La CTS veut se débarrasser du ticket magnétique avant juillet 2018
L'actu 

La CTS veut se débarrasser du ticket magnétique avant juillet 2018

Début octobre, la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) débute une modernisation de son système de billettique. À l’été prochain, les tickets magnétiques auront disparu pour laisser place à des cartes, une application voire des billets sans contact et rechargeables.

Comme dans les réseaux de transports d’autres grandes villes, la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) s’apprête à mettre fin aux billets magnétiques pour ne proposer que des systèmes de validation sans contact : cartes Badgéo, téléphone portable et billets sans contact. La CTS prévoit de débuter la modernisation de ses valideurs en octobre et prévoit d’avoir terminé la modernisation de l’ensemble de son réseau à l’été 2018. À cette date, il n’y aura plus de tickets à piste magnétique à la CTS.

De la badgéo au billet magnétique: la généralisation du sans contact

Introduit en 2004 à Strasbourg avec la carte Badgéo, la technologie sans contact (NFC pour near field communication) est jugée plus fiable que la lecture d’une piste magnétique. Elle s’est également généralisée dans les téléphones portables les plus récents, et elle est utilisée par l’application de la CTS, U’Go. Il ne restait plus qu’à rendre les tickets simples compatibles avec cette technologie. Les évolutions ont permis de réduire le coût de création de ses tickets, que la CTS s’apprête donc à proposer dès juin 2018.

Pas de quoi paniquer, la transition doit se faire progressivement. Dans les prochains mois, une partie du matériel billettique, comme les valideurs qui permettent d’oblitérer son ticket, sera progressivement remplacé pour s’adapter aux nouveaux titres de transports, qui seront introduits à partir de mars 2018.

La disparition des billets papiers va se faire progressivement, c’est en juillet 2018 que le billet magnétique remplacera totalement le billet papier (doc remis)

Objectif: un accès facilité à la distribution des titres de transports

Selon la CTS, la technologie sans contact est plus fiable et serait même plus écologique puisque les tickets rechargeables devraient éviter l’impression de nouveaux titres. Certes, mais à condition que les utilisateurs prennent l’habitude de ne pas jeter leur ticket après utilisation et profitent vraiment de la possibilité de les recharger. Pour encourager cette réutilisation, des villes comme Marseille proposent une réduction sur le tarif du billet lorsque celui ci est directement chargé sur un ticket réutilisable. Pour l’instant, une telle tarification préférentielle n’a pas été annoncée par la CTS.

Pour les utilisateurs occasionnels des transports en commun strasbourgeois, dans le même temps, un « QR code » à scanner avec son smartphone va être mis en place pour permettre d’acheter un billet, mais uniquement pour un départ immédiat.

L'AUTEUR
Manon Weibel

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 4 832 visites. 13 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 491 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 513 visites. 5 commentaires.