Coronavirus : des mesures renforcées pour les Ehpad
L'actu 

Coronavirus : des mesures renforcées pour les Ehpad

actualisé le 28/03/2020 à 23h25 : Pour ajouter les nouvelles mesures du jour

Le confinement de l’ensemble de la population est durci dans le Bas-Rhin, où toute promenade est désormais interdite. l’ARS annonce plusieurs dispositifs pour les Ehpad.

  • Vendredi 27 mars, du renfort pour les maisons de retraite

L’Agence régionale de Santé (ARS) du Grand Est a annoncé plusieurs mesures de soutien aux Ehpad de la région.

  • Le port obligatoire de masques chirurgicaux pour tous les personnels soignants.
  • La mise en place d’une astreinte médicale 24h/24 7 jours/7. Un médecin gériatre référent du Groupement Hospitalier de Territoire, dispensera ses consignes, fournira les protocoles de soins, fera des téléconsultations ou des téléprescriptions…
  • La mobilisation du dispositif d’astreinte d’Infirmiers. Mercredi 1er avril, une plateforme de recueil de volontariat mettra en relation les établissements médico-sociaux et les professionnels de santé volontaires.
  • L’anticipation des besoins logistiques (masques, solutions hydro alcooliques, lunettes à usage multiples…) et la mobilisation de matériels sanitaires complémentaires nécessaires dès
    le premier cas COVID confirmé.
  • Plusieurs solutions d’aide psychologique pour les personnels : l’Espace de Réflexion Ethique Grand Est (www.erege.fr), les centres médico-psychologiques du territoire, le réseau de soutien psychologique aux professionnels de santé (www.asso-sps.fr/reseau-national-du-rps), les psychologues des structures sanitaires et médico-sociales de la région.
  • Mercredi 25 mars, fermeture des commerces effective le soir, la collecte des déchets bientôt modifiée

La Préfecture a publié l’arrêté qui rend effective la fermeture de tous les commerces entre 20h et 6h dès ce mercredi soir. Les restaurants et débits de boissons qui faisaient de la vente à emporter sont aussi concernés. En revanche, les « drive » et la livraison restent possibles en dehors de ces heures là.

La CTS adapte les horaires de son réseau, notamment pour mieux desservir les hôpitaux universitaires à Hautepierre et le nouvel hôpital civil plus tôt le matin et plus tard le soir. Ces modifications concernent aussi le transport à la demande (Flex’hop) avec la possibilité de rejoindre ces deux établissements.

À partir de lundi 30 mars, le service de collecte des ordures dans l’Eurométropole sera modifié. Seules les bacs sur la voie publique seront ramassés. Les agents ne se rendront plus dans les sous-sols et les propriétés. Cette disposition est mise en place suite au manque d’effectifs.

  • Mardi 24 mars, finalement tous les marchés fermeront

Alors que la marché couvert de Neudorf était encore ouvert mardi matin, avec limitation du nombre d’entrées, il a été décidé qu’il ne rouvrira pas samedi et les semaines suivantes suite à la décision du gouvernement.

La fermeture des commerces à 20h sera effective à partir de la publication de l’arrêté préfectoral, c’est-à-dire mercredi ou jeudi.

  • Lundi 23 mars, renforcement des règles de confinement à Strasbourg, commerces fermés à 20h

Suite aux annonces du Premier Ministre Édouard Philippe dans la soirée, tous les marchés de Strasbourg sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Pour mardi 24 mars, cela impactera ceux du boulevard de la Marne et de la place de Bordeaux. Le marché du Neudorf du mardi et du samedi est maintenu pour la partie sous dans la Halle couverte. « Il fera l’objet d’un filtrage pour éviter une présence trop nombreuse et fera l’objet d’aménagements spécifiques », a indiqué la Ville de Strasbourg dans un communiqué.

Plus tôt, la cellule de crise de la Ville de Strasbourg, une sorte de réunion d’adjoints, a décidé lundi 23 mars de renforcer les règles de confinement en mettant des barrières à l’entrée des parcs (qui sont interdits depuis mardi 17 mars), de limiter l’usage des bus et trams aux déplacements professionnels et à des raisons de santé ou familiales impérieuses, de fermer tous les commerces encore autorisés à partir de 20h…

La Ville de Strasbourg se réserve l’opportunité de décider d’un couvre-feu en cas de non respect des règles de confinement.

