Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Des salariés d’Adidas protestent contre le projet de déménagement du siège vers Paris
L'actu 

Des salariés d’Adidas protestent contre le projet de déménagement du siège vers Paris

par Achraf El Barhrassi.
Publié le 21 juin 2022.
Imprimé le 03 juillet 2022 à 05:10
1 089 visites. 2 commentaires.

Une quarantaine de salariés de la marque se sont rassemblés, ce 21 juin, devant le siège de l’entreprise au quartier d’affaires Archipel à Strasbourg. La direction d’Adidas France à Strasbourg réfléchit à un potentiel déménagement au siège de Paris et annoncera sa décision le 30 juin sur l’avenir du siège strasbourgeois.

« Adidas doit rester en Alsace », c’est autour de cette bannière qu’une quarantaine de personnes se sont rassemblées à la pause midi ce mardi 21 juin. Au total, 140 salariés du siège de la marque de sport à Strasbourg sont concernés par un probable déménagement vers le siège de Paris. La direction d’Adidas France à Strasbourg doit annoncer sa décision officielle le 30 juin, alors que les syndicats et les collaborateurs ont organisé un rassemblement ce mardi 21 juin devant le bâtiment le quartier d’affaires Archipel, pour dissuader les dirigeants d’abandonner leur projet de déménagement.

Les salariés se sont mobilisés pendant leur pause déjeuner (Photo AEB / Rue89 Strasbourg)

« Adidas doit rester en Alsace« 

« Les salariés qui ont voulu rejoindre le siège de d’Adidas France à Paris y sont depuis un moment », indique Olivier Apell, délégué syndical au syndicat autonome des salariés d’Adidas France (SASA). « Donc c’est à nous de montrer à la direction qu’il est important que cette idée de déménagement doit être abandonnée et qu’Adidas France reste en Alsace et à Strasbourg.”

Olivier Apell (avec le mégaphone), délégué syndical au syndicat autonome des salariés d’Adidas France. (Photo : AEB / Rue89 Strasbourg / cc)

Le fabricant allemand d’articles de sport s’était installé en 1959 à Landersheim, avant d’emménager dans le bâtiment flambant neuf dans le quartier d’affaires Archipel depuis 2018.

La direction d’Adidas France annoncera sa décision le 30 juin

Par ailleurs, sa plateforme de logistique à Dettwiller, près de Saverne pourrait fermer le 30 juin également. Ce sont 11 salariés qui seraient concernés par cette fermeture sans compter les dizaines d’intérimaires qui travaillent sur ce site ouvert en 2012.

Jean-François Kleinhans, salarié chez Adidas France depuis 2007, aujourd’hui membre du comité social et économique de l’entreprise (CSE) exprime son attachement au siège de la marque en Alsace :

La grande majorité des collaborateurs ne pourront pas suivre ce déménagement, cela représente 140 familles qui doivent déménager à Paris, c’est un changement de vie complet avec des frais supplémentaires, c’est inacceptable. D’un point de vue social, il y aura des conséquences terribles. Nous avons tous une attache à la marque en Alsace, et malheureusement on voit d’années en années le groupe détricoter tout ce qui a été construit dans la région et on le regrette”.

Quelques anciens salariés, aujourd’hui retraités, sont également venus en soutien à ce rassemblement.

Jean-François Kleinhans, membre CSE Adidas France. (Photo : AEB / Rue89 Strasbourg / cc)

Les délégués syndicaux d’Adidas France ont rencontré la direction le 7 juin au sujet de l’avenir du siège. Après deux heures et demie de réunion en comité social et économique extraordinaire, les représentants n’ont pas le sentiment que leurs arguments aient convaincu. Ce qui explique ce rassemblement, alors que la direction d’Adidas France donnera sa décision officielle le 30 juin.

Malgré la déception, les salariés sont toujours ambassadeurs de la marque semble-t-il… (Photo AEB / Rue89 Strasbourg)

De leurs côté, les élus des collectivités alsaciennes (Ville, Eurométropole, Collectivité d’Alsace et Région Grand Est) ont rencontré la direction générale d’Adidas France lundi. Les élus ont réaffirmé leur opposition à tout départ, et rappelé que l’installation d’Adidas dans le quartier Archipel au Wacken quatre ans plus tôt avait bénéficié de fonds publics.

Article actualisé le 21/06/2022 à 21h55
L'AUTEUR
Achraf El Barhrassi

En BREF

Au collège Jean Monnet, une manifestation contre deux fermetures de classe

par Jean-François Gérard. 901 visites. 3 commentaires.

Après un passage au quartier d’affaires de Strasbourg, Adidas quitte définitivement l’Alsace

par Achraf El Barhrassi avec Jean-François Gérard. 1 488 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Rassemblement vendredi des travailleurs sociaux devant la CEA pour une meilleure considération de leurs métiers

par Achraf El Barhrassi. 733 visites. 1 commentaire.
×