Le GCO n’aura aucun impact sur la qualité de l’air dans la majorité des cas

Les soutiens et les détracteurs du Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg utilisent la pollution atmosphérique comme argument. Atmo Grand Est a étudié le sujet. L’association de surveillance de la qualité de l’air montre que pour un seul indicateur, le GCO permettrait à 10 habitants le long de l’A35 d’être moins exposés aux pics de particules. En dépit de ce bilan peu flatteur, une baisse d’une poignée de microgrammes de trois polluants est anticipée le long de l’autoroute actuelle.