Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
La chambre régionale des comptes épingle le TGV-Est
Vigies 

La chambre régionale des comptes épingle le TGV-Est

par Pierre France.
Publié le 26 octobre 2012.
Imprimé le 21 janvier 2022 à 01:06
744 visites. 2 commentaires.
A LIRE SUR

LE FIGARO

Malgré les torrents de subventions publiques payées par les conseils généraux et le conseil régional, les tarifs du TGV-Est ne sont pas moins chers que ceux des autres grandes lignes, ils auraient même tendance à être plus élevés. Pour la chambre régionale des comptes d’Alsace, les Alsaciens paient donc deux fois le TGV, une première fois avec les impôts et une seconde fois à l’achat de chaque billet. Dans son rapport, la CRC Alsace note :

« Les tarifs de la LGV Est Paris-Alsace sont, de toutes les grandes lignes, les plus élevés, sans que les avantages externes qui lui sont liés soient sensiblement différents. Les Alsaciens ont participé au financement de cette infrastructure par l’impôt, mais ne bénéficient pas en retour d’un tarif plus avantageux qu’un usager LGV d’un autre TGV. »

La SNCF réfute bien sûr ce constat, mettant en avant les nombreuses réductions possibles. Toujours est-il que malgré le succès commercial de cette ligne, 50 millions de personnes depuis 2007, les tarifs ont augmenté sans que ne soit pris en compte l’amortissement des infrastructures ou ajustés en fonction de la fréquentation meilleure que prévue de cette ligne.

Lire l’article complet sur Le Figaro.fr.

L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Crises d’angoisses, malaises, tremblements : les témoignages du personnel éducatif à bout

par Thibault Vetter. 2 401 visites. 4 commentaires.

« Nous n’en pouvons plus » : grève et manifestations des enseignants jeudi 13 janvier

par Thibault Vetter. 2 863 visites. 3 commentaires.

« Les enseignants nous appellent en pleurs » : les écoles du Bas-Rhin sous-équipées face à la pandémie

par Thibault Vetter. 18 794 visites. 13 commentaires.
×