Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Avec Le grand retournement, Mordillat sort les crocs
Eduquons, éduquons...
C'est en saignant qu'on devient enseignant.
blogs Eduquons, éduquons... 

Avec Le grand retournement, Mordillat sort les crocs

par Mr Boum.
Publié le 10 janvier 2013.
Imprimé le 24 janvier 2022 à 08:53
1 155 visites. 5 commentaires.

Affiche Le Grand Retournement

S’extraire du langage de l’adversaire, l’une des clés pour comprendre les mécaniques qui enferment la société dans la même logique libérale selon le réalisateur Gérard Mordillat, qui présentait hier en avant-première son film Le grand retournement avec Rue89 Strasbourg. Il a été évoqué l’idée d’écrire en alexandrins sur Rue89 Strasbourg : chiche !

BlogDans la salle bondée et réjouie du Saint-Ex,
On n’était pas venus pour Bilbo ou du sexe,
Mais pour voir le combat de Gérard Mordillat
Contre les financiers qui se jouent de l’Etat.

La pièce de Lordon d’un comique sérieux,
Adaptée à l’écran a tout pour plaire aux yeux :
Le grand retournement est en alexandrins,
Qui sonnent, claquent, ruent du début à la fin !

Les banquiers affolés ont perdu leurs biftons,
Et voient le Président pour qu’il les mette en fonds.
Ses conseillers -Morel en habile flatteur-
Papillonnent autour du puissant décideur.

Mais comment feront-ils pour sortir de la crise ?
Comment jouer pour se refaire la cerise ?
Dans un sens ou dans l’autre, à l’endroit, à l’envers,
Que l’argent rentre ou sorte, à la fin l’Etat perd !

Le débat est lancé par Rue89,
Média indépendant à l’esprit vraiment neuf,
Et bientôt en réponse aux nombreuses questions
Souffle le vent violent de l’insurrection.

« Je suis né révolté », déclare le réal,
« Je dis non à un ordre néo-libéral ! »,
Hollande et Sarkozy font d’excellentes cibles,
A un esprit critique il n’est rien d’impossible.

Pourrait-on s’en servir d’outil pédagogique
Pour contester l’argent aussi hégémonique ?
Ou illustrer ainsi ce qu’est la comédie ?
La salle est convaincue que la réponse est « oui ».

Le seul regret qui n’est en rien une critique
Pour les acteurs brillants au verbe magnifique :
On aurait tant aimé voir en banquier véreux
Cet acteur russo-belge qu’on nomme Depardieu !

Mister Boum

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Mr Boum
Mr Boum
Enseignant à Strasbourg.

En BREF

Des Décrocheurs mazoutent des portraits d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique

par Anne Mellier. 692 visites. 9 commentaires.

Un immeuble insalubre de Joseph Benamran devant la justice administrative

par David Weichert. 3 989 visites. 3 commentaires.

À la Meinau, une centaine de sans-abris squattent un bâtiment en instance de démolition

par Thibault Vetter. 5 869 visites. 9 commentaires.
×