Coups de feu dans le centre-ville de Strasbourg, trois morts et treize blessés
L'actu 

Coups de feu dans le centre-ville de Strasbourg, trois morts et treize blessés

actualisé le 12/12/2018 à 17h49

Peu avant 20h, un homme armé a tiré à plusieurs reprises dans le centre-ville de Strasbourg, alors que se tient le Marché de Noël. Selon le ministre de l’Intérieur, trois personnes ont été tuées et douze ont été blessées. Le centre-ville a été bouclé et il est en cours d’évacuation. Les forces de l’ordre n’ont pas réussi à appréhender l’auteur des tirs.

3h20 – La Ville de Strasbourg et la Région Grand Est ont décidé d’ouvrir le lycée Kléber et le gymnase Louvois afin de permettre aux personnes ne pouvant pas rejoindre leur domicile de se mettre à l’abri.

2h25 – Selon l’intervention du ministre de l’Intérieur, l’attaque du centre-ville de Strasbourg aux alentours de 20 h a fait trois morts et douze blessés, « dont six sont en urgence absolue ». Entre 20h20 et 21h, le suspect a été confronté deux fois aux policiers avec des échanges de tir. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’affaire.

Le suspect était très défavorablement connu des services de police. Il a été condamné en France et en Allemagne. L’intervention des forces de l’ordre mobilise 350 personnes sur le terrain pour tenter d’interpeller le suspect. Deux hélicoptères, les brigades du RAID, unité d’élite de la police nationale, et de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) sont mobilisés.

Toute manifestation prévue dans la journée du mercredi 12 décembre va être interdite par un arrêté de la Préfecture. « Nous sommes actuellement en France en posture Vigipirate renforcée. Le gouvernement vient de décider de passer en urgence attentat », a annoncé le ministre de l’Intérieur.

2h15 – De la préfecture de police du Bas-Rhin, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est brièvement exprimé sur l’attaque survenue à Strasbourg dans la soirée du 11 décembre :

2h05 – La mairie annonce la suspension des cours dans les écoles primaires et élémentaires de la ville de Strasbourg. « Les écoles assureront leur fonction d’accueil pour les enfants qui se présenteront », assure le rectorat de l’Académie de Strasbourg. Les lycées et collèges restent ouverts.


1h45 – Plusieurs personnes étaient restées confinées dans les commerces et les restaurants du centre-ville. Ils quittent les lieux par le pont Corbeau en ce moment-même. Les habitants de la Grande-Île rentrent chez eux au compte-goutte, sur présentation d’un justificatif de domicile.

Le centre-ville continue d’être évacué (Photo Pierre Pauma)

 

1h25 – Les accès Nord et Sud à l’autoroute A35 sont coupés ainsi que l’accès à la RN4 vers Kehl. Le lycée Kléber, situé place de Bordeaux, et le gymnase Louvois dans le quartier de l’Esplanade, ont été ouverts pour les personnes ne pouvant rentrer chez eux.


1h07 – Selon le maire de Strasbourg, Roland Ries, le bilan de l’attaque est réévalué à quatre morts et une dizaine de blessés. D’après une source policière, le suspect n’a toujours pas été localisé.

00h35 – La Ville de Strasbourg a annoncé que suite à cette attaque, le Marché de Noël resterait fermé mercredi 13 décembre toute la journée. Les animations sont annulées et tous les équipements culturels de la Ville resteront fermés.

00h30 – Les personnes qui étaient confinées au centre-ville, à l’intérieur des bars et des restaurants, commencent à être autorisées à sortir.

00h10 – Taranis News vient de publier des images de l’intervention des forces de l’ordre dans le centre-ville de Strasbourg :

Premières images après l’attaque au Marché de Noël (vidéo Gaspard Glanz / Taranis News)

23h50 – Camions et voitures sont presque à l’arrêt sur l’autoroute A35 en direction de Colmar, au niveau de la sortie Porte Blanche.

Selon un de nos journalistes dans le quartier de Neudorf, un hélicoptère continue de survoler le quartier. Les policiers barrent l’accès vers la place de l’Etoile et vers la route de l’hôpital. La place de Schluthfeld est quadrillée.

Sur l’A35, en direction de Colmar, la circulation est quasiment impossible comme l’indique cette photo prise à proximité de la sortie Porte Blanche. (Document Remis)

23h40 – Les recherches n’ont pas abouti dans le quartier de Neudorf. Les forces de l’ordre interviennent maintenant dans le quartier des Poteries à Strasbourg.

23h – L’opération reste pour le moment infructueuse. Le suspect a 29 ans. Il est originaire du quartier de Koenigshoffen et avait déjà été condamné à deux ans de prison, dont six mois ferme, pour une agression à l’arme blanche.

