Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
L’Eurométropole veut bannir les véhicules diesel et vieilles essences d’ici 2028
Environnement 

L’Eurométropole veut bannir les véhicules diesel et vieilles essences d’ici 2028

par Audrey Margerie.
Publié le 29 avril 2021.
Imprimé le 13 mai 2021 à 05:32
6 187 visites. 10 commentaires.

L’exécutif de l’Eurométropole a présenté son calendrier pour la mise en place de la Zone à faible émission (ZFE) : dès 2023 les véhicules les plus anciens devront avoir disparu tandis que tous les véhicules diesel seront interdits en 2028.

En 2028, il n’y aura plus de véhicules polluants dans toute l’Eurométropole. C’est du moins la promesse affichée mercredi matin par l’exécutif de l’assemblée des 33 communes autour de Strasbourg : la Zone à Faible Emission (ZFE) bannira les moteurs les plus émetteurs de particules, par paliers progressifs, à partir de janvier 2023. Le plan définitif sera adopté en conseil métropolitain le 12 juillet, après une période de consultations citoyennes.

Le calendrier proposé doit permettre aux habitants de s’adapter aux nouvelles contraintes avec d’abord des périodes ne comportant que des « contrôles pédagogiques. » Ainsi, la première étape veut interdire en 2022 les véhicules avec des vignettes Crit’Air 5, mais ils seront tolérés jusqu’au 1er janvier 2023. Même temporalité pour les vignettes 4, qui doivent disparaître au courant de l’année 2024, et ainsi de suite jusqu’à l’interdiction totale de tous les véhicules qui ne sont pas « Crit’Air 1 » en 2028, soit tous les véhicules diesel.

ZFE calendrier
Calendrier ZFE extrait du communiqué de presse envoyé par l’Eurométropole le 28/04/2021

Pour la présidente de l’Eurométropole de Strasbourg, Pia Imbs (SE), ce calendrier est « équitable » entre les impératifs de la qualité de l’air dans l’agglomération et les ajustements que devront opérer les conducteurs. Selon elle, ce calendrier permet de déployer la ZFE deux ans plus tôt que ce qui avait été prévu par l’exécutif précédent, présidé alors par Robert Herrmann (PS). Il est néanmoins bien plus lent que l’engagement de campagne de la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian (EELV), qui voulait s’en tenir à ce qu’avait voté l’ensemble de la majorité strasbourgeoise sous Roland Ries (ex-PS), à savoir l’interdiction des véhicules Crit’air 2 en 2025.

Les vignettes crit’air (doc remis)

Consultations citoyennes en mai, vote en juillet

Des consultations citoyennes ouvertes dès le 10 mai doivent « informer, clarifier et consulter » les citoyens, selon Cécile Delattre (DVD), vice-présidente en charge de la participation citoyenne et maire d’Oberhausbergen. Une table-ronde est prévue le mardi 11 mai à 18h, à suivre à distance tandis que sept ateliers thématiques doivent détailler les conséquences pour les particuliers, ainsi que trois à destination des entreprises.

Cette campagne de communication s’accompagnera de déplacements dans les différentes communes pour que les citoyens puissent s’informer directement et poser leurs questions. Chaque habitant recevra une brochure de 16 pages, détaillant notamment les aides disponibles pour changer de véhicule. Un site a été mis en ligne (zfe.strasbourg.eu) ainsi qu’un numéro vert (0800 100 267 du lundi au vendredi, 9h-12h et 14h-17h) pour accompagner l’installation de cette ZFE et communiquer sur les dates des ateliers.

L’exécutif promet que des propositions pourront être intégrées jusqu’au 24 juin à la définition complète de la ZFE, dont l’adoption formelle est prévue le lundi 12 juillet en conseil de l’Eurométropole.

Les véhicules les plus anciens doivent graduellement disparaître de l’agglomération (Photo Mathilde Cybulski)

« 50 à 60% de trains en plus »

La mise en place de cette Zone doit s’accompagner d’une augmentation de l’offre de transports en commune. Dans les les 13 gares de l’Eurométropole, Alain Jund, vice-président (EELV) en charge des mobilités, promet « 50 à 60% » de trains en plus, voire le double ». Des augmentations de cadence doivent aussi concerner le réseau de trams et de bus, ainsi que de nouvelles voies pour les vélos et les systèmes d’autopartage.

Selon les chiffres de l’Eurométropole, 135 605 véhicules immatriculés sur tout le territoire devront être changés ou abandonnés avant 2028. Danielle Dambach (EELV), vice-présidente à la transition écologique et maire de Schiltigheim, assure qu’en se passant de voiture, les habitants de l’Eurométropole vont « y gagner du point de vue de leur porte-monnaie ». Mais elle compte néanmoins sur la participation de l’Etat pour aider à mettre à jour les véhicules de la collectivité grâce au plan de relance… L’Eurométropole prévoit en outre un fonds d’un million d’euros pour aider les particuliers et un autre du même montant pour les TPE/PME.

Maire d’Illkirch, Thibaud Philipps quitte la majorité

Ce calendrier a fâché le maire d’Illkirch-Graffenstaden, Thibaud Philipps (LR) :

« Le calendrier de la ZFE est incohérent face à celui de la loi pour le climat et résilience, encore dans les rouages parlementaires. Il n’y a pas de consensus parmi les 33 communes sur ce dossier, c’est une politique décidée pour Strasbourg, contre les communes de la première et de la deuxième couronne. En outre, les véhicules Crit’air 2 représentent 40% du parc automobile dans le territoire, rien n’oblige la métropole à étendre l’interdiction de circulation à cette catégorie. »

Avec son groupe de 5 élus, tous d’Illkirch-Graffenstaden, Thibaud Philipps a annoncé mardi qu’il se retirait de la majorité métropolitaine. Il compte proposer un référendum sur les Crit’air 2 aux habitants de sa commune le 27 juin.

Article actualisé le 29/04/2021 à 17h43 : Préciser le nombre d'ateliers lors de la concertation : 7 à destination des particuliers et 3 pour les entreprises
L'AUTEUR
Audrey Margerie

En BREF

À Bischheim, les lycéens se mobilisent ce mardi contre le maintien des épreuves écrites du baccalauréat

par Manuel Magrez. 1 425 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Deux syndicats de Horizon Amitié appellent à la grève pour « un changement immédiat de direction »

par Thibault Vetter. 1 692 visites. 2 commentaires.

À Strasbourg, une marche fleurie pour célébrer la culture et les lieux de convivialité, dimanche

par Violette Vauloup. 1 687 visites. 2 commentaires.
×