L'actu 

Référendum zone 30, un an après : l’UMP tique

L’idée avait fait grand bruit… à Paris ! Il y a un peu plus d’un an, Roland Ries annonçait à la Maison de l’Alsace à Paris qu’un grand référendum serait organisé… à Strasbourg (cherchez l’erreur) pour passer toute la ville – hors axes structurants – en zone 30 (kilomètre par heure). Il a un an tout pile, le référendum était un échec, puisque les Strasbourgeois refusaient tout net de limiter leur vitesse partout ou presque.

Mardi prochain, le conseiller municipal d’opposition UMP Pascal Mangin interpellera le maire en conseil municipal à ce propos. Extraits du contenu de cette interpellation :

« Du 2 au 20 mai, 139 389 strasbourgeois ont été interrogés, par voie postale, sur l’élargissement du 30km/h à 70% du territoire. Les strasbourgeois consultés ont refusé à 54,9% de voir 938 kilomètres des rues de leur ville limités à 30 km/h. Depuis l’échec de cette grande consultation, nous nous interrogeons sur le nombre de voies dont la vitesse a été portée à 30km/h ainsi que sur les conditions de la concertation qui ont précédé chacune de ces modifications. En effet, de nombreux échos revenant de l’ensemble du territoire nous laissent douter du respect de la volonté des Strasbourgeois. (…) Nous demandons au Sénateur-Maire de nous communiquer la liste des voiries limitées à 30km/h depuis le 30 mai 2011. »

Alors, pour ou contre les zones 30 ? De nouvelles limitations de vitesse près de chez vous ?

L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Stade de la Meinau : 100 millions et 4 000 places de plus pour le grand public

par Jean-François Gérard. 1 385 visites. 7 commentaires.

Dimanche, rassemblement « pour une autre politique migratoire » pendant les portes ouvertes du Parlement européen

par Cassandre Leray. 372 visites. 1 commentaire.

Un numérique éco-responsable est-il possible ?

par Pierre France. Aucun commentaire pour l'instant.