Samedi, première journée festive du mouvement « Nuit Debout »
Société 

Samedi, première journée festive du mouvement « Nuit Debout »

Le mouvement « Nuit Debout » de Strasbourg organise plusieurs activités ouvertes à tous samedi après-midi, place de la République, après quatre jours d’occupation non-stop. Au programme : informer, communiquer mais surtout mobiliser plus de monde.

Le mouvement « Nuit Debout » continue d’occuper la place de la République à Strasbourg depuis son lancement mardi soir et s’apprête à passer son premier week-end. La déclaration de manifestation publique auprès de la préfecture, qui était valable jusqu’à jeudi soir, a été renouvelée jusqu’au jeudi 14 avril. Et ce samedi, plusieurs activités sont organisées, après la manifestation contre la réforme du Code du travail dont le rendez-vous a été fixé Place Kléber à 10h30 à l’initiative des syndicats.

Accueillir les familles avec enfants

Stéphane Litolff, un membre du mouvement qui s’est occupé en partie de l’organisation de la journée de samedi, explique :

« J’ai parlé avec plusieurs parents qui me disaient que ça ne les arrangeaient pas de venir le soir car ils devaient s’occuper de leurs enfants. Nous nous sommes donc mis d’accord sur l’organisation de plusieurs activités le samedi en pleine journée pour passer du bon temps et faire participer le plus grand nombre : familles, jeunes, retraités… C’est surtout l’occasion pour nous de communiquer, échanger, informer, sensibiliser et mobiliser car les gens ne savent pas encore exactement qui nous sommes, ni pourquoi nous sommes là. Le mouvement existe seulement depuis quelques jours ».

Après une répartition en commissions, et la rédaction d’une constitution collaborative, seule une dizaine de personnes étaient présentes en journée sur le site.

nuit-debout

La déclaration de manifestation publique auprès de la préfecture, a été renouvelée jusqu’au jeudi 14 avril. (Photo MCM / Rue89 Strasbourg)

Organisation à la dernière minute

La journée de samedi va être rythmée en plusieurs temps :

  • Sur les coups de 13h, en fonction de la durée de la manifestation contre la « loi travail », un « banquet citoyen » sera proposé avec un repas tiré du sac,
  • Vers 14h, « sieste musicale », animée par le DJ Vladimir Spoutnik. Des casques devraient être distribués à chaque personne participante. Si le nombre de participants est trop important, le DJ diffusera la musique à l’aide d’une sonorisation plus classique.
  • Vers 15h, le collectif #MaVoix, dont des membres préparent leur candidature à l’élection législative partielle de Strasbourg, animera un « forum démocratique » pour susciter des échanges,
  • Vers 17h, des concerts animeront la place. À nouveau Vladimir Spoutnik à la manoeuvre mais aussi le groupe de rock strasbourgeois The Walk ont confirmé leur présence,
  • Et à 19h aura lieu la traditionnelle et quotidienne Assemblée Générale. Les participants reviendront sur ce qu’il s’est dit et décidé la veille. Les quatre « commissions » établies : action, communication, logistique et démocratie feront leurs rapports et travailleront ensuite chacune de leur côté. Les autres participants pourront discuter, débattre, échanger sur les sujets qu’ils voudront.
nuit-debout

Le programme de samedi a été décidé lors de l’Assemblée Générale de jeudi soir. (Photo MCM / Rue89 Strasbourg)

L’idée d’une journée plus festive samedi a été décidée à l’Assemblée Générale de jeudi soir. La programmation s’est donc faite à la dernière minute vendredi. Dimanche, seule l’assemblée générale quotidienne est prévue, à 19h.

Et pendant ce temps sur Twitter


Y aller

Journée « Nuit Debout », samedi 9 avril à partir de 13h, place de la République à Strasbourg.

L'AUTEUR
Marie-Charlotte Méoni
Stagiaire à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 5 069 visites. 15 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 513 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 528 visites. 5 commentaires.