Avis favorable pour l’extension du tram vers Koenigshoffen
Environnement 

Avis favorable pour l’extension du tram vers Koenigshoffen

La commission d’enquête publique a rendu un avis favorable à l’extension du tramway de Strasbourg vers le quartier de Koenigshoffen, à l’ouest. Le tracé proposé par la Ville est contesté par un collectif d’associations d’habitants des quartiers traversés.

La Ville de Strasbourg a publié sur son site les conclusions de la commission d’enquête publique sur l’extension du tramway vers Koenigshoffen. Après 38 jours d’enquête et huit semaines d’étude, les commissaires enquêteurs ont rendu à l’unanimité un avis favorable au projet, assorti d’une réserve et de trois recommandations.

Ils valident l’extension de la ligne F de 1,7 km, en passant par la rue du Faubourg-National, à condition que l’Eurométropole s’engage à prolonger cette ligne dans une seconde phase « au plus tôt ». Le projet ne prévoit pour l’instant qu’une ligne s’arrêtant au début de Koenigshoffen, au niveau de l’allée des Comtes. Une seconde phase doit prolonger la ligne jusqu’à l’arrêt François Mitterand.

Ils recommandent en outre la mise en place de vigiles « Cityveille » aux heures de pointe aux principales stations, l’utilisation des rames avec la capacité de transport la plus importante (400 places) aux heures de pointe sur la ligne B et la mise en place d’une signalétique pour aiguiller vers la gare centrale les usagers descendant à l’arrêt « Faubourg National. »

Ces recommandations font écho à quelques unes des revendications du collectif « Pour le tram à Koenigshoffen », composé de nombreuses associations des quartiers traversés. Pour ce collectif, le tracé validé par la commission d’enquête ne répond pas aux besoins des habitants de l’ouest de Strasbourg, justement parce qu’il n’est pas relié à la gare. En outre, le quartier de l’Elsau sera insuffisamment desservi (voir les articles précédents).

Tracé du tramway vers Koenigshoffen (doc Eurométropole)

Tracé du tramway vers Koenigshoffen (doc Eurométropole)

Débuts des travaux en novembre

Dans un post sur Facebook, Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg (LREM) et président de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS), s’est félicité de la décision de la commission d’enquête :

« Après plus de cinq ans de débats, cette nouvelle desserte de tram va enfin pouvoir entrer dans sa phase opérationnelle avec la signature, à la rentrée, de l’arrêté préfectoral de déclaration d’utilité publique du projet. Le chantier, conduit par la CTS, devrait démarrer dès le mois de novembre, avec les diagnostics archéologiques et les sondages géotechniques immédiatement suivis des premiers coups de pioche. La mise en service, tant attendue, de cette ligne est quant à elle prévue pour le mois de juin 2020. »

Alain Fontanel indique par ailleurs que l’Eurométropole respectera la réserve et les recommandations des commissaires enquêteurs :

« L’extension ne peut en effet se concevoir que dans sa globalité avec deux étapes interdépendantes. Elle permettra de réduire les temps de parcours vers le centre-ville et d’améliorer la régularité des transports pour les habitants de Koenigshoffen. Elle constitue une opportunité de requalification des espaces publics traversés (avenues, faubourgs et places) dans les deux quartiers concernés (Gare et Koenigshoffen). Les déplacements en modes doux seront, par ailleurs, améliorés avec la création de nouveaux itinéraires cyclables et plusieurs cheminements piétons. Un engazonnement de la plateforme et la plantation de près de 200 arbres accompagneront également ce projet. »

Pour le président de la CTS, cet avis est un « point d’équilibre » après des années de débats. Le collectif avait notamment investi dans une contre-expertise, afin de prouver que le tracé proposé par les associations, par la gare centrale, était viable. Porte-parole du collectif, Pierre Ozenne s’est dit « très déçu » par la décision de la commission d’enquête et a indiqué que le collectif allait décider dans les jours à venir des suites à donner. La déclaration d’utilité publique étant un acte administratif, elle est susceptible d’être attaquée devant le tribunal administratif.

Aller plus loin

Sur Strasbourg.eu : les conclusions de l’enquête publique (PDF)

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

La Grenze ouvre enfin, victime de la difficulté d’installer des lieux éphémères en France

par Maxime Nauche. 1 507 visites. 8 commentaires.

François Bouchard quitte la direction générale de la CCI Grand Est

par Pierre France. 1 250 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Strasbourg, 31 emplois menacés par un plan de licenciement après un rachat

par Hélène Janovec. 3 539 visites. 5 commentaires.