Contre-Temps, festival survivant
Culture 

Contre-Temps, festival survivant

actualisé le 14/05/2019 à 14h06

Malgré la fermeture de nombreux lieux où Contre-Temps avait ses habitudes, le festival des musiques électro revient pour une 16e édition du 6 au 23 juin. Voici donc le détail des Pelouses sonores aux Deux-Rives, des Mixorama et autres croisières sous le soleil de Strasbourg…

Il y a des événements qui rythment la vie des Strasbourgeois autant que les températures rythment la vie des cigognes. Contre-Temps est de ceux là, niché au coeur du printemps, le festival électro annonce le relâchement, l’été, les vacances, toussa…

Et pourtant l’été aurait bien failli ne pas se pointer en musique cette année à Strasbourg. Stefan Robinot détaille les plaies d’Égypte auxquelles le festival a dû faire face :

« Le Mudd a fermé, le Rafiot ne fait plus de soirées DJs, on ne peut plus aller non plus au Shadok en raison d’une vacance de sa direction… Si on ajoute à ça que le Maillon ne peut pas accueillir la soirée de clôture cette année et qu’on n’envahit plus le cinéma Star… Ça devient compliqué. Mais heureusement, on va être les premiers à investir un nouveau lieu ! »

Premier festival à la Halle Citadelle

Ce nouveau lieu, c’est la Halle Citadelle, deux anciens hangars de 800 m², en face du parc de la Citadelle et rapidement aménagés pour accueillir du public… avant que des logements ne soient construits sur cette îlot de l’axe Deux-Rives.

Contre-Temps a choisi de nicher dans ces hangars ses soirées « Soundtrip » et « Final beat » des vendredi 14 et samedi 15 juin, deux temps forts du festival qui doivent accueillir notamment Mehmet Aslan et Glitter, une DJ prometteuse, Mawimbi et Boboundé.

Mehmet Aslan marrie les sonorités orientales aux rythmes électroniques, dans un mélange ultra-dansant.

Comme toujours Contre-Temps propose une partie de sa programmation gratuitement, ce sera notamment le cas de la soirée d’ouverture, à La Chambre jeudi 6 juin, avec Lars Bartkhun et José Roboter.

Lars Bartkuhn, l’assurance d’un certain classicisme de la musique électronique.

La session Mixorama en plein air est également gratuite, elle aura lieu cette année sur la terrasse du Café du TNS avec une douzaine de DJs en « battle » à partir de 18h. Puis vers 23h, ce sera à la Laiterie avec une nouvelle série d’artistes dont Letherique, Schlafos et Miss Tricky.

Petite soirée intime au ciné… avec Moxie

Avant ça, Stefan Robinot n’est pas peu fier de pouvoir retourner à l’Espace Django – voilà au moins un lieu qui n’a pas encore fermé – pour deux vrais concerts avec les énergiques Mauskovic Dance Band et Mildlife.

Mauskovic Dance Band, du rythme qui va bien et qui ne vient pas de trop loin !

La soirée se poursuit avec l’occupation d’une petite salle d’exposition au fond de l’UGC Ciné-Cité, suffisante pour accueillir 200 personnes et Contre-Temps propose d’y écouter Moxie, une DJ résidente de NTS.

Moxie, une star à apprécier en petit comité…

Et bien entendu, Contre-Temps ne serait pas Contre-Temps sans les croisières sur l’Ill en bateau-discothèque, trois départs par jour sont prévus les vendredi 7, samedi 8, mercredi 12, jeudi 13 et vendredi 14. Attention, malgré ces nombreuses dates, les places sont limitées et elles partent vite

Deux pelouses valent mieux qu’une

Autre rendez-vous incontournable du festival, les magiques Pelouses sonores au jardin des Deux-Rives. Elles se dédoublent cette année, avec une version plus électro le samedi 22 juin de 14h à 22h (le Rhin se couche tôt) et une autre le dimanche 23 juin, mêmes horaires, avec des concerts et notamment les Strasbourgeois de Funk Industry.

Les Strasbourgeois de Funk Industry n’en finissent pas de rénover le genre…
L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Les locataires de Hautepierre dans la rue samedi

par Claire Gandanger. 360 visites. 1 commentaire.

Stade de la Meinau : 100 millions et 4 000 places de plus pour le grand public

par Jean-François Gérard. 1 466 visites. 7 commentaires.

Dimanche, rassemblement « pour une autre politique migratoire » pendant les portes ouvertes du Parlement européen

par Cassandre Leray. 386 visites. 1 commentaire.