Brèves 

Virgin liquidé, les salariés reçoivent le soutien de Roland Ries

La députée européenne a rendu visite aux salariés de Virgin, après son passage aux Journées de Strasbourg (doc remis)

La députée européenne a rendu visite aux salariés de Virgin, après son passage aux Journées de Strasbourg (Photo Claude Truong-Ngoc / doc remis)

Le tribunal de commerce de Paris a prononcé ce lundi la liquidation judiciaire de Virgin, qui emploie 960 salariés en France dont 22 à Strasbourg. Mercredi, la direction avait fermé définitivement ses 26 magasins après l’occupation de 8 établissements par des salariés en grève, dont le Megastore de Strasbourg situé rue du 22 novembre.

La petite dizaine d’anciens salariés de Virgin qui occupent le magasin n’ont pas l’intention de quitter les lieux, du moins pas temps que le plan social n’ait été sérieusement amendé. Ils réclament des indemnités de licenciement d’au moins 6 000€ pour chaque employé. La liquidatrice judiciaire doit rencontrer les représentants des syndicats de Virgin aujourd’hui.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a écrit au président du directoire de Virgin, Walter Butler, pour lui demander d’appliquer un « traitement respectueux » des salariés :

« En effet, après les épreuves rencontrées par vos salariés ces derniers mois (annonce du risque de liquidation, échecs successifs des offres de reprise, liquidation des stocks, sentiment d’abandon…), vous avez la responsabilité de leur permettre de quitter Virgin la tête haute. Au cours des derniers mois, ces hommes et ces femmes ont eu le sentiment de ne pas être écoutés. Cependant, ils ont toujours adopté une attitude responsable. A aucun moment, il n’ont entravé le fonctionnement de l’enseigne strasbourgeoise. »

En même temps, voilà un soutien qui ne coûte pas cher à trois jours de sa déclaration de candidature.

De leur côté, les occupants du magasin de Strasbourg proposent aux Strasbourgeois de venir les rencontrer et les soutenir dans cette épreuve, tous les jours de 18h à 20h, lors d’un apéritif où ils évoqueront leur situation :

« Musiciens, artistes, acteurs des cultures, prenez tout ce que vous savez faire et venez jouer, chanter, lire, réciter, montrer le bout de votre nez ou juste discuter avec Guido, Valentin, Céline, David, Elodie, Christel, l’autre Christel, Suzanne, Fatiha, Séverine, Naima, Lia, Julie, Robin, Audrey, Elsa, Samir, Frank, Dominique, Yacine, Olivier. »

Y aller

Apéro de soutien, tous les jours de 18h à 20h, devant le Virgin Megastore, 30 rue du 22 novembre à Strasbourg.

Aller plus loin

Sur Facebook : la page des salariés en lutte

Sur Rue89 Strasbourg : Six employés de Virgin occupent le magasin de Strasbourg

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

Rythmes scolaires : pas de changement à la rentrée

par Morgane Carlier. 731 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Roland Ries quitte le groupe socialiste du conseil municipal

par Jean-François Gérard. 3 956 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution : le plan ozone reconduit à Strasbourg

par Justine Monfefoul. 928 visites. 4 commentaires.