Au niveau de l’entrée de l’hôpital, côté quai Fustel de Coulanges, aux alentours de 23 h. (Photo JFG )

22h47 – Une opération des forces de l’ordre est en cours dans le quartier de Neudorf. Le suspect y serait retranché. D’après le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, il est connu des services de police. Les gendarmes devaient l’interpeller ce matin, selon l’Agence France Presse. Un contrôle a été mis en place au niveau des frontières avec l’Allemagne.

Les faits

Peu avant 20h, un homme a tiré à plusieurs coups de feu rue des Grandes-Arcades puis dans la Grand’Rue, dans le centre-ville de Strasbourg et alors que le Marché de Noël s’apprêtait à fermer. Il a blessé plusieurs personnes et quatre d’entre elles sont décédées. Le bilan, encore provisoire, fait état de 13 victimes : 4 personnes décédées, 5 blessés graves et 4 blessés légers. Un point de regroupement des victimes est installé place Kléber et une cellule d’urgence médico-psychologique a été ouverte place Gutenberg. Le périmètre de la Grande-Île a immédiatement été bouclé par les forces de l’ordre, qui ont également confiné les personnes présentes à l’intérieur, dont de nombreux touristes, dans les bars. Aux environs de 20h30, Jean-François Illy, directeur départemental de la sûreté publique, assistait aux opérations dans le centre-ville de Strasbourg.

Jean-François Illy (à gauche), directeur départemental de la sûreté publique, assistait aux opérations de police aux alentours de 20h30 dans le centre-ville de Strasbourg. (Photo Jamie Brown)

A l’entrée de la Grande Île de Strasbourg, le périmètre est bouclé (Photo Pierre France)

La préfecture du Bas-Rhin invite les habitants des quartiers de Neudorf et Etoile à rester confinées chez elles, le tireur se serait enfui dans cette direction et il est toujours recherché vers 21h30. Selon plusieurs témoignages, l’homme recherché serait âgé de 25 à 30 ans, environ 1,80 m, cheveux noirs et vêtu d’un long manteau foncé. Un hélicoptère a été mobilisé pour retrouver l’auteur des tirs, qui est fiché S selon la préfecture du Bas-Rhin.

Les personnes sortant sont fouillées (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Les personnes sortant sont fouillées (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Les policiers empêchent quiconque de rentrer dans l'enceinte de la Grande-ïle, même les habitants (Photo Pierre Pauma / Rue89 Strasbourg)

Les policiers empêchent quiconque de rentrer dans l’enceinte de la Grande-ïle, même les habitants (Photo Pierre Pauma / Rue89 Strasbourg)

Les forces de l'ordre ont déployé d'importants effectifs pour sécuriser et rechercher l'individu (Photo PP / Rue89 Strasbourg)

Les forces de l’ordre ont déployé d’importants effectifs pour sécuriser et rechercher l’individu (Photo PP / Rue89 Strasbourg)

Un habitant de la rue des Grandes-Arcades a pu constater qu’au moins trois victimes avaient été touchées par des tirs (voir photos ci-dessous).

Des personnes ont été retrouvées à terre rue des Grandes Arcades (doc remis)

Des personnes ont été retrouvées à terre rue des Grandes Arcades (doc remis)

Des personnes ont été retrouvées à terre rue des Grandes Arcades (doc remis)

Des personnes ont été retrouvées à terre rue des Grandes Arcades (doc remis)

Cédric était place Gutenberg lorsqu’il a entendu les coups de feu :

« C’est allé très vite, quelques coups très secs, je ne saurais dire s’il s’agissait d’une arme automatique ou non mais la police a réagi très vite. Des policiers sont arrivés vers nous et nous ont ordonné de nous confiner dans les bars à proximité. Ce qu’on a fait immédiatement, et depuis, on attend qu’on nous autorise à sortir. »

Aller plus loin

Sur Facebook : le statut de crise correspondant à cette attaque

Une cellule d’information du public (CIP) est activée au 0 811 000 667.

L'AUTEUR
Guillaume Krempp, Pierre Pauma, Jean-François Gérard et Pierre France
Toute la rédaction se mobilise pour recouper les informations et publier ici ce dont nous sommes sûrs.

En BREF

Manifestation déclarée le jour, sauvage la nuit

par Guillaume Krempp. 2 823 visites. 4 commentaires.

Environ 10 000 personnes défilent contre la réforme des retraites

par Rue89 Strasbourg. 6 746 visites. 5 commentaires.

Un technicien de 43 ans se suicide aux Dernières Nouvelles d’Alsace

par Pierre France. 19 753 visites. 24 commentaires.