« Les femmes de Fessenheim », premières opposantes à la centrale dès sa construction

Archives vivantes – En 1970, le projet de centrale nucléaire à Fessenheim est un sujet de débat public. Trois femmes, surnommées « les guêpes de Fessenheim », portent ce combat contre l’atome et pour une meilleure information des citoyens. Elles organisent des conférences, donnent des interviews et produisent une brochure intitulée « Fessenheim : vie ou mort de l’Alsace ». Esther Peter-Davis fait partie du groupe. Rue89 Strasbourg l’a rencontrée.