France. 694 visites. 1 commentaire.

Tramway vers Kehl : les réseaux de transports gardent des tarifs indépendants

par Jean-François Gérard. 3 265 visites. Aucun commentaire pour l'instant.