La péniche du Cabaret Onirique est à vendre
L'actu 

La péniche du Cabaret Onirique est à vendre

En novembre 2017, la péniche du Cabaret Onirique débutait sa « folle odyssée » comme nous le titrions alors plein d’enthousiasme… Car il avait fallu à son capitaine, Océane Gil, vaincre nombre de barrières financières, légales et administratives pour installer, sur les docks Malraux, un nouveau lieu culturel dédié au spectacle vivant, de l’humour au burlesque en passant par la chanson. Ancrer une péniche avec une scène, deux espaces publics et une terrasse était déjà une sorte d’exploit. Las, faute de trésorerie suffisante pour installer le lieu dans les habitudes des Strasbourgeois, l’entreprise a pris l’eau assez vite et la péniche a fermé ses portes aux alentours de l’été 2018.

700 000€ la péniche

Le Cabaret Onirique est en redressement judiciaire et une annonce pour vendre la péniche, dont la superstructure a été spécialement conçue par l’architecte Chloé Kessler, a été publiée sur un site spécialisé. La mise à prix est de 700 000€, indique le site qui précise par ailleurs :

« La salle principale, avec ses 5 mètres de hauteur sous plafond offre une immersion totale au spectateur, et permet de bénéficier d’une vue panoramique sur la scène. Ce lieu atypique dispose également d’un véritable bar situé à l’étage, avec vestiaire et toilettes, ainsi que d’une loge. »

La salle de spectacle du Cabaret Onirique (doc remis)

La salle de spectacle du Cabaret Onirique (doc remis)

L’emplacement de la péniche est relativement recherché. Juste à côté de la Médiathèque Malraux, il permet d’intéresser les passants dans ce nouveau quartier, alors que les travaux des Black Swans se terminent à l’autre bout du quai. La péniche est voisine du Barco Latino, une péniche-bar spécialisée dans les mojitos, un troisième emplacement est disponible de l’autre côté mais dans l’attente d’un projet.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Mobilités : l’usage de la voiture toujours en recul à Strasbourg

par Pierre France. 1 767 visites. 15 commentaires.

Strasbourg compte bannir les plus vieux diesel dès 2021

par Jean-François Gérard. 3 257 visites. 27 commentaires.

Épuisées, des mères d’enfants handicapés devant le rectorat pour obtenir de l’aide

par Guillaume Krempp. 10 832 visites. 15 commentaires.