Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Grève spontanée des enseignants au collège Sophie Germain mardi
L'actu 

Grève spontanée des enseignants au collège Sophie Germain mardi

par Pierre France.
Publié le 16 novembre 2020.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 00:11
2 365 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une trentaine d’enseignants du collège Sophie Germain, dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg, se sont placés en grève ce mardi 17 novembre. Ils dénoncent l’inapplication des mesures sanitaires face au Covid-19 et de trop nombreux incidents.

Le mouvement de grève spontané a été décidé lundi. Face à l’impossibilité de faire respecter les mesures sanitaires contre l’épidémie de Covid-19 et de trop nombreux incidents, une trentaine d’enseignants sur 35 ainsi qu’une partie du personnel administratif du collège Sophie Germain, dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg, se sont déclarés en grève ce mardi 17 novembre.

Réunis en assemblée générale, les enseignants grévistes déplorent l’absence de communication sur le nombre de cas covid dans l’établissement et que les élèves s’affranchissent trop souvent du port du masque, sans qu’ils soient sanctionnés.

Les enseignants du collège Sophie Germain n’en peuvent plus des agressions (Photo Fabrice Copyloff / doc remis)

Le mouvement de grève a été décidé après le refus du Rectorat de l’académie d’autoriser des classes en demi-groupes, selon Fabrice Copyloff, représentant des personnels CGT Educ’Action.

En outre, les enseignants font part de trop nombreux incidents avec les élèves : agression de personnels, menaces de morts, insultes, bagarres, départ de feu, présence de couteau dans les affaires… et là encore sans sanction.

Fabrice Copyloff résume :

« Nous demandons la souplesse d’organisation pour le collège et une aide pour la direction dépassée. »

Le collège Sophie Germain à Cronenbourg (Photo Google Maps)

La semaine précédente, la vaste majorité des enseignants du collège Solignac, au Neuhof, avaient fait valoir leur droit de retrait pour les mêmes raisons.

Article actualisé le 17/11/2020 à 11h03
L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Fin de l’hébergement à l’hôtel F1 de Geispolsheim, une vingtaine de personnes à la rue

par Maël Baudé. 5 218 visites. 2 commentaires.

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 556 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 137 visites. 3 commentaires.
×