Economie 

Une entreprise de textile du Haut-Rhin a enfin trouvé une utilité aux orties

Reportage au sein de l'entreprise Emanuel Lang à Hirsingue, qui fabrique des vêtements à partir de l'ortie (il y a un problème de son faible au début de la vidéo). (vidéo CM / Rue89 Strasbourg)

À Hirsingue dans le Haut-Rhin, l’entreprise Emanuel Lang s’est lancée dans la création de tissus et de vêtements en ortie. Pas de panique, les vêtements ainsi produits ne piquent pas. Leur réalisation est encore expérimentale, ils pourraient être commercialisés au cours de l’année 2018.

Emanuel Lang est une entreprise textile de Hirsingue dans le Haut-Rhin. Fondée en 1856, elle a connu les hauts et les bas de l’industrie textile alsacienne. Après une fermeture en 2013 et être passée tout près de la liquidation, l’entreprise, anciennement Virtuose SAS, s’est reconvertie dans la production de tissus de haute qualité depuis janvier 2014. Elle a été absorbée dans le groupe de Pierre Schmitt, Velcorex – Matières Françaises, qui compte également Philea à Soultz, Velcorex à Saint-Amarin et Tissage des Chaumes à Sainte-Marie-aux-Mines.

Emanuel Lang tout comme le groupe auquel l’entreprise appartient remettent au goût du jour des fibres issues du chanvre, du lin et de… l’ortie (voir le reportage vidéo ci-dessus).

Une technique qui existe depuis 150 ans

Avant que le coton ne supplante toutes les autres fibres, l’ortie était utilisée pour réaliser des vêtements, il y a de cela 150 ans environ. Aujourd’hui, une vingtaine d’employés à travaillent à Hirsingue. Le textile en ortie est réalisé non pas à partir des feuilles de cette herbe mais de ses branches. Encore en expérimentation, l’ortie pourrait devenir la matière première des vêtements de demain. Elle produirait un tissu écologique puisque la culture de l’ortie ne nécessite aucun pesticide ni engrais et peu d’eau.

L’ortie utilisée dans l’usine vient du Népal, une culture alsacienne est en cours afin d’alimenter l’usine localement. Elle arrive de manière brute et est plusieurs fois retravaillée pour se métamorphoser en un tissu doux et lumineux. Les filières partenaires sont à la fois en Alsace et dans le Nord de la France. L’anoblissement se fait chez Velcorex par exemple. Emanuel Lang achète les bobines d’ortie et vend le tissu.

Au sein des locaux à Hirsingue, 6 des 36 métiers à tisser sont utilisés pour réaliser ces textiles expérimentaux. Certaines améliorations sont à prévoir mais les premiers livraisons de vêtements 100% en ortie devraient exister au courant de l’année 2018.

L'AUTEUR
Cécile Mootz
En BREF

L’Université ferme ses portes à une conférence sur le Levothyrox

par Guillaume Krempp. 2 147 visites. 3 commentaires.

Le Pass Culture sera testé dans le Bas-Rhin mi-mars

par Guillaume Krempp. 1 192 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’usine Blue Paper en lice pour doubler ses capacités

par Pierre France. 454 visites. Aucun commentaire pour l'instant.