Concernant l’aide aux personnes isolées et fragiles, la Ville de Strasbourg prévoit de mettre à disposition dans les commerces alimentaires des autorisations de déplacement en plusieurs langues et un service de transport à la demande pour les personnels de santé.

En outre, la Ville suspend les factures d’eau et de loyer pour tous les professionnels occupants des locaux de la collectivité, ainsi que le recouvrement des taxes et redevances (redevance déchets, taxe de séjour, terrasses, taxe publicité…).

  • Vendredi 20 mars, déplacements gratuits pour les soignants, promenades interdites dans le Bas-Rhin

À Strasbourg :

  • La Ville de Strasbourg va exiger un nouvel espacement des étals sur les marchés à partir de samedi 21 mars, avec des affiches rappelant les règles de distanciation, des barrières et des dispositifs de filtrage, notamment à l’entrée de la Halle de Neudorf.
  • Les parcs et jardins publics seront plus fréquemment contrôlés par la police municipale (ils sont interdits depuis mercredi).
  • Mise en place d’une plateforme de bénévoles pour les associations de soutien aux personnes âgées.

Dans tout le Bas-Rhin :

La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, constate que les mesures de confinement ne sont pas assez prises au sérieux. Vendredi, elle a donc complété l’arrêté ministériel par un arrêté préfectoral, qui prévoit :

L’interdiction jusqu’au 15 avril de l’accès à l’ensemble des parcs, jardins publics, gravières, forêts, plans d’eau, berges, aires de jeux, parcours de santé et terrains de sports urbains, ainsi que toute présence piétonne, cycliste ou motorisée y est interdite. Les infractions relevées seront verbalisées à hauteur de 135€ pour l’amende forfaitaire et 375 € en cas de majoration.

Dans la région Grand Est :

Côté transports, la Région Grand Est a décidé d’accorder la gratuité de tous ses réseaux de transports (soit les trains TER et les bus interurbains) pour les soignants à partir de samedi. Il leur suffira de présenter un document justifiant de leur fonction, aucune autre démarche n’est requise.

  • Jeudi 19 mars, gratuité du stationnement

Le stationnement en voirie sur l’ensemble de la Ville de Strasbourg est gratuit pendant toute la durée du confinement.

  • Mercredi 18 mars, nouvelles modalités pour l’inscription dans les écoles

L’organisation des inscriptions dans les écoles publiques de Strasbourg pour la rentrée de septembre 2020 se fera en deux temps : les premières inscriptions à l’école du 16 mars au 9 avril et l’inscription aux services périscolaires du 14 avril au 9 mai. Pour éviter les attroupements, ces démarches doivent se faire par courrier ou par Internet. Les détails ont été publiés sur le site Strasbourg.eu. Voici le lien pour inscrire les enfants en ligne ou le dossier d’inscription à télécharger renvoyer.

  • Mardi 17 mars, nouvelle série de mesures à Strasbourg et transports réduits

La CTS a annoncé la réduction de son service pendant la durée du confinement.

Seules les lignes de tram A, B, C et D circuleront entre 6h et 20h à raison d’un véhicule toutes les 20 minutes environ. La ligne D s’arrête à l’arrêt Port-du-Rhin en raison de la fermeture de la frontière allemande, tandis que les lignes E vers à la Robertsau et F place d’Islande ne fonctionnent pas.

Les lignes de bus 12, 22, 41, 71 et 72 circuleront normalement.

Sur d’autres lignes, la fréquence est diminuée.

Un bus toutes les 25 minutes : lignes G et H.

Un bus toutes les 30 minutes : lignes L3 et L6 entre les arrêts Pont Phario et Fort Desaix. Desserte des terminus Vendenheim Gare et Hoenheim Gare toutes les 60 minutes.
La ligne 4 entre les arrêts Les Halles et Capucins. Desserte des terminus Wolfisheim Stade et Poteries toutes les 60 minutes environ.
Les lignes 57 et 67 circuleront entre les arrêts Kibitzenau et Illkirch Mairie. Desserte des terminus Plobsheim Est, Geispolsheim Ouest et Blaesheim Ouest toutes les 60 minutes environ.
Les lignes 31 et 63.

