Dans les cantines scolaires, des repas végétariens un peu moins chers
L'actu 

Dans les cantines scolaires, des repas végétariens un peu moins chers

actualisé le 13/05/2019 à 22h05

À partir de septembre 2019, les repas végétariens seront 30 centimes moins chers que les menus classiques dans les cantines publiques de Strasbourg. La Ville espère augmenter la proportion de repas végétariens.

À la rentrée, les menus végétariens dans les restaurants scolaires publics de Strasbourg seront au prix d’1,15€, soit 30 centimes moins chers que les autres menus (standard, halal et sans porc). Françoise Buffet, adjointe au maire de Strasbourg en charge de la vie scolaire et de l’action éducative, justifie ainsi cette distorsion de prix :

« C’est une manière d’inciter les familles à se tourner vers l’alimentation végétarienne. C’est une question importante aussi bien au niveau de la santé publique que de l’environnement. »

Le menu végétarien est proposé depuis les années 90 dans les cantines de Strasbourg. La consommation de ces repas a atteint 4% du total en moyenne sur les 59 restaurants scolaires. Pour initier les enfants, un unique menu végétarien est servi à tous les élèves une fois par mois. Les plats ont été élaborés avec une nutritionniste. « Tant que les protéines animales sont remplacées, par exemple par des oeufs ou des produits laitiers, il n’y a pas de risques pour l’enfant », tient à souligner Françoise Buffet.

11 000 repas chaque jour

Chaque jour, plus de 11 000 repas sont servis dans les restaurants scolaires de la ville. Depuis 2009, la Ville cherche à améliorer le contenu des assiettes. À ce jour, 30% des produits servis sont biologiques et locaux. « On devrait atteindre les 40% cette année, mais on espère aller encore au-delà ! », précise Françoise Buffet.

La Ville de Strasbourg espère inciter les parents à inscrire leurs enfants au menu végétarien en baissant le prix de 30 centimes.
La Ville de Strasbourg souhaite inciter les parents à inscrire leurs enfants au menu végétarien en baissant le prix de 30 centimes. (Photo Rue89 Strasbourg)

Depuis 2 ans, la Ville de Strasbourg intervient également sur le contenant des repas : les barquettes en plastique sont progressivement remplacées par des récipients en inox réutilisables. Actuellement, 50% des contenants sont en inox, et les 100% devraient être atteints d’ici 2 ans. Un investissement de 9 millions d’euros sur 4 ans pour la Ville.

L'AUTEUR
Cassandre Leray
Cassandre Leray
Journaliste stagiaire à Rue89 Strasbourg d'avril à juin 2019.

En BREF

Les locataires de Hautepierre dans la rue samedi

par Claire Gandanger. 320 visites. 1 commentaire.

Stade de la Meinau : 100 millions et 4 000 places de plus pour le grand public

par Jean-François Gérard. 1 464 visites. 7 commentaires.

Dimanche, rassemblement « pour une autre politique migratoire » pendant les portes ouvertes du Parlement européen

par Cassandre Leray. 386 visites. 1 commentaire.