Malgré les critiques, l’Université de Strasbourg continuera d’enseigner l’homéopathie

En juin, l’ordre des médecins a indiqué que l’homéopathie était une pratique « non éprouvée par la science », ce qui a relancé le débat sur la réalité des bienfaits de cette branche de la pharmacopée. Depuis la rentrée, l’université de Lille a choisi de suspendre les cours d’homéopathie. Mais à l’Université de Strasbourg, qui délivre un diplôme universitaire d’homéopathie depuis 2008, l’existence de la formation n’est pas remise en cause.