Un bus toutes les 35 minutes : Lignes L1 et 2 . Desserte des terminus Wolfisheim Stade et Poteries toutes les 60 minutes environ.

Toutes les 40 minutes : ligne 24 entre les arrêts Ancienne Douane et Neuhof Stéphanie (itinéraire identique à celui de la ligne 24 en soirée via Stade Michel Walter) et la ligne 74 (horaires des dimanches et des jours fériés).

Un bus toutes les 45 minutes : lignes 13 et 17

La ligne de bus 75 circulera toutes les 30 à 60 minutes. Le service sur réservation Flex’hop Z1 circulera seulement de 6h à 20h, avec une capacité limitée à 2 personnes hors conducteur.

Enfin, 18 lignes ne circuleront pas du tout 10, 14, 15, 19, 27, 29, 30, 42, 43, 44, 45, 50, 60, 62, 64, 70, 73 et 76 ne circuleront pas.
Il en sera de même pour la navette Robertsau, les services Flex’hop 72 et 77, l’ensemble des services Taxibus, les services scolaires Al&Rtour, ainsi que les trois bus de nuit.

Parcs fermés et autres mesures

Suite à l’annonce du président de la République et au décret du ministère de l’Intérieur et de la Santé, la Ville de Strasbourg a mis en place de nouvelles mesures en lien avec le confinement de la population :

  • La fermeture des parcs,
  • La suspension du stationnement payant en voirie ; dans les parkings en ouvrage, l’abonnement « nuit » vaudra aussi pour l’ensemble de la journée, sans augmentation de prix,
  • En accord avec les mariés, il y a eu report des mariages prévus
  • La fermeture des cimetières, sauf pour les inhumations, 
  • Le Centre Administratif de la place de l’Etoile est ouvert de 9h à 16h du lundi au vendredi. Y seront traités uniquement les déclarations de naissances, de décès, la délivrance des aides d’urgence et les procédures de domiciliation.
  • Les interventions sur l’espace public et dans le patrimoine de la collectivité, de type chantiers, sont reportées. Les interventions urgentes pour garantir la sécurité des installations et des espaces publics seront réalisées.
  • La police municipale est totalement mobilisée, en coordination avec l’Etat, notamment sur la régulation de flux, comme sur ses activités de préservation de la tranquillité publique
  • Huit écoles ont été ouvertes pour l’accueil des enfants des soignants, en lien avec l’Education Nationale, et en lien avec la CAF, deux crèches.
  • Sur les questions économiques :
  • La Ville et l’Eurometropole de Strasbourg suspendent immédiatement la facturation des loyers et charges des entreprises, commerces et associations hébergés dans leurs locaux ;
  • Il en sera de même pour les droits de place pour les activités impactées, ainsi que pour la taxe sur la publicité et les enseignes.
Au Simply Market des Halles, des voiles de plastique ont été placés entre les caissières et les clients (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)
Au Simply Market des Halles, des voiles de plastique ont été placés entre les caissières et les clients (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)
  • Lundi 16 mars, 20h : le président de la République annonce l’ouverture d’un hôpital militaire en Alsace

Le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé un confinement total pour tous les Français pour 15 jours au moins à partir du mardi 17 mars dès midi : « Partout sur le territoire français, seuls doivent demeurer les trajets nécessaires, comme les courses, ou aller se soigner, ou encore aller travailler quand le télétravail n’est pas possible. »

Pour se déplacer, il faut avoir une raison précise et la déclarer en remplissant ce document à télécharger sur le site du Ministère de l’intérieur.

