Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le profil inquiétant du partenaire du CHU de Strasbourg pour son projet de clinique à Moscou
Vigies 

Le profil inquiétant du partenaire du CHU de Strasbourg pour son projet de clinique à Moscou

par Louise Chappe.
Publié le 21 mars 2021.
Imprimé le 23 octobre 2021 à 04:23
6 306 visites. 2 commentaires.

Le média letton Meduza a détaillé le parcours d’Alexander Mamut, investisseur, banquier et avocat russe. Il est à l’origine du financement d’un projet de clinique privée dans la banlieue de Moscou, une future filiale des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Alexander Mamut, investisseur russe, a conclu en 2019 un partenariat avec les Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) pour créer une clinique privée dans la banlieue de Moscou. L’information avait été révélée le 5 février par Rue89 Strasbourg.

Nous avions déjà évoqué les multiples investissements du milliardaire russe et les difficultés économiques rencontrés par certaines de ses entreprises, comme la chaîne de librairie Waterstones. Mais en mars 2021, le média letton Meduza a dressé un portrait encore plus inquiétant du milliardaire russe en détaillant les éléments qui l’ont conduit à revendre une grande partie de ses entreprises et de ses actions en 2020.

Alexander Mamut en 2018 (Photo Douma / cc)

Les échecs des projets entrepreneuriaux d’Alexander Mamut

Selon Meduza, les investissements d’Alexander Mamut sont très variés. Le média fondé par des journalistes russes en exil parle de la chaîne de cinéma Formula Kino, du détaillant de téléphone portable Euroset, de la banque Troika-Dialog ou encore le moteur de recherche Rambler. Mais le média letton affirme qu’Alexander Mamut échoue systématiquement à faire prospérer ses entreprises et à garantir leur stabilité financière.

La censure du Kremlin, appliquée par Alexander Mamut à son média Lenta.ru à partir de 2014, a par exemple entrainé la démission de 68 employés. Les bénéfices de son entreprise de médias Rambler & Co’s, créée en 2014 et regroupant les journaux Lenta.ru, Gazeta.ru, Championat et Afisha, ont aussi chuté dès 2017. En cause, son manque d’indépendance et d’originalité selon Meduza qui accuse la société de ne viser que les moteurs de recherche Yandex et Google.

319,6 millions de dollars de dettes

Ces échecs répétés ont causé des problèmes financiers à Alexander Mamut, lequel aurait accumulé des prêts à la Otkritie Bank, devenue Trust Bank. Le directeur de la Trust Bank, Alexander Sokolov, a révélé à Meduza que le montant de la dette de l’oligarque russe s’élevait, en 2020, à 319,6 millions de dollars.

Pour sortir de ce gouffre financier, Alexander Mamut a vendu, en 2020, toutes ses parts de la société Rambler & Co’s, pour 45 millions de dollars, à la plus grande banque russe : Sberbank. Le milliardaire a aussi cédé son fabricant d’hélicoptères Kopter pour 61 millions de dollars et 20% de sa société d’urbanisme, Strelka Consulting.

Selon Meduza, le milliardaire russe cherche aujourd’hui à protéger le reste de ses actifs de ces créanciers. Plusieurs procédures judiciaires sont d’ailleurs en cours entre la Bank Trust et Alexander Mamut, qui peine à rembourser ses prêts. Meduza affirme qu’Alexander Marmut possède encore une participation au sein de la société Polymetal International et des actions dans plusieurs entreprises occidentales. Sa société d’investissement, A&NN Investments, contrôlerait, actuellement, des actifs d’une valeur de 2,4 milliards de dollars.

Lire l’article complet (en anglais) sur Meduza :

The media mogul who failed

Article actualisé le 21/03/2021 à 11h08
L'AUTEUR
Louise Chappe
Louise Chappe
Etudiante en Relations Internationales. En stage à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 491 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 080 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 578 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×