Brèves 

Avec « Strasbourg ça pousse », la Ville veut voir plus de jardiniers en ville

La municipalité met en place dès mardi 21 mars une opération appelée « Strasbourg ça pousse », pour cartographier tous les recoins de la ville qui pourraient être cultivés. Le projet vise à permettre aux Strasbourgeois de proposer des projets à la municipalité, de façon individuelle ou collective.

Prêt à biner ? Une semaine après avoir été désignée troisième ville la plus verte de France, Strasbourg met en place, dès mardi 21 janvier, l’initiative « Strasbourg ça pousse ». Celle-ci vise à inciter les habitants à jardiner dans l’espace public, en s’informant via un site internet dédié (www.strasbourgcapousse.eu) sur les espaces exploitables dans la ville.

Sur cette carte en ligne, la Ville a publié les jardins partagés, les jardins d’écoles jusqu’aux trottoirs aménagés. Chaque espace disponible fera l’objet d’une fiche d’informations, qui contiendra entre autres le nom de la personne ou de l’association en charge de son entretien.

Le jardinage a été inclu dès le départ dans la résidence d’Eco-Logis (Photo LJ / Rue89 Strasbourg)

Une commission pour examiner « la faisabilité » des projets

Des formulaires seront également mis à disposition, afin de faciliter les demandes pour des jardins. Il sera possible de déposer des projets afin d’aménager des façades d’immeubles, des trottoirs, ou même des pieds d’arbres. Une commission « Strasbourg ça pousse » sera mise en place, présidée par Christel Kohler. L’adjointe au maire (sans étiquette) en charge de la ville en nature a, lundi, précisé le rôle de la commission lors d’une conférence de presse :

« La commission se réunira sous des délais extrêmement flexibles. Elle examinera la faisabilité des projets d’un point de vue technique et économique, et en fonction de leur intérêt environnemental. D’autres villes ont tenté de mettre en place des démarches similaires, mais elles ont croulé sous les demandes. Ici, la commission examinera d’abord les projets, puis offrira une méthode et une aide aux citoyens. »

L’aide se traduira notamment avec la mise en place de guides du jardinage et de l’entretien d’espaces verts sur le site.

« Strasbourg ça pousse » sera officiellement lancé samedi 25 mars, place Mathias Mérian. Lors de cette journée, des installations éphémères seront présentées, et des ateliers seront proposés aux Strasbourgeois, ainsi que des rencontres avec deux experts du jardinage en ville.

Y aller

Journée de présentation de « Strasbourg ça pousse »,  samedi 25 mars, place Mathias Mérian à Strasbourg.

L'AUTEUR
Louis Pillot

Stagiaire à la rédaction de Rue89 Strasbourg. Éditeur pour le projet CrossCheck.

En BREF

À la Semencerie, un marché de Noël artisanal, une kermesse et des concerts

par Cécile Mootz. 864 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation samedi contre l’ouverture du bar associatif du « bastion social » à Strasbourg

par Cécile Mootz. 3 198 visites. 3 commentaires.

À Colmar, environ 30 citoyens portent plainte contre le danger des centrales nucléaires

par Jean-François Gérard. 423 visites. 2 commentaires.