Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Grève invisible au service médical d’urgence de Strasbourg
L'actu 

Grève invisible au service médical d’urgence de Strasbourg

par Pierre France.
Publié le 5 janvier 2015.
Imprimé le 19 janvier 2022 à 18:12
1 440 visites. 1 commentaire.
De 5 véhicules en journée, le Smur ne pourra en déployer plus que 4 (DR)

De 5 véhicules en journée, le Smur ne pourra en déployer plus que 4 (DR)

Pour protester contre la suppression d’une équipe en journée, trois syndicats (SUD, FO, CGT) des personnels paramédicaux et des ambulanciers du service médical d’urgence (SMUR) de Strasbourg ont déposé un préavis de grève illimité à partir de ce lundi 5 janvier. Les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) espèrent économiser jusqu’à 500 000€ par an avec cette diminution des moyens alloués à ce service d’urgence, effective ce jour.

Mais concrètement, rien ne change puisque les équipes sont automatiquement « assignées » par le préfet du Bas-Rhin. Les personnels « grévistes » travaillent donc normalement et le service n’est pas impacté. Ils se déclarent simplement « solidaires de la grève ». Selon Raphaël Bouvier, délégué du personnel adjoint pour la CGT des HUS, « 100% de la soixantaine des employés paramédicaux du service » se déclareraient grévistes. Les médecins n’ont pas rejoint le mouvement.

Les syndicats demandent l’organisation d’une table ronde avec les instances décisionnaires, la direction des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, l’Agence régionale de santé et la Caisse primaire d’Assurance Maladie.  

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Urgences : le Samu réduit ses moyens d’intervention à la rentrée

Article actualisé le 05/01/2015 à 18h42
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Crises d’angoisses, malaises, tremblements : les témoignages du personnel éducatif à bout

par Thibault Vetter. 2 359 visites. 4 commentaires.

« Nous n’en pouvons plus » : grève et manifestations des enseignants jeudi 13 janvier

par Thibault Vetter. 2 823 visites. 3 commentaires.

« Les enseignants nous appellent en pleurs » : les écoles du Bas-Rhin sous-équipées face à la pandémie

par Thibault Vetter. 18 770 visites. 13 commentaires.
×