Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
La Ville crée une commission spéciale pour agrandir et créer de nouvelles terrasses
L'actu 

La Ville crée une commission spéciale pour agrandir et créer de nouvelles terrasses

par Guillaume Krempp.
Publié le 16 avril 2021.
Imprimé le 23 octobre 2021 à 12:06
1 715 visites. 7 commentaires.

Pour préparer la réouverture des terrasses, promise par le président de la République pour le 15 mai, la Ville de Strasbourg crée une commission spéciale. Réunissant les acteurs de la Ville, la préfecture et des représentants de commerçants, d’habitants et d’usagers en situation de handicap, elle a pour ambition de réduire les tensions autour de cet usage partagé de l’espace public.

La promesse présidentielle tient toujours : les terrasses doivent rouvrir le 15 mai. Pour préparer cette échéance, les gérants d’établissements peuvent dès aujourd’hui déposer une demande en ligne pour l’extension ou la création de terrasses sur le domaine de la Ville de Strasbourg. Cet agrandissement peut atteindre 100% de la surface déjà octroyée.

« Le but n’est pas de doubler les capacités d’accueil en terrasse mais de garder les capacités initiales en permettant de respecter les mesures sanitaires », tempère Jacques Chomentowski, président délégué à la restauration et aux débits de boisson de l’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) du Bas-Rhin.

Jacques Chomentowski, président délégué à la restauration et aux débits de boisson à l’UMIH du Bas-Rhin. (Photo Guillaume Krempp / Rue89 Strasbourg / cc)

Une commission spéciale terrasses

Devant la presse vendredi 16 avril, la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian (EELV) a évoqué des « excès et des conflits d’usage autour des extensions de terrasses l’année dernière. » Pierre Ozenne (EELV), adjoint à la maire en charge des espaces publics partagés, a détaillé le dispositif permettant de réduire les tensions entre habitants et gérants d’établissement sur ce sujet :

« Une commission spéciale terrasse va être déployée. Elle est composée d’élus de la Ville de Strasbourg, d’agents de la préfecture, des pompiers, ainsi que de représentants d’association d’habitants (des quartiers Gare, Petite-France et Krutenau, ndlr), d’usagers en situation de handicap et de gérants d’établissements. Elle sera chargée d’examiner les demandes de création et d’extension de terrasses, afin de prévenir les conflits d’usage. Des agents de la Ville seront aussi chargés de contrôler le respect des autorisations par la commission. Ils pourront avertir les gérants du non-respect de ces règles. Les sanctions peuvent aller jusqu’au retrait de l’autorisation d’extension. »

Des piétonnisations éphémères cet été

Adjoint à la maire en charge de la vie nocturne, Joël Steffen (EELV) évoque en outre des solutions pour les établissements sans terrasse :

« Dans les rues sans terrasse, à cause de l’existence d’une zone de rencontre ou trop contraintes par la circulation automobile, nous sommes prêts à expérimenter des piétonnisations éphémères cet été. »

De telles décisions se feront « au cas par cas » et en concertation avec les acteurs concernés, grâce à cette commission spéciale terrasse. La Ville de Strasbourg envisage aussi de « multiplier les endroits pour s’installer et consommer » au cas où les terrasses ne rouvriraient pas à la mi-mai. Il s’agit d’éviter à tout prix les situations du mois de mars, lorsque la place d’Austerlitz ou le quai des Bateliers étaient bondés, souvent sans respect des distanciations physiques.

Terrasse fermée du Supertonic, bar de la place d’Austerlitz à Strasbourg. (Photo Guillaume Krempp / Rue89 Strasbourg / cc)

La réouverture des terrasses devrait s’accompagner d’un protocole sanitaire similaire à celui mis en place à l’été 2020. Seule différence, évoquée par un représentant de l’Umih 67 : la mise en place d’un QR Code à scanner depuis l’application Tous Anti Covid, afin de documenter le « contact tracing ». Un volet du dispositif sanitaire qui doit encore être confirmé par Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique.

L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste, en recherche d'enquêtes et d'impacts

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 499 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 087 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 583 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×