Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Au conseil municipal, 100 places d’hébergement et un renfort d’aide sociale
L'actu 

Au conseil municipal, 100 places d’hébergement et un renfort d’aide sociale

par Louise Chappe.
Publié le 22 février 2021.
Imprimé le 09 mars 2021 à 12:04
690 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un appel à projets proposant la création de nouvelles places d’hébergement est présenté lundi au conseil municipal. En outre, les conditions d’accès à l’aide sociale communale vont être revues.

Après la création de 100 places d’hébergement en novembre 2020, Jeanne Barseghian, la maire (EELV) de Strasbourg, lance un appel à projets pour doubler ce chiffre lors du conseil municipal du lundi 22 février (à suivre en direct). La maire espère que cette mesure sera votée dès le mois de juin par le conseil municipal.

Pour les couples et les personnes isolées

Ces places d’hébergement seront destinées aux couples avec ou sans enfant mais surtout aux personnes isolées. Ces logements sociaux et privés « ne sont pas seulement des hébergements d’urgence. Notre but est de garantir un droit à la ville et une habitation à tout monde », a précisé mercredi 17 février Floriane Varieras, adjointe en charge de la ville inclusive lors d’une conférence de presse.

« Le centre communal d’action sociale a lui aussi créé 70 places d’hébergement dans le cadre du dispositif “logement d’abord” fin janvier pour soutenir notre projet », précise Floriane Varieras. Ce dispositif permet de donner un toit aux personnes en situation précaire mais aussi de les aider à intégrer le monde du travail grâce au soutien d’un éducateur social.

Cette nouvelle étape rapproche un peu plus la maire Jeanne Barseghian de son objectif de créer 500 places d’hébergement, une promesse de sa campagne électorale en 2020.

En février 2016, une manifestation pour le développement de l’hébergement d’urgence avait réuni plusieurs milliers de personnes à Strasbourg (Photo archives Rue89 Strasbourg)

« Strasbourg hospitalière »… si l’État le veut bien

La Ville de Strasbourg avait mis à disposition, sur réquisition de la préfecture du Bas-Rhin, 40 places d’hébergement d’urgence dans le gymnase Branly jeudi 9 février, avec l’activation du niveau 2 du plan hivernal (plan grand froid). En raison des hausses de températures, ce lieu a de nouveau été fermé aux SDF mercredi 17 février, au grand dam des acteurs de l’urgence sociale.

Mercredi, Jeanne Barseghian promettait de demander à l’État le maintien de l’ouverture de ce gymnase pour les SDF, en attendant « une solution sur le long terme. » La préfecture n’a pas répondu favorablement à cette demande.

1 million d’euros d’aide sociale supplémentaire

Jeanne Barseghian, souhaite aussi augmenter le budget primitif d’un million d’euros pour fournir une aide sociale plus importante aux ménages strasbourgeois. Cette enveloppe, qui sera votée fin mars, permettra notamment de financer des aides alimentaires et de permettre aux personnes les plus précaires de « payer leurs factures. »

Cette somme supplémentaire participera à l’augmentation de l’aide sociale communale, fournie par la Ville de Strasbourg aux ménages en situation de précarité. Le montant total de cette aide s’élève à 1,3 million d’euros.

« Nous souhaitons aussi redéfinir les critères donnant droit à cette aide sociale communale pour qu’elle soit accessible à un plus grand nombre de personnes », précise Floriane Varieras. Une décision qui répond à « l’augmentation de la précarité dans la ville et aux besoins actuels » selon Jeanne Barseghian :

« Notre but, avec ces projets, est d’anticiper les besoins et de se dégager une marche de manœuvre pour éviter de reproduire la situation dans laquelle nous étions l’an passé et, où, nous avions dû agir au fur et à mesure face à l’augmentation de la précarité. C’est cette souplesse d’action qui fait de Strasbourg une ville hospitalière ».

L'AUTEUR
Louise Chappe
Louise Chappe
Etudiante en Relations Internationales. En stage à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Brigitte Klinkert et la tentation du Grand Est

par piet. 1 689 visites. 3 commentaires.

Les conducteurs de bus de Keolis Striebig entament une quatrième semaine de grève

par Louise Chappe. 1 390 visites. 2 commentaires.

Manifestation contre les restrictions sanitaires samedi

par Louise Chappe. 955 visites. 1 commentaire.
×