Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Strasbourg – Méditerranée, pilule de soleil et d’ouverture contre la sinistrose nationaliste de novembre
Culture 

Strasbourg – Méditerranée, pilule de soleil et d’ouverture contre la sinistrose nationaliste de novembre

par Pierre France.
Publié le 14 novembre 2021.
Imprimé le 05 décembre 2021 à 07:54
1 895 visites. 1 commentaire.

Un peu du soleil de la Méditerranée en novembre, dans une vingtaine de lieux à Strasbourg et alentours avec des concerts, des DJ sets, des rencontres, des débats et des projections… Le festival Strasbourg – Méditerranée propose une évasion du cocon nationaliste en près de 60 rendez-vous.

Avec une soixantaine d’événements du 20 novembre au 4 décembre répartis sur une vingtaine de lieux à Strasbourg, la 12e édition du festival Strasbourg – Méditerranée parvient à maintenir l’ampleur des éditions précédentes, malgré les incertitudes liées à la situation sanitaire. C’est déjà une performance selon son directeur artistique, Salah Oudahar, qui doit déjà jongler avec les vexations administratives imposées aux artistes en provenance d’Afrique.

Taner Akyol en ouverture du festival (Photo Sebestian Dudey / doc remis)

Pour sa soirée d’ouverture, samedi 20 novembre à Pôle Sud, Strasbourg – Méditerranée propose une création exceptionnelle, avec la reprise de l’Incredible Mektoub Orchestra, un groupe de musiciens issus des deux rives de la Méditerranée et porté par le festival depuis 2019. À noter dans cet ensemble, la présence de la subtile Mervé Salgar, une virtuose du tanbur, un instrument traditionnel turc, qui vit à Strasbourg. Les musiciens seront rejoints cette année par Taner Akyol, joueur turc de baglama, le luth à manche long, et par le violoncelliste turc Anil Eraslan.

Pizzica di Torchiarolo par l’Incredible Mektoub Orchestra (vidéo YouTube)

Des rencontres pour une contre-parole sur l’immigration

Cette création synthétise les ambitions du festival : bâtir des ponts culturels entre les peuples et les générations, et en montrer les joyaux qui émergent de ces rencontres. Au delà des concerts et des spectacles, Strasbourg – Méditerranée propose d’ailleurs de nombreux rendez-vous littéraires, débats, table-rondes à la librairie Kléber, à La Tache Noire ou au Munsterhof. Il y sera beaucoup question des migrations, des droits de l’Homme et d’identités chahutées. Ces rendez-vous, gratuits pour la plupart, font intervenir des philosophes, des chercheurs et des écrivains. Leurs paroles feront du bien à celles et ceux qui se déplaceront pour les écouter, dans un contexte où la parole médiatique est réservée aux polémistes d’extrême-droite et aux replis nationalistes… Ce généreux programme, disponible en ligne ou en PDF, est très dense.

Salah Oudahar est particulièrement fier d’accueillir des personnalités rares, comme Sophie Bessis, samedi 24 novembre à 17h à la librairie Kléber. Cette historienne et journaliste tunisienne vient de publier Je vous écris d’une autre rive. Lettre à Hannah Arendt (Ed. Elyzad) où elle questionne l’absence de l’Orient dans la philosophie allemande. Autres invités de marque lors de deux journées d’hommage, les ombres du poète palestinien Mahmoud Darwich vendredi 3 décembre et du compositeur grec Mikis Theodorakis, samedi 27 novembre. La Grèce, carrefour de l’Europe, sera l’un des temps forts du festival 2021.

La sélection de Rue89 Strasbourg

Dans le touffu programme de la 12e édition de Strasbourg – Méditerranée, Rue89 Strasbourg recommande particulièrement ces rendez-vous.

  • Invisibles, un spectacle intimiste et témoin de Nasser Djemaï, mettant en scène l’épopée des Chibanis, ces travailleurs originaires du Maghreb qui ont passé leurs vies sur les chantiers de France à attendre un impossible retour. Voir nos articles sur les tracasseries qui leur sont imposées par l’administration et par la SNCF. Vendredi 26 novembre à 20h au Point d’Eau à Ostwald.
  • Molodoï Oriental Mix(t), le festival s’aventure au Molodoï, la salle la plus festive de Strasbourg et c’est tant mieux avec vendredi une série de talentueux DJ, dont la marocaine Glitter et les délicieuses sonorités de la DJ strasbourgeoise Zhar. Pépites sonores à prévoir, aux accents orientalisant mais pas forcément. Reprise samedi avec notamment la performance de Grégory Dargent, mis au défi de refaire de la dakbeh, une danse orientale. Vendredi 26 et samedi 27 novembre à partir de 18h au Molodoï.
  • Mervé Salgar et Ross Heselton. Ces deux musiciens vivant à Strasbourg livrent des morceaux très intimes, poétiques, précieux, envoûtants à chaque concert, la première au tanbur, le second à la guitare. Ils se produisent généralement dans de toutes petites salles, voire des rendez-vous privés. L’occasion de les écouter dans l’écrin de l’église Saint-Pierre-le-vieux ne doit pas être manquée. Jeudi 2 décembre à 18h à l’église Saint-Pierre-le-Vieux.

Financé principalement par la Ville de Strasbourg (environ 135 000€ à plusieurs titres), le festival regrette de ne pouvoir inviter autant d’artistes de la rive sud de la Méditerranée qu’il le souhaiterait. Les subventions de l’État étant en baisse depuis 10 ans, celles du Département Alsace et de la Région Grand Est restant stables. Salah Oudahar cherche en outre à maintenir la plupart des rencontres et des débats gratuits. Pour ces raisons, le festival multiplie les partenariats et a quitté la salle de la Bourse qu’il occupait quasi-constamment et a trouvé asile à Pôle Sud cette année pour sa soirée d’ouverture.

Y aller

Festival Strasbourg – Méditerranée, du samedi 20 novembre au 4 décembre, dans une vingtaine de lieux à Strasbourg et alentour. Programmation détaillées sur le site web.

L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Mouvement de grève à la CTS : des perturbations à prévoir dès samedi

par Maël Baudé. 1 601 visites. 1 commentaire.

En images. Le secteur médico-social a manifesté pour une revalorisation salariale

par Maël Baudé. 2 663 visites. 3 commentaires.

Un collectif de profs s’organise pour sortir leurs élèves et leurs familles de la rue

par Camille Balzinger. 3 520 visites. 15 commentaires.
×