Suite aux deux séismes, plus de géothermie à Reichstett le temps d’une enquête
Vigies 

Suite aux deux séismes, plus de géothermie à Reichstett le temps d’une enquête

actualisé le 14/11/2019 à 17h16 : Pour ajouter des les réactions de Fonroche, la Préfecture et préciser le forage d'ÉS

Selon France Bleu Alsace, les activités de géothermie profonde à Reichstett sont suspendues depuis ce jeudi 14 novembre. Cet arrêt fait suite aux deux séismes en moins de 48 heures à Strasbourg. Les épicentres se situent au nord de l’agglomération (le 1er ici et le 2è là), c’est-à-dire du côté des forages à 5000 mètres de profondeur de la société Fonroche. Plusieurs spécialistes évoquent en effet des tremblements de terre « induits » par l’activité humaine et non d’origine naturelle. La préfecture a ainsi indiqué à la radio publique locale qu’elle diligente une enquête pour établir ou non un lien.

Les puits de géothermie permettent de récupérer la chaleur des sous-sols pour plusieurs dizaines d’années. Mais l’éventuelle sismicité générée a plusieurs fois été questionnée. Un autre puits de géothermie est en phase avancée à Illkirch-Graffenstaden, exploité cette fois-ci par Électricité de Strasbourg. Aucun des deux gisements n’est encore en phase de fonctionnement final. Le premier puits d’ÉS a été terminé à la rentrée 2019 et il n’y a plus de forage depuis, le temps d’analyse complémentaires avant de creuser le deuxième puits courant 2020.

De son côté, Fonroche réitère que ses opérations de « stimulation des puits » sont à l’arrêt depuis le 8 novembre, conformément à son calendrier. Elles doivent reprendre que « fin 2019 ». « Toutes les autres opérations sur site sont maintenues et peuvent se poursuivre, en parfait accord avec les autorités », poursuit la société dans un communiqué. 

À la mi-journée, la Préfecture a indiqué l’avancé du dialogue

« Une première réunion entre les opérateurs de géothermie (la société Fonroche et électricité de Strasbourg), le RéNaSS et la DREAL a eu lieu le 13 novembre. Les échanges menés au cours de cette réunion confirment qu’à ce stade d’analyse aucune origine du séisme (naturelle ou induite) ne peut être avancée. Une deuxième réunion de travail est prévue dès la semaine prochaine.

Les tests pourront reprendre « après analyse de Evènement par un comité d’expert et accord du préfet » Elle rappelle qu’il s’agit d’une procédure obligatoire dès qu’un séisme de magnitude 2 est enregistré.

Le puits de géothermie à Reichstett, au début des travaux en 2017 (photo JFG / Rue89 Strasbourg)
L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Site d'informations strasbourgeois fondé en 2012. Média indépendant d'enquêtes, nous avons besoin de soutien via les abonnements pour nous développer.

En BREF

Manifestation contre la réforme des retraites jeudi

par Pierre France. 5 347 visites. 11 commentaires.

Grève du 5 décembre : toutes les perturbations à Strasbourg

par Guillaume Krempp. 34 613 visites. 30 commentaires.

89dB, l’émission de radio du Rue89 Strasbourg, paye son Noël ce vendredi !

par Tristan Kopp. 428 visites. 2 commentaires.