Mobilisation pour sauver la gare de Schiltigheim
L'actu 

Mobilisation pour sauver la gare de Schiltigheim

actualisé le 02/10/2020 à 13h31

Malgré les mobilisations d’élus locaux, l’existence de la gare de Schiltigheim-Bischheim est toujours menacée. Le collectif « Mon train, j’y tiens » veut un cadencement des trains avant l’ouverture à la concurrence des lignes régionales.

La gare de Schiltigheim-Bischheim est-elle condamnée ? Pour le collectif « Mon train, j’y tiens », c’est une évidence. Jeudi, ses membres ont rappelé à la presse leur mobilisation pour obtenir du conseil régional le cadencement au quart d’heure des trains qui desserve la gare, pendant les heures de pointe.

Ce projet de valorisation de la gare de Schiltigheim a été réactivé au moment des élections municipales de mars 2020. Le collectif était parvenu à obtenir de l’ensemble des candidats à la mairie de Schiltigheim l’engagement de plaider pour leur projet auprès de la Région Grand Est, décisionnaire en matière de transports régionaux.

Membre du collectif, Jean-Louis Beaussoleil indique avoir rencontre le 1er septembre Alain Jund, vice-président aux mobilités de l’Eurométropole et seul élu à avoir répondu à leurs sollicitations. Mais la rencontre n’a guère été porteuse d’espoirs :

« Il est comme tous les élus. Il s’est dit favorable et m’a promis d’en parler avec tous les maires concernés. »

Pour pallier la faible fréquentation de la gare de Schiltigheim, le collectif « Mon train, j’y tiens » demande le cadencement de la ligne. (Photo Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons / cc)

Des difficultés à dépasser le stade des promesses

Le 22 septembre, la mairie de Schiltigheim a voté une motion en faveur du cadencement. Mais, « une motion, ça n’engage à rien. Maintenant, on veut des actes », exige Jean-Louis Beaussoleil qui rappelle que le conseil municipal en est à sa troisième motion sur le sujet, sans qu’il n’y ait de rendez-vous avec la Région Grand Est.

Deuxième gare la moins fréquentée du tronçon

L’impatience des membres de « Mon train, j’y tiens » s’explique par le développement prochain du Réseau Express Métropolitain (REM) et l’ouverture du rail à la concurrence. Selon eux, la faible fréquentation et la proximité avec Strasbourg rendent l’exploitation économique de cette gare périlleuse.

Le collectif souhaite donc que les habitants de Schiltigheim et autour puissent prendre leurs trains à la gare au lieu de se rendre à Strasbourg. La gare de Schiltigheim est la deuxième la moins fréquentée du tronçon Strasbourg-Herrlisheim, la première étant La Wantzenau. Selon le collectif, cette désertion s’explique par une mauvaise desserte de la gare en transports en commun.

Créer une gare multimodale

« Mon train, j’y tiens » plaide pour la création d’un pôle multimodal autour de la gare, comme à Hoenheim. En premier lieu, le collectif demande le détournement de la ligne de bus 60 pour qu’elle desserve la gare, le quartier d’affaires du Wacken et l’espace européen d’entreprise. Un premier chantier pour en amorcer un autre, dans les tiroirs depuis trente ans aux dires de Thérèse Sonntag, l’ouverture d’un accès vers l’ouest et le quartier des Ecrivains à Bischheim.

L'AUTEUR
Félix Paulet
Félix Paulet
Etudiant en journalisme. En stage à Rue89 Strasbourg.

En BREF

La Poste à pourvoir

par piet. 1 444 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Nouveau suicide d’un technicien aux Dernières Nouvelles d’Alsace

par Jean-François Gérard. 11 474 visites. 3 commentaires.

Marche aux flambeaux des Gilets jaunes mardi

par Pierre France. 1 356 visites. Aucun commentaire pour l'instant.