Testé pour vous : les salons de coiffure Avila
Aparté mode
Entre trouvailles shopping et créateurs talentueux, la mode bouge à Strasbourg. Je suis Sarah, étudiante, j’ai lu mes premiers mots dans Elle et je voue un culte au minimalisme suédois. Suivez le guide des dernières tendances dans les boutiques strasbourgeoises !
Aparté mode  blogs 

Testé pour vous : les salons de coiffure Avila

actualisé le 24/09/2012 à 22h09

Avila Segundo Piso, en plein centre-ville (photo SO)

Plus qu’un salon de coiffure, Avila est une plate-forme culturelle avec des concerts et des expos dans une ambiance moderne et décontractée. 

BlogAller chez le coiffeur n’a jamais été particulièrement agréable pour moi, n’étant fan ni des tubes qui passent sur NRJ ni de la vie du chien de ma coiffeuse. Mais j’ai découvert il y a peu un salon à Strasbourg où je me suis sentie bien plus dans mon élément.

Conseillée par des proches, j’ai rapidement obtenu un rendez-vous chez Avila Segundo Piso (« deuxième étage » en espagnol), au centre-ville. Le jour venu, je sonne au 69, rue des Grandes-Arcades où une plaque indique « Avila, coiffeurs indépendants » et me rends au deuxième étage (donc). La porte s’ouvre sur un espace vaste et lumineux où les fauteuils rouges sont placés en cercle autour de grands miroirs.

Expo en cours chez Avila Segundo Piso (photo SO)

J’ai droit à un long shampooing avec massage du cuir chevelu inclus, un bon point. Ensuite je passe entre les mains d’Alexandre, qui me tutoie d’emblée, et ne fait pas de remarque sur l’état déplorable de mes cheveux, ce qui est appréciable. Il comprend tout de suite la coupe que j’imagine et celle qui va me convenir, réussit à rattraper ma frange pourtant on ne peut plus apocalyptique. Une fois la coupe terminée, il prend bien le temps de la mettre en forme. Et oh, miracle ! Pas de tubes radiophoniques, pas de publicité, l’ampli derrière moi diffuse du jazz. Encore un bon point.

Je fais une remarque sur les tableaux aux murs, Alexandre m’explique que l’accrochage change tous les mois et m’invite au vernissage le soir-même. Sympa ! Je repars avec le sourire, j’ai payé 37€ avec le tarif étudiant et je n’ai pas l’impression de m’être fait arnaquer. Hors tarif étudiant, la coupe homme est à 33€ et la coupe femme à 50€.

Ambiance loft au salon de la Meinau, Avila Factory (photo WonderDim)

Le deuxième salon, Avila Factory, est situé à la Meinau dans l’ancienne usine Junckers. Ambiance loft, quatre niveaux, mobilier design dans un style recherché mais toujours épuré, on se croirait à Berlin ! Beaucoup d’espace et pas de voisins à déranger, en plus du salon de coiffure, c’est là qu’ont lieu les concerts et soirées, à 10 minutes en voiture ou en tram du centre-ville (arrêt Couffignal).

Attention, en cas de soirée, probabilité de se faire coiffer parmi les musiciens entrain d’installer leur matériel ! Récemment, la fête de lancement du festival Contre-Temps a connu un grand succès. Et il y a quelques mois Avila Factory a même accueilli DJ Lil Mike de Birdy Nam Nam pour une soirée skate et street art. La vidéo de la soirée donne une idée de l’ambiance du lieu.

En résumé, des coiffeurs qui écoutent du jazz et de l’électro, un décor qui vaut le détour, de nouvelles expos photo ou peinture tous les mois et des soirées cool, mais qu’est-ce qu’on attendait pour en parler ?

Y aller

Avila Factory, 33 rue du Maréchal-Lefèbvre, Strasbourg – Meinau.

Avila Segundo Piso, 69, rue des Grandes-Arcades, Strasbourg.

Toutes les informations et les événements à venir sur la page Facebook Avila Factory

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Sarah Ollivier
Sarah Ollivier
Entre trouvailles shopping et créateurs talentueux, la mode bouge à Strasbourg. Étudiante, j’ai lu mes premiers mots dans Elle et je voue un culte au minimalisme suédois. Suivez le guide des dernières tendances dans les boutiques strasbourgeoises !

En BREF

Les syndicats des agents de la Région Grand Est dénoncent une « méthode pour supprimer des postes » dans les lycées

par Lola Scandella. 349 visites. 2 commentaires.

Le plan d’un collectif de parents pour pallier le manque d’Atsem en maternelle

par Hélène Janovec. 1 239 visites. 4 commentaires.

Les jardins d’enfants obtiennent un délai de cinq ans pour se transformer

par Hélène Janovec. 464 visites. 2 commentaires.