Concernant l’Alsace, il a aussi déclaré qu’un « hôpital de campagne du service des armées serait déployé dans les jours à venir (…). Les armées apporteront aussi leur concours pour déplacer les malades des régions les plus affectées et ainsi réduire la congestion des hôpitaux. »

Voici la liste des établissements qui resteront ouverts :

  • Garages motos et automobiles ;
  • Commerce d’équipements automobiles ;
  • Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles ;
  • Commerce de détail de produits surgelés ;
  • Commerce d’alimentation générale ;
  • Supérettes ;
  • Supermarchés ;
  • Magasins multi-commerces ;
  • Hypermarchés ;
  • Primeurs ;
  • Boucheries et boucheries-charcuteries ;
  • Poissonneries ;
  • Boulangeries et boulangeries-pâtisseries ;
  • Commerces spécialisées dans la vente de boissons ;
  • Autres commerces de détail alimentaires ;
  • Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives ;
  • Pompes à essence ;
  • Commerce de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé ;
  • Commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé ;
  • Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé ;
  • Magasins de bricolage, quincailleries, peintures et verres ;
  • Kiosques à journaux ;
  • Pharmacies ;
  • Commerces d’articles médicaux et orthopédiques sépcialisés ;
  • Commerces d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie ;
  • Marchés ;
  • Vente par automates ;
  • Hôtels et gîtes ;
  • Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu’ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier ;
  • Location et location-bail d’autres machines, équipements et biens ;
  • Location et location-bail de machines et équipements agricoles ;
  • Location et location-bail de machines et équipements pour la construction ;
  • Activités des agences de placement de main-d’œuvre ;
  • Activités des agences de travail temporaire ;
  • Réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques ;
  • Réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication ;
  • Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques ;
  • Réparation d’équipements de communication ;
  • Pressing ;
  • Pompes funèbres ;
  • Activités financières et d’assurance.
Les rues se vident en raison du confinement. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)
  • Dimanche 15 mars, 15h : l’Allemagne ferme sa frontière avec la France

Selon la presse allemande, la frontière entre la France et l’Allemagne devrait être fermée lundi 16 mars à partir de 8 heures. Selon les journaux allemands, c’est le ministre de l’intérieur du Land du Bade-Wurtemberg, Thomas Strobl, qui a demandé au gouvernement fédéral de renforcer les contrôles à la frontière franco-allemande depuis samedi.

Des exceptions sont prévues, pour les les transports de marchandises et pour les salariés frontaliers qui travaillent dans des secteurs critiques ainsi que pour le personnel médical et soignant.

Selon le ministère de l’Intérieur, il ne s’agit que de « contrôles renforcés, » dans les deux sens et « ils ne constituent pas une fermeture de notre frontière. »

  • Dimanche 15 mars, 11h : Précisions sur les modalités prises par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg

Un plan de continuité des activités a été élaboré dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, destiné à préserver les tâches indispensables et remplir leurs missions de service public essentielles :

  • La collecte des ordures ménagères sera bien effectuée, mais il est demandé aux habitants et aux copropriétés qui le peuvent de sortir leurs poubelles sur le trottoir, le jour de leur ramassage.
  • Les mairies de quartier seront fermées, mais l’activité liée à l’Etat civil est maintenue, sur le site du Centre Administratif. Pour les cartes d’identité et les passeports, les délivrances seront limitées aux besoins impératifs, sur rendez-vous téléphonique.
  • Les inscriptions scolaires sont maintenues, uniquement par le web (mon.strasbourg.eu) ou par courrier ; renseignements possibles par téléphone.
  • Les Centres Médico-sociaux seront fermés, à l’exception de l’un d’entre eux qui permettra notamment les consultations de PMI (Protection Maternelle et Infantile).
  • Les relais d’Assistantes Maternelles sont fermés, mais un accueil téléphonique sera assuré.
  • La Ville met en place un dispositif d’appel des personnes les plus fragiles pour prendre des nouvelles et le cas échéant traiter les besoins de celles-ci, selon le modèle développé au moment des canicules.
  • Tous les services demeureront accessibles par téléphone.
  • Les marchés alimentaires sont maintenus,
  • Les structures d’hébergement d’urgence et les aires d’accueil des gens du voyage sont maintenues ouvertes.
  • La Ville conservera deux crèches en activité et ouvrira en lien avec l’Education nationale, au moins sept écoles primaires pour l’accueil des enfants des personnels soignants mobilisés au titre de la crise sanitaire.
  • samedi 14 mars : fermeture de tous les établissements recevant du public « non indispensables »

Malgré les mesures annoncées par le Président de la République jeudi, le coronavirus continue sa progression. La seule manière d’empêcher la saturation du système de santé est d’empêcher la progression du virus par la « distanciation sociale », c’est à dire un confinement général.

