Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Concerts, débats, table ronde : la Fête de l’Huma à Strasbourg samedi
L'actu 

Concerts, débats, table ronde : la Fête de l’Huma à Strasbourg samedi

par Alizée Chebboub-Courtin.
Publié le 12 mai 2022.
Imprimé le 24 mai 2022 à 07:06
826 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Samedi 14 mai, à partir de 11h, des militants communistes organisent la Fête de l’Humanité 2022 à la salle du Manège, au Neuhof. Après deux éditions annulées, cette manifestation festive, culturelle et politique proposera des débats, des tables rondes et des concerts de groupes locaux.

Pour signer son retour après deux années perturbées par le Covid, la Fête de l’Humanité 67 propose un programme dense dans un nouveau lieu : la salle du Manège située au Neuhof. Si cet espace est un peu excentré, il permet la tenue d’activités intérieures et extérieures.

Comme à son habitude et à l’instar de la Fête de l’Huma nationale, cette journée sera marquée par des échanges, des débats, des tables rondes politiques, une programmation musicale locale, des stands et ateliers pour tous les âges. Principalement porté par des membres du Parti communiste français 67 (PCF 67), cet événement est ouvert à tous : militants, membres associatifs, curieux…

Créée en 1930 par le directeur du journal communiste l’Humanité, Marcel Cachin, cette fête, d’abord nationale, devait à l’origine être un lieu de rencontre et de diffusion du journal. « A Strasbourg, elle s’était déclinée autour du journal L’Humanité d’Alsace Moselle puis de L’Humanité 7 jours, journal local rédigé en français et en allemand », précisent les organisateurs. Samedi, un stand sera dédié au journal pour que les visiteurs puissent s’y abonner ou le soutenir. 

Les organisateurs ont prévu une programmation particulièrement riche avec un début des festivités dès 11h. Ils attendent une participation au moins aussi importante que les dernières éditions qui ont connu des pics à 500 personnes. (Programme DR / Document remis)

Capitalisme, NUPES et place des municipalités au programme

Tout en étant festive, cette journée est un rendez-vous politique. Dès 11h30, la journée débutera par un débat intitulé « Les municipalités peuvent-elles répondre aux besoins populaires face à l’austérité gouvernementale ? », en présence d’associations, d’organisations politiques et de syndicats locaux. Hülliya Turan, adjointe à la mairie de Strasbourg et organisatrice de l’événement, détaille : 

« Dans le contexte électoral que nous traversons, il était important pour nous de soulever cette question. Avec notre pays très centralisé et la réinvestiture d’Emmanuel Macron, nous savons que c’est le choix d’une politique d’austérité qui sera fait, ce qui pénalise forcément nos luttes sociales et écologiques. »

Cette édition de la fête, qui s’est ajustée jusqu’au dernier moment, cherche à être au plus proche de l’actualité politique. Une table ronde pour évoquer la NUPES (Nouvelle Union populaire écologique et sociale) a été ajoutée à 16h. Elle réunira Jean-Marie Brom, de la France insoumise, Jacques Fernique, sénateur écologiste, Linda Ibiem, conseillère régionale socialiste, et Hülliya Turan autour d’une question : La NUPES est-elle le Front populaire du XXIème siècle ?  

Dans la lignée de ce rapprochement et en perspective des futures éditions de la fête, Hülliya Turan invite les membres d’autres influences politiques à participer à l’organisation : « La fête de l’Huma est un bien commun et ne doit pas être considérée seulement comme un événement communiste. Pour l’instant, il n’y a pas vraiment d’associations ou de groupes dédiés à l’organisation. Nous sommes ouverts aux propositions! »

Plusieurs accusations allant du harcèlement au viol se sont fait jours ces derniers mois et surtout ces derniers jours au sein des organisations communistes de France (Photo Chmee2/wikimedia commons)
La Fête de l’Huma, une vieille tradition de la gauche. (Photo Chmee2/wikimedia commons)

Stéphanie Roza, chercheuse en philosophie, Eliane Assassi, sénatrice et rapporteuse de la commission d’enquête sur les cabinets de conseil privés et Cédric Lepage, conférencier engagé pour l’éducation populaire, seront également de la partie pour évoquer l’avenir de la gauche et « les conséquences dramatiques d’un capitalisme 2.0 » qui repose, selon ce dernier, sur « une aliénation technologique ». 

Des concerts locaux inspirés par les musiques du monde

Trois temps musicaux rythmeront la journée entre les différentes prises de parole. Au programme, des artistes engagés comme le groupe Two Magnets qui s’emparera de la scène à 15h pour livrer leurs chroniques sociales sur une musique blues, rock et folk. Puis les Las Baklavas emporteront le public du côté des Balkans et de l’Amérique latine avec un mélange de chant et de polyphonie électrique. La fête se finira avec le concert de Noufissa Kabbou Quartet qui mêle la poésie et la musique pour proposer un jazz inspiré par des sonorités du monde entier.

Les concerts ainsi que l’intégralité des événements de la fête sont accessibles en entrée libre. (Affiche DR. Polices « Le Murmure » par Jérémy Landes et « Fengardo Neue » par Loïc Sander)

« Les participants pourront également déambuler au milieu des stands, se restaurer avec des tartes flambées et participer à différents ateliers », ajoute Hülliya Turan. La fête étant prévue pour recevoir aussi bien les groupes d’amis que les familles, un espace sera réservé à des activités pour les enfants (jeux, contes…), de 11h à 18h. Pour les plus grands, une dictée féministe, des échecs ou encore un atelier brico-récup sont prévus. De quoi passer une belle journée entre culture, politique et détente.

Y aller

La Fête de l’Humanité 67 a lieu samedi 14 mai, à partir de 11 h, à la Salle du Manège, rue Solignac.
La programmation en détail sur leur compte Facebook.

Article actualisé le 18/05/2022 à 10h27
L'AUTEUR
Alizée Chebboub-Courtin
Alizée Chebboub-Courtin
Journaliste sortie de l'Ecole de Journalisme de Grenoble. Fouineuse hyperactive. Social, écologie et féminisme.

En BREF

Le salon Bio&Co va projeter un documentaire anti-vaccins réalisé par un complotiste

par Achraf El Barhrassi. 5 584 visites. 22 commentaires.

Le port autonome lance une procédure d’urgence pour faire expulser le squat quai Jacoutot

par Thibault Vetter. 786 visites. 3 commentaires.

Électricité de Strasbourg protègera finalement ses clients contre la hausse des prix du gaz

par Laurence George. 1 198 visites. 2 commentaires.
×