Vie pratique 

Une carte pour sortir le soir à Strasbourg

actualisé le 28/03/2016 à 20h41

Carte de la vie nocturne à Strasbourg. Est-ce que d'autres points lumineux vont étoffer cette carte ? (Photo CUS / LAS)

Carte de la vie nocturne à Strasbourg. Est-ce que d’autres points lumineux vont étoffer cette carte ? (Photo CUS / LAS)

Strasbourg, la nuit, la ville dort. Mais il y a quand même quelques bars et autres lieux qui tentent de faire vivre la ville après 23 heures. Pour les encourager, la Ville vient de publier une carte du désert nocturne. La boussole n’est pas livrée avec.

Strasbourg la nuit, c’est 74 bars et restaurants, 26 lieux culturels, cinq cinémas et quatre lieux sportifs. Est-ce que cette offre correspond à une agglomération de 450 000 habitants ? Le débat ne sera pas tranché ici mais on se souvient qu’en 2008, Roland Ries avait pour ambition de réconcilier les fêtards et les habitants du centre-ville, via une charte de la vie nocturne et des horaires allongés pour les établissements de nuit.

Cinq ans après, on est encore loin d’une ville qui vit la nuit. Les établissements ouverts après 1h30 se comptent toujours sur les doigts d’une main. Certains bars refusent d’ouvrir plus tard, se contentant largement du chiffre d’affaire de la première partie de soirée. D’autres refusent d’insonoriser leurs murs et d’autres encore sont jugés trop proches d’habitations par l’administration. Résultat, après minuit, les options d’un groupe désirant prolonger la soirée s’amenuisent drastiquement pour se réduire à quelques endroits, toujours les mêmes.

Toujours aucune terrasse nocturne

Pire, aucune terrasse n’est ouverte en ville après minuit alors qu’en juillet et août, c’est à cette heure que l’air devient agréable. Faire descendre un repas au restaurant à l’aide de quelques bières à la fraîche est toujours impossible à Strasbourg. La police municipale veille et ne manque jamais de procéder aux évacuations pour envoyer tout le monde se coucher. Ambiance. Quant à l’arrêté anti-alcool, qui interdit de consommer des boissons alcoolisées au centre-ville, il a été reçu comme un signe du choix de la municipalité d’agir contre toute célébration dans la rue une fois la nuit tombée. Pour que les choses soient bien claires, le périmètre de cet arrêté a d’ailleurs été matérialisé sur la carte de la vie nocturne…

La carte diffusée mercredi par la municipalité consacre que la vie nocturne à Strasbourg se concentre autour de trois secteurs : la Krutenau, où les conflits avec les riverains sont quotidiens, derrière la cathédrale, et entre la place Gutenberg et la rue de la Division Leclerc. Les quartiers de l’Esplanade, de l’Observatoire, de la place de Haguenau, des Contades, etc. sont d’un bleu nuit uniforme éloquent. Ce ne sont pas les quartiers calmes qui manquent à Strasbourg ! Même la Gare semble déserte, il faut préciser que les concepteurs de la carte ont omis le Troc’afé, rue du faubourg de Saverne, mais qu’est-il arrivé à ce quartier jadis vibrionnant ?

Le document « Strasbourg capitale… la nuit aussi ! » propose aussi un plan des moyens de déplacement après minuit. Les stations Autotrement, les stations de Vél’Hop et… UNE ligne de bus. Bon, une, c’est mieux que rien.

Consulter le document « Strasbourg capitale la nuit aussi »

 

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur la Vie nocturne

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

La gare de Strasbourg se réveille sous les eaux

par Louise Gerber et Quentin Tenaud. 3 254 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Contre un coup de main, la brasserie La Mercière offre un dernier coup à boire avant déménagement samedi

par Jean-François Gérard. 2 282 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le gouvernement n’exclut pas un retour de l’écotaxe en Alsace

par Jean-François Gérard. 2 820 visites. Aucun commentaire pour l'instant.