« C’est urgent, c’est maintenant qu’il faut changer de comportement. »

Édouard Philippe

En conséquence, le Premier ministre a décidé la fermeture à partir de dimanche de tous les lieux recevant du public « non indispensables. » Les bars, les restaurants, les cafés, les cinémas ou encore les discothèques seront fermés à partir de dimanche et de tous les commerces. Seuls les magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureau de tabac ou stations-essence peuvent rester ouverts.

Réécouter le discours du Premier ministre
  • jeudi 12 mars : annonce de la fermeture des établissements scolaires

Dans une allocution ce jeudi 12 mars au sujet de l’épidémie du coronavirus, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires, des crèches ainsi que des universités dès lundi 16 mars. En revanche, il a confirmé le maintien des élections municipales partout en France dimanche 15 et 22 mars.

Réécouter le discours du président de la République
  • Etablissements scolaires fermés, des gardes envisagées

Les crèches, écoles, collèges, lycées et universités seront fermées à partir de lundi 16 mars, « jusqu’à nouvel ordre ».

Un groupe Facebook de parents « Coronavirus – Solidarité parents 67 » s’est créé pour s’entraider pour les gardes d’enfants.

La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier compte proposer un mode de garde, notamment en mobilisant les étudiants. Elle doit en discuter avec le directeur de l’ENA puis au président de l’Université.

  • Tous les rassemblements interdits

Un arrêté préfectoral similaire à celui du Haut-Rhin va être publié. Il interdira les rassemblements « en milieu clos et ouvert » de plus de 50 personnes, avec plusieurs exceptions comme les commerces, les obsèques ou les mariages.

Les personnes de plus de 70 ans invités à rester chez eux tant que possible.

  • Bureaux de vote équipés

La Ville de Strasbourg a prévu dans les 143 bureaux de vote des gels hydroalcooliques et un agent d’accueil. Des mesures similaires sont prévus dans les autres communes d’Alsace. Les personnes accompagnantes mais qui ne votent pas sont priées de ne pas rentrer dans les bureaux.

  • Équipements publics fermés

À partir de samedi 14 mars, la Ville de Strasbourg ferme ses bibliothèques, médiathèques, piscines, patinoires, gymnases.

En revanche l’accueil du public ou la délivrance de prestations continueront « prioritairement sur prise de rendez-vous ».

  • Contrôles à la frontière allemande

Les autorités allemandes procèdent à des contrôles des personnes qui souhaitent se rendre en Allemagne, en demandant aux citoyens s’ils ont de la fièvre. « Cette mesure n’a pas été prise en concertation », a regretté la préfète de la région Grand Est, Josiane Chevalier. Il est conseillé d’éviter les déplacements « inutiles » de l’autre côté du Rhin.

  • Dépistage systématique des personnels soignants

Un dépistage systématique pour les personnels soignants est effectué aux Hôpitaux universitaires et au nouvel institut de cancérologie, l’ICANS. Sur les 12 500 employés, 65 ont été testées positifs et font l’objet d’un confinement.

Fin de campagne atone

La dernière semaine de campagne a été marquée par l’annulation de tous les meetings prévus à Strasbourg à l’initiative des candidats. Dans les communes voisines aussi plusieurs événements ont été annulés.

11 listes ont été déposées à Strasbourg (photo JFG / Rue89 Strabsourg)
L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Site d'informations strasbourgeois fondé en 2012. Média indépendant d'enquêtes, nous avons besoin de soutien via les abonnements pour nous développer.

En BREF

Fred Ficus, DJ producteur : « Dans six mois, trois fois plus d’albums publiés »

par Florian Schotter. 492 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’Épide mobilisé pour confiner les sans-abris malades

par Kévin Gasser. 1 717 visites. 1 commentaire.

Incendie maîtrisé au terminal nord du Port de Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 403 visites. 1 commentaire.