Rue89 Strasbourg en 2018  bénéficiaire, plus diversifié, toujours déterminé
Back Office
Le blog de la rédaction de Rue89 Strasbourg. Annonces, nouveautés, envies, galères et autres joyeusetés.
Back Office  blogs 

Rue89 Strasbourg en 2018  bénéficiaire, plus diversifié, toujours déterminé

actualisé le 31/05/2019 à 19h54

Rue89 Strasbourg termine l’année 2018 avec un résultat excédentaire, ce qui nous permet de progresser et d’envisager l’embauche d’un troisième journaliste à temps plein.

Média indépendant et produit à Strasbourg, Rue89 Strasbourg a terminé l’année 2018 avec un chiffre d’affaires net de 123 153€, en progression de 9,2% par rapport à 2017. Le résultat net s’établit à 13 053€, il était de 18 021€ en 2017.

Fondé en février 2012 pour suivre à l’échelle locale l’exemple de Rue89.com, racheté par L’Obs, Rue89 Strasbourg n’appartient à aucun groupe de presse, l’entreprise éditrice, Médialab SARL, est détenue par ses trois actionnaires fondateurs, tous strasbourgeois : Pierre France, Marie Hoffsess et Laurent Jassaud.

Parlons d’argent

Les recettes totales de Rue89 Strasbourg ont atteint 152 599€ en 2018, en progression de 12,35% par rapport à 2017. C’est pas mal. Notre chiffre d’affaires est composé à 60% par la location de nos espaces publicitaires mais cette dépendance à la publicité diminue, elle était située à 72% de notre CA en 2017.

Rappelons que Rue89 Strasbourg a fait le choix de limiter la proportion d’espaces publicitaires sur le site, il n’y a que 3 bannières représentant moins de 15% de l’espace visuel du site.

Les subventions proviennent de deux sources :

460 abonnés, besoin d’arriver à 1 000

En mars 2017, nous avons lancé une « Édition abonnés, » une dizaine d’articles supplémentaires d’accès payant, à la fois pour diversifier nos revenus et pour permettre aux Strasbourgeois de participer au financement d’un journalisme d’enquête à Strasbourg. À ce jour, 460 personnes ont souscrit un abonnement à 5€ par mois (ou 50€ par an).

L’ensemble des recettes de Médialab ont été investies dans la production d’un journalisme d’enquête, exigeant et à l’écoute des Strasbourgeois. La masse salariale, charges sociales comprises, atteint 100 133€. Le reste des dépenses (37 904€) concerne le loyer, la comptabilité et diverses prestations, comme la mise à jour technique du site, du serveur, ainsi que des achats de matériel informatique.

La conférence de rédaction du lundi matin à Rue89 Strasbourg (Photo Abdesslam Mirdass)
La conférence de rédaction du lundi matin à Rue89 Strasbourg – de g. à d. Guillaume Krempp, Claire Gandanger, Cassandre Leray, Tristan Kopp, Pierre Pauma et Pierre France (de dos). (Photo Abdesslam Mirdass)

La rédaction est actuellement composée de trois journalistes à temps plein et d’une dizaine de pigistes, des journalistes indépendants payés à l’article (un article est payé 120€ nets).

Nous avons besoin de votre soutien direct

Le 3e journaliste, Guillaume, est actuellement en contrat d’apprentissage (une forme d’exploitation éhontée mais légale). Notre ambition est de pérenniser cet emploi, mais pour ça, nous allons devoir augmenter nos recettes. Un journaliste à Rue89 Strasbourg est payé 1 800€ bruts par mois, ce qui n’est pas lourd compte-tenu de l’implication et de l’investissement que ça demande.

Pour que nous puissions financer ce troisième poste de journaliste, essentiel, nous allons devoir augmenter nos recettes. Et pour ça, nous comptons sur vous chers lecteurs. En vous abonnant, vous pouvez contribuer directement à la production d’un journalisme local d’enquêtes et indépendant à Strasbourg. Nous devons atteindre 1 000 abonnés pour financer le poste de Guillaume.

Y aller

Comment ça va Rue89 Strasbourg ?, rencontre avec l’équipe lundi 3 juin à 12h15 au Club de la presse, 10 place Kléber à Strasbourg.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Enseignants et parents du collège Twinger déçus par la réponse de l’académie

par Pierre France. 1 894 visites. 3 commentaires.

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 225 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 871 visites. 7 